Alma et la contraction du vrai nom de la chanteuse : Alexandra Maquet. Elle est née voici bientôt 29 ans à Lyon. Elle est l’aînée d’une famille de trois filles. Durant son enfance, la famille a passé du temps aux Etats-Unis, au Brésil et en Italie.

Après un diplôme en Economie, Alma déménage à Milan durant une année, puis revient à Paris dans le but de débuter une carrière dans la musique. Elle rencontre le célèbre compositeur Nazim Khaled, très en vogue en ce moment. C’est à lui que l’on doit certaines chansons interprétées par Kendji Girac, Chimène Badi ou encore Yannick Noah. C’est aussi à lui que l’on doit la chanson qu’Amir a défendu au Concours Eurovision en 2016.

Grâce à lui, Alma signe un contrat chez Warner et en juin 2016 sort son premier single, La Chute est Lente. Il est suivi, début janvier 2017, par la parution de la chanson Requiem que France 2 a décidé de choisir pour représenter les couleurs de la France à Kiev.

Depuis, Alma apparaît dans bon nombre d’émissions télévisées sur les différentes chaînes de télévisions françaises.

Le premier album d’Alma sortira quelques jours avant l’Eurovision, le 5 mai prochain.

 

La France est qualifiée d’office pour la Finale.

Des amours meurent
Des amours naissent
Les siècles passent et disparaissent
Ce que tu crois être la mort
C’est une saison et rien de plus
Un jour lassé de cette errance
Tu t’en iras quelle importance
Car la Terre tournera encore
Même quand nous ne tournerons plus

Embrasse-moi, dis-moi que tu m’aimes
Fais-moi sourire au beau milieu d’un requiem
Embrasse-moi, dis-moi que tu m’aimes
Fais-moi danser jusqu’à ce que le temps nous reprenne
Ce qu’il a donné

Will you take me to paradise
With you nothing ever dies
You take my smile and make it bright
Before the night erase the light
I won’t go below silver skies
The only dark is in your eyes
On pleure mais on survit quand même
C’est la beauté du requiem

Les étincelles deviennent des flammes
Les petites filles deviennent des femmes
Ce que tu crois être l’amour
C’est un brasier et rien de plus
Nos déchirures, nos déchéances
On pense qu’elles ont de l’importance

Mais demain renaîtra le jour
Comme si nous n’avions pas vécu
Embrasse-moi, dis-moi que tu m’aimes
Fais-moi sourire au beau milieu d’un requiem
Embrasse-moi, dis-moi que tu m’aimes
Fais-moi danser jusqu’à ce que le temps nous reprenne
Ce qu’il a donné

Will you take me to paradise
With you nothing ever dies
You take my smile and make it bright
Before the night erase the light
I won’t go below silver skies
The only dark is in your eyes
On pleure mais on survit quand même
C’est la beauté du requiem

Des amours naissent
des amours meurent
Ce soir enfin je n’ai plus peur
Je sais que je t’aimerai encore
Quand la Terre ne tournera plus
Des amours naissent
des amours meurent
Ce soir enfin je n’ai plus peur
Je sais que je t’aimerai encore
Quand la Terre ne tournera plus

Embrasse-moi, dis-moi que tu m’aimes
Fais-moi sourire au beau milieu d’un requiem
Embrasse-moi, dis-moi que tu m’aimes
Fais-moi danser jusqu’à ce que le temps nous reprenne

Embrasse moi tell me that you love me
Embrasse moi
Embrasse moi tell me that you love me
Embrasse moi

On ne change pas une équipe qui gagne. C’est ce qu’a compris France Télévisions qui garde le même auteur de la chanson qui avait permis l’an passé à l’Hexagone de redorer son blason. Même si “Requiem” est différent de “J’ai Cherché”, on note de la part de la France une volonté de modernisme, une envie de plaire au public européen et, forcément, une irrépressible envie de monter haut dans le classement. Alma devrait pouvoir tirer son épingle du jeu, le 13 mai prochain, et offrir à la France une place sur la partie gauche du tableau.

 

  • Version radio edit

Yannick – Cette année, c’est donc une femme qui représentera la France ! Ce que je peux dire, c’est que j’aime la chanson, car j’ai écouté celles des autres pays et celle de la France est originale, avec des airs orientaux, et la chanteuse est mignonne. J’adore le rythme, la voix et la chanteuse. Il faut se démarquer des autres pays, pour l’instant il n’y a que des chanteuses (ou sont passés les chanteurs?), que des musiques calmes, qui font mal à la tête ou même encore qui n’ont aucune âme ! Le petit bémol, il n’y a pas de couplets en anglais, est ce que c’est grave ? Pour moi, non. À voir ! Tout ce que j’espère, c’est qu’elle prépare bien son live et qu’il y aura une scénographie magique et bien faite.

RV – Très sympa. Un bon classement pour la FRANCE CETTE ANNÉE ! 12 POINTS ! LOL. Ca va plaire oui.

 

Markand – À part avec une mise en scène « extraordinaire », je ne vois pas trop comment la chanson « Requiem » pourrait sortir des rangs. Dommage que la France n’ait pas su trouver une pépite du genre de celle de l’an dernier.

Nico – J’attends avec impatience la revamp de “Requiem”, car après plusieurs écoutes, je dois avouer que je la trouve très vite lassante. Alors imaginez vous qu’est-ce que cela va être au mois de main prochain. Mais ce n’est que mon avis. Mais je fais confiance à la délégation française qui saura sublimer cette chanson ainsi que la mise en scène.

Francis – Comme je n’avais pas particulièrement été emballé à la première écoute, j’ai attendu un peu avant de la ré-écouter. Et effectivement, je reste un peu froid, je ne me sens pas emporté. Une chanson à la mode, oui… « mais la mode, c’est ce qui se démode. Le style en revanche est éternel », et je trouve que cette chanson en manque quand même un peu.

Philippe – C’est un peu trop dans la veine de la prestation autrichienne 2016… La voix et le souffle semblent courts, avec les miracles que l’on peut faire en studio… Le live vocal risque de décevoir, voire de nous rappeler certains accidents industriels (Luxembourg 84, etc). En tout cas, pas mieux à prévoir qu’en 2016 …

 

  • Version Eurovision

Aubinais – J’adoreeeeeee. Rien à dire, Go France

Jean-Michel – Pas d’accord !! (ndlr : avec Lamsy). Elle est au contraire plus punchy !!! Et l’intervalle masculin a disparu. …. Le morceau se retrouve plus musclé. … J’approuve à 100 % le nouveau rythme français choisi par la délégation française !!!

Quentin – L’objectif n’étant pas de gagner pour la France, mais de redorer son blason pendant deux ans, je pense que la mission est accomplie. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’une partie de la chanson est transformée en anglais qu’il faut se plaindre (je fais référence à des commentaires sur YouTube), car ça ne dénature absolument pas la chanson qui est à 85% en français.

Maxime – C’est deux versions très différentes, je ne préfère pas l’une à l’autre, les deux sont excellentes pour moi. Les fans sont paumés, et les fans paumés, ça donne des fans qui n’aiment pas. Mais dans quelques jours, quand tout le monde se sera habitué à cette version, la France retrouvera son statut de favorite chez les fans (ou du moins, une des favorites). Et j’ai l’impression que cette version sera plus facile à chanter pour Alma, je reste confiant !

Mimi2 – Je suis très agréablement surprise ! J’aime bien cette remouture, ces arrangements. Je trouve qu’elle est moins « Tous les mêmes » et moins Girac ! Ces sonorités ont de la g…. ! Bravo !

Nico – Finalement le petit passage en anglais n’est pas si mauvais. J’aurais préféré la version intégrale en français mais j’aime beaucoup les nouvelles sonorités et cette fois, je suis convaincu que la France sera dans le Top 5 de la finale. Du beau travail et une chanson qui deviendra un tube, c’est certain. Ce Monsieur Eduardo Grassi est vraiment un petit magicien qui a fait revenir votre pays dans la cour des grands ! Bravo !

Markan – Beau travail ! À mon avis perso, cette version « passe » beaucoup mieux que la première. Bonne idée de se dispenser du côté arabisant incongru dans ce morceau. On est surpris d’arriver si vite à la fin de la chanson…. Signe que l’on en aurait bien encore pris un peu. J’adhère beaucoup plus pour un TOP 5 qui serait amplement mérité avec cette nouvelle mouture « plus fouillée » musicalement et dont les passages en anglais ne gênent en rien.

Rem’coconuts – J’avais mis pas mal de temps à apprécier complètement la première version, que je trouvais pourtant très bien écrite et musicalement réussie, avec des inspirations à la Indila, Zaz ou Claudio Capéro, et pourtant, depuis, cette chanson m’est rentrée dans la tête et en sort difficilement. J’aime beaucoup cette deuxième version et je préfère honnêtement ce lifting qui donne un côté plus frais, plus punchy et – et surtout – moins sombre à la chanson, qui gagne carrément en fluidité. Sur la partie en anglais – ce qui semble le point majeur du débat qui divise les fans français et européens -, perso, elle ne me dérange pas. Certes elle a un côté de rajout artificiel et n’était pas foncièrement nécessaire, mais je trouve qu’elle donne un soupçon de rythme que n’avait pas forcément le titre dans sa première version. Total : avec Alma et « Requiem », et une très bonne mise en scène, la France a de quoi poursuivre sur sa lancée à Kiev !

 

Lamsy – Pour moi, tout est parfait dans cette version sauf les parties anglaises… Ok l’anglais a marché pour « J’ai cherché », mais là « Requiem » n’avait absolument pas besoin de ça. Un pur gâchis, je vois peu à peu la victoire s’éloigner…

Leglaude 69 – Le titre est bien retravaillé, mais l’anglais n’a aucun intérêt et il supprime du texte français qui était beaucoup plus poétique. Je ne pense pas que les jurys évalueront « Requiem » plus favorablement parce qu’il y a de l’anglais et je crois encore moins que l’anglais fasse massivement téléphoner les téléspectateurs … Bref ok pour le remix, mais ça aurait été bien mieux 100% en français !!

Capucine – J’aime le côté plus instrumental qui rend la chanson plus majestueuse et mélancolique que la première version. Mais du coup, je le trouve aussi plus conventionnelle. Elle se rapproche trop des autres chansons. L’instru est moins atypique pour le coup et je ne suis pas sûr que ça aide la chanson à se démarquer.

 

Francis – Bah j’étais pas fan avant (y’a pas de quoi sourire dans un requiem… et puis, il n’y a pas de E à la fin de requiem, il faudrait le dire à cette demoiselle) et je ne suis pas plus fan maintenant. Quel est l’intérêt de ce passage en anglais ? Croit-on que le Monténégrin moyen ou son équivalent moldave maîtrise mieux l’anglais que le français ? En revanche, il risque de sentir la différence de rythme ou de musicalité… Je la sens bien, moi.

EurovisionBZH – Je préfère largement la première version ! L’anglais n’apporte rien du tout !!! Je trouve que la chanson a perdu de son charme. 🙁 Dommage j’étais fier et a fond pour la victoire d’Alma, mais là je suis beaucoup moins enthousiaste …

André – En un mot : Inutile ! J’étais pas fan de la première version au début et elle a réussi à me séduire. Et là, je suis pas convaincu du tout, ça perd vraiment de son charme. Et puis alors le passage en anglais ….. on s’en serait bien passé. La chanson d’Amir avait été construite avec le refrain en anglais et donc était cohérente, là on sent bien le rajout inutile. Et puis surtout ma très chère Alma et son équipe, quand on veut rajouter de l’anglais, on évite les fautes de prononciation parce que « Before the night ERASES the light » m’écorche à chaque fois. On apprend que très rapidement en cours d’anglais qu’à la troisième personne du singulier au présent de l’indicatif on rajoute un -s à la fin du verbe (niveau 6eme environ dans le système éducatif français) et que celui-ci se PRONONCE !!!!!!!!! Zoé a voulu chanter en français et elle a été impériale au niveau de la diction, grammmaire etc. Donc, essayons de faire de même, sinon on se contente de notre langue maternelle !!!!!!

[poll id=”251″]

[poll id=”252″]

[poll id=”253″]

[poll id=”254″]

[poll id=”255″]

[poll id=”256″]

[poll id=”257″]

Pour en savoir plus :

Nos articles :

 

Recette loupée :

En 59 participations, la France n’a fini qu’une seule fois à la dernière place du Concours. C’était tout récemment, en 2014, avec ceux qui voulaient désespérément une moustache !

Recette gourmande : 

J’y étais ! Enfin pas sur place mais devant mon écran de télé. J’ai assisté au drame en direct, et cela m’a valu une quasi nuit blanche et au réveil, un mal de crâne digne d’une belle gueule de bois. Cette année-là, la France allait dans l’inconnu avec un titre totalement en décalage avec les bluettes et ballades de l’époque. La recette a surpris, mais elle a réussi et on s’est régalés… jusqu’à ce que le ventilo balaie tout…

Cerise sur le gâteau : 

Dans les années 60/70, on ne rechignait pas à aller à l’Eurovision et de grands artistes présentaient ainsi leur candidature. En 1967, par exemple, Claude François avait voulu chanter à Vienne Bye-Bye Petite Julie. Cette même année, Mireille Mathieu, Eddy Mitchell ou encore Jean-Jacques Debout étaient dans la shortlist pour représenter la France. Les responsables ont choisi Noëlle Cordier, mais en fait, ils sont passés à côté d’une chanson pourtant présente sur la liste des candidatures et interprétée par Nicoletta. Cette chanson est devenue plus tard un énorme tube en France. Il est mort le soleil aurait-il pu faire mieux que Noëlle Cordier ?