avr 19

France : Twin Twin vise un top 15 et révèle son salaire

twintwin3Au cours d’une interview sur les ondes de la radio MFM, les membres du groupe Twin Twin ont fait quelques révélations sur leur participation au maintenant très proche Concours Eurovision. Ils ont l’intention d’impressionner les différents pays participants en mettant l’accent sur la mise en scène de leur chanson. « On a beaucoup travaillé le dynamisme des écrans, j’espère que ça va donner quelque chose de bien explosif. »

« Pour nous, l’Eurovision, c’est quelque chose de drôle, de fun, une grande fête ! », a déclaré l’un des membres au micro de Laurent Argelier.

Les artistes séjourneront dix jours à Copenhague (même si leur première répétition n’a lieu que dimanche 4 mai). A la question du journaliste de savoir quel sera le cachet pour leur passage à l’Eurovision, Twin Twin déclare : « Environ 1 000 euros par personne. » Ce qui revient à 100 euros par jour et par personne. Une somme dérisoire.

Mais l’important, pour le groupe, c’est de participer et de le faire en s’amusant. Le groupe a comme objectif d’atteindre le Top 15 de la finale, « ce qui n’est pas arrivé depuis longtemps« , signale le chanteur.

On leur souhaite bonne chance !

A écouter : l’entretien complet :


« Les Buzz People » Avec Twin Twin par laurentargelier

avr 19

POLOGNE 2014 : My Słowianie – We Are Slavic

Après deux ans d’absence, la Pologne fait son grand retour sur la scène de l’Eurovision avec un duo et une chanson dont la vidéo youtube a été vue plus de 40 millions de fois. De beaux atouts en main pour nos amis polonais.

 

Le duo

donatan-cleoC’est Donatan & Cleo qui feront vibrer leurs cordes vocales pour la Pologne. Cleo, c’est la chanteuse. Donatan, c’est le producteur musical. Ce dernier a un répertoire impressionnant puisqu’il a participé à la création musicale de pas moins de 50 albums.

En 2012, il sort Równonoc (équinoxe), un album qui compile la musique traditionnelle slave avec des éléments rap. Le succès est énorme et devient disque d’or avant même sa sortie grâce aux pré-ventes. Deux mois plus tard, il se retrouve disque de diamant.

C’est en 2013 qu’il collabore pour la première fois avec Donatan, une chanteuse et auteure. Ils sortent un single baptisé My Słowianie (Nous sommes slaves), qui devient un gros hit. Leur vidéo, très appréciée, a plus de 40 millions de vues au compteur (les images doivent y être pour quelque chose je pense) et le single a atteint le top 10 des charts l’année dernière.

Galerie de photos de la Pologne : cliquez pour agrandir

 

La chanson

Les responsables polonais avaient un tube en main, et une volonté pour ses auteurs et interprètes de participer à l’Eurovision. Autant saisir l’opportunité qui leur est offerte. Et c’est donc le hit My Słowianie qui sera l’hymne polonais à Copenhague.

C’est une belle affaire pour la Pologne d’envoyer une chanson déjà célèbre chez eux.

Maintenant, reste à savoir si la musique pop-hip-hop sauce slave va émerveiller ou non les oreilles des européens le soir du 8 mai. L’ensemble est répétitif (il me semble que c’est le mot d’ordre de cette année), le ton donné est un tantinet enfantin et la voix de la chanteuse peut aussi paraître agressive à l’oreille.

Pour tout vous dire, l’ensemble ne m’emballe pas, même si je salue la modernité et l’originalité de la composition. Mais je trouve qu’il y a quelque chose de profondément irritant dans ce titre et lorsque je l’écoute, j’aime passer à un autre titre.

 

N’oubliez pas les paroles

My Słowianie wiemy jak nasze na nas działa
Lubimy jak poruszasz tym co mama w genach dała
To jest ta gorąca krew, to jest nasz słowiański zew
My Słowianki wiemy jak użyć mowy ciała
Wiemy jak poruszać tym co mama w genach dała
To jest ta słowiańska krew, to jest ta uroda i wdzięk

Mamy to czego nie ma nikt inny
Cenimy ten naturalny kształt
Wódeczka lepsza niż whisky i jiny
Najlepsze u nas cokolwiek byś chciał
Tu na swojskiej śmietanie chowane
Delikatne, rumiane jak chleb
Nie ma lepszych od naszych słowianek
Ten kto widział i próbował ten wie

Chorus:
My Słowianie wiemy jak nasze na nas działa
Lubimy jak poruszasz tym co mama w genach dała
To jest ta gorąca krew, to jest nasz słowiański zew
My Słowianki wiemy jak użyć mowy ciała
Wiemy jak poruszać tym co mama w genach dała
To jest ta słowiańska krew, to jest ta uroda i wdzięk

This special thing we have in our genes
Makes us proud of our natural shapes
On Our lands you have everything you need
So pour the Vodka straight, no need to mix.
Cream and butter taste so good
We will prepare for you delicious food
Our beauty is famous all over the world
You gotta see it for yourself and then You will know

Chorus:
We’re Slavic girls, we know how to use our charming beauty
Now shake what your mama gave ya!
Clap your hands to this music
This is our nature, This is our call
This is our hot Slavic blood

 

La tendance musicale en Pologne

Shakira, Rihanna, Pharrell Williams… toujours les mêmes en tête des ventes. Cependant, les polonais aiment leurs artistes locaux. Celui qui cartonne en ce moment s’appelle Igor Herbut, avec sa chanson Wkręceni – Nie Ufaj Mi, que voici :

avr 18

PAYS-BAS 2014 : Calm After The Storm

Pour succéder à Anouk, il fallait du lourd. La télévision hollandaise a donc décidé d’unir artistiquement deux artistes implantés solidement sur le devant de la scène des Pays-Bas : Ilse DeLange et Waylon. Ensemble, ils forment le duo The Common Linnets. La prestation des deux artistes à un concert où ils ont repris ensemble la chanson Need You Now de Lady Antebellum n’est sans doute pas étranger au choix de TROS.

 

Le duo

Common-LinnitsIsle DeLange est née à Almelo, aux Pays-Bas, six jours après la dernière victoire française à l’Eurovision.

Aujourd’hui âgée de 37 ans, on peut dire sans trop se mouiller que cette chanteuse est l’une des plus populaires aux Pays-Bas. La preuve en chiffres : entre 1998 et 2012, elle a sorti 7 albums dont 6 ont été classés numéro 1 en Hollande. 17 disques de platine et 3 disques d’or ornent les murs de sa demeure. Ajoutons à la liste 4 albums live et 1 compilation.

Le succès n’est pourtant pas venu en un claquement de doigts. Avant 1998, Isle a beaucoup galéré pour se faire connaître. Malgré sa participation en 1994 au Dutch Country Music Awards et les critiques positives qui en ont découlé, la notoriété de la chanteuse reste au point mort.

Après un passage dans le groupe Wij en 1996, elle signe enfin son premier contrat avec Warner en 1998 et s’envole à Nashville enregistrer son premier album baptisé World of Hurt. 450 000 exemplaires seront vendus aux Pays-Bas. C’est le début d’une carrière qui n’a pas encore connu sa fin.

Après 3 albums avec Warner, elle quitte la firme pour rejoindre Universal Music, avec le même succès.

De son côté, Willem Bijkerk (alias Waylon) connaît une carrière un tantinet moins florissante que sa collègue.

Né à Apeldoorn le lendemain de la première victoire de Johnny Logan à La Hayes, Willem décide de s’appeler Waylon en hommage à son idole de toujours, Waylon Jennings.

Son troisième album vient tout juste de sortir. Les deux autres (sortis en 2009 et 2011) ont connu un joli succès en se classant respectivement 3ème et 8ème des charts hollandais.

Galerie photos des Pays-Bas : cliquez pour agrandir

La chanson

Ils se sont mis à cinq pour écrire la chanson qui représentera les Pays-Bas : Ilse DeLange, JB Meijers, Rob Crosby, Matthew Crosby et Jake Etheridge Et le résultat s’appelle Calm After The Storm. Ambiance feutrée et country cette année pour nos amis hollandais.

Le premier mot qui m’est venu à l’esprit à l’écoute de la chanson est « dommage ».

Clairement, c’est une bonne chanson. Le genre de titre qu’on aime écouter en s’imaginant sur un rocking-chair, à l’ombre d’un porche d’une petite maison en bois, en sirotant un thé glacé à la menthe, en fermant les yeux et en savourant le petit air frais qui vous chatouille le visage…

Maintenant, ramené à une participation à l’Eurovision, on est en droit de se demander si les Pays-Bas ont fait un bon choix niveau musical. Et on se retrouve un peu dans le cas de figure de la France en 2009, qui avait en main un excellent interprète, mais une chanson  incapable de remporter tous les suffrages.

Car Calm After The Storm, c’est vraiment le calme plat. La mélodie est répétitive et exécutée sur le même tempo durant toute la durée de l’œuvre. Ce qui peut en lasser certains. Mais surtout, oui surtout… Est-ce que les téléspectateurs européens vont adhérer à ce « calme après la tempête » ? Sérieusement, j’en doute.

 

N’oubliez pas les paroles

Driving in the fast lane
counting mile marker signs
The empty seat beside me
keeps you on my mind

Livin’ in the heartache
was never something I pursued
I can’t keep on chasing
what I can’t be for you

oooohhhh skies are black and blue
I’m thinking about you
Here in the calm after the storm

tears on the highway
water in my eyes
This rain ain’t gonna change us
what’s the use to cry

I could say im sorry
but I don’t wanna lie
I just wanna know if staying
is better than goodbye

oooohhhh skies are black and blue
I’m thinking about you
Here in the calm after the storm
oooooohh after all that we’ve been through
(baby) there ain’t nothing new
Here in the calm after the storm

Maybe I can find you
down this broken line
Maybe you can find me
guess we’ll know in time

oooohhhh skies are black and blue
I’m thinking about you
Here in the calm after the storm
there ain’t nothing new
Here in the calm after the storm

 

La tendance musicale aux Pays-Bas

Clean Bandit, Pharrell Williams, Milky Chance… autant de noms maintes fois lus dans cette rubrique. A l’instar de la Norvège, les hollandais n’ont pas la fibre musicale patriotique. Le meilleur classement d’un artiste local est… Gordon. Oui, lui ! Le Gordon des Toppers qui avait représenté les Pays-Bas en 2009 avec Shine. Il est actuellement 25ème des ventes de disques en Hollande avec Ik Lach

avr 17

NORVEGE 2014 : Silent Storm

Après la Suède et le Danemark… la Norvège ? Le pays scandinave est en tout cas un des favoris à la victoire pour cette édition. Le pays des Bobbysocks espèrent remporter une quatrième palme grâce à une ballade intimiste.

 

Le chanteur

Norway-Carl-Espen-1Carl Espen Thorbjørnsen a délaissé son nom de famille pour réussir une carrière internationale dans la chanson.

Né à Bergen en 1982, le chanteur est nouveau sur la scène musicale. Il a grandi avec sa famille sur l’île d’Osterøy, à une quarantaine de kilomètres de Bergen. Il passait son temps à pêcher et à apprécier la beauté naturelle de la petite île. C’est parce que sa mère chantait constamment que le virus du chant a saisi Carl dès son enfance.

Ce n’est pourtant pas dans la musique que Carl s’est tourné. Il s’est inscrit à l’Armée et a servi pendant six mois au Kosovo. Après son passage militaire, il suit une carrière de charpentier et se spécialise dans les montures de verres.

Mais Carl caresse le rêve de devenir chanteur, un rêve qu’il porte depuis toujours. C’est finalement sa cousine Josefin Winther qui lui offrira les clés de l’Eden en lui composant l’été dernier une chanson spécialement pour lui. Cette chanson, c’est Silent Storm. Elle l’a chantée avec Carl et dès les premières notes, elle a su que cette chanson été faite pour lui.

Ils décident de présenter la chanson au Melodi Grand Prix ce printemps. Et le résultat, on le connaît.

Galerie photos de la Norvège : cliquez pour agrandir

La chanson

Avec Silent Storm, nous avons donc affaire à ce qu’on appelle une ballade intimiste. On vous l’a déjà dit, c’est la grande tendance de cette année. Celle-ci est particulièrement réussi. Elle commence avec quelques douces notes de piano (ce n’est pas une ballade intimiste pour rien), puis arrive la voix prenante du chanteur. On a juste envie de se taire et d’écouter. Puis la chanson s’envole vers la fin du morceau.

On note une osmose parfaite entre le chanteur et la mélodie. Et en effet, on peut se dire que cette chanson est vraiment faite pour Carl Espen. Il l’a porte, la transporte devrais-je dire, de la première à la dernière note. Si je devais utiliser une métaphore, je dirais que Carl Espen fait l’amour avec sa chanson.

Le résultat est surprenant. Et je me dis que si un autre artiste avait chanté ce même titre, la chanson n’aurait pas eu le même impact émotionnel.

Voilà une chanson qui mérite de se retrouver dans le top 10 de la finale. Well done, Norway.

 

N’oubliez pas les paroles

Head to toes
Flesh and bones​
Should feel whole
But the void 
A silent storm​

I’m here to use my heart and my hands
Somehow the bruises changed my plans​

And there’s a silent storm inside me
Looking for a home
I hope that someone’s gonna find me
And say that I belong
I‘ll wait forever and a lifetime
To find I’m not alone
There’s a silent storm inside me
Someday I’ll be calm

Ask myself
What comes next
Will I fly?​
Will I fall?
My silent storm​

I’m here to use my heart and my hands ​
Somehow the bruises changed my plans​

And there’s a silent storm inside me
Looking for a home
I hope that someone’s gonna find me 
And say that I belong
I’ll wait forever and a lifetime
To find I’m not alone
There’s a silent storm inside me
Someday I’ll be calm

 

La tendance musicale en Norvège

La Norvège ne se distingue pas des autres pays d’Europe, classant dans ses premiers rangs les artistes internationaux du moments : Mr Probz, Clean Bandit ou encore Pharrell Williams. Au classement officiel des ventes de disques, les artistes norvégiens ne se bousculent pas. Si l’on prend le classement de la semaine dernière, le meilleur titre norvégien est classé 13ème. Il s’agit de Katastrofe feat. Staysman & M.M.B. avec la chanson Bleik Og Sur, que voici :

avr 16

MONTENEGRO 2014 : Moj Svijet

Jamais le Monténégro n’a réussi à se qualifier à une finale du Concours Eurovision. Mais jamais le Monténégro n’est aussi proche d’une qualification en finale que cette année, grâce à une jolie ballade interprétée par un grand monsieur de la chanson.

 

Le chanteur

sergej-cetkovic1Sergej Ćetković est né le 8 mars 1975 à Titograd (capitale du Monténégro qu’on appelle maintenant Podgorica).

Sergej s’est très rapidement retrouvé sur scène. A l’âge de 7 ans, il a fait partie d’un « Kid-boys » nommé Vatrena Srca, et a eu tout loisir de montrer aux spectateurs ses talents de pianiste et de vocaliste.

Sa carrière est donc toute tracée.

A 23 ans, il se retrouve sur la scène du fameux festival Sunčane skale. Il y interprète la chanson Bila si ruža

Deux ans plus tard, en 2000, il publie Kristina, son tout premier album qui devient immédiatement un succès populaire. Il s’exportera d’ailleurs dans tous les pays de l’Ex-Yougoslavie.

Il faudra attendre la fin de l’année 2002 pour le voir sortir son second opus baptisé Budi Mi Voda et comprenant 12 titres.

En 2003, il se présente au festival de Budva avec la chanson Postojim i Ja. Il remporte le prix du meilleur arrangement musical.

Une compilation s’imposait alors et c’est en 2005 qu’il sort un Best-Of.

Suivront ensuite trois autres albums parus en 2005, 2007 et 2010 avec le même succès que les précédents.

Avec un tel bagage artistique et populaire, la télévision monténégrine n’a pas hésité à lui proposer de représenter son pays à l’Eurovision. L’annonce officielle a été faite le 19 novembre 2013.

Galerie photos du Monténégro : cliquez pour agrandir

La chanson

Moj Svijet est une ballade ethnique chantée dans la langue du pays. Une de ces ballades qui semble toujours appréciée à l’Eurovision. On se souvient de celle de Hari Mata Hari qui avait offert une troisième place à la Bosnie en 2006, ou encore des deux titres de Željko Joksimović (2ème en 2004 pour la Serbie-Monténégro et 3ème en 2012 pour la Serbie-tout-court).

Seulement voilà, si Moj Svijet est dans la lignée des titres qui ont déjà très bien fonctionnés à l’Eurovision, force est de constater que la chanson ne soulève pas l’enthousiasme des fans. Et encore bien moins celle des bookmakers qui, s’ils voient la chanson se qualifier de justesse en finale, ne prévoient pas un classement dans la première partie du tableau en finale.

Alors, pour quelle raison la chanson monténégrine ne parvient pas à la hauteur des autres ballades ethniques ? C’est sans doute parce qu’il lui manque la petite flamme qui allume un feu d’artifice.

La chanson est bonne, le pont musical est excellent… mais il manque quelque chose. Une touche d’émotion, un refrain plus percutant.

Reste que le Monténégro voit cette année une réelle chance de passer en finale. Et une finale pour ce petit pays qui n’en a jamais connue, c’est vraisemblablement la seule chose que recherchent les monténégrins.

 

N’oubliez pas les paroles

Tražim , da me ne zaboraviš,
Kada jastuk zagrliš, ti me sanjaj…

Tražim, al’ sreća trag ne ostavlja,
K’o da je tvoju dušu drugom pisala.

Još volim te znaj, 
u srcu mom spavaš sama…

Moj svijet čuvam za te, 
U moj svijet nek te vrate,
Pa da svane mi dan,
S’tobom jedino znam za ljubav …

Moj svijet čuvam za te, 
U moj svijet ,ja tražim da te vrate,
Da ne ostarim sam,u tvoje rukedušu vežem,
Pada svane mi dan,
S’ tobom jedino znam za ljubav…

Još volim te znaj, u srcu mom samo samo si ti,
Još čuvam za nas, jedan svijet ljubavi…

 

La tendance musicale au Monténégro

Devinez qui triomphe au Monténégro actuellement ? Who See bien sûr. Le groupe qui a représenté le Monténégro au Concours Eurovision 2013 est actuellement classé 3ème du Top MTV Adria avec la chanson Dinamida, et dont voici le clip très coloré :

avr 15

L’intérieur du B&W Hallerne a fuité !

Alors que l’an dernier la SVT avait énormément communiqué sur ce qu’elle allait proposer de révolutionnaire pour le concours, et s’en est fatalement pris plein la poire pendant des mois, la DR est restée extrêmement silencieuse. Au point qu’à moins d’un mois de l’événement, il n’y a même pas de visuel officiel. Des plans officieux sont sortis, et ce soir à 18h, la diamond stage a fuité. scene-copen

Cette image rappelle beaucoup Bakou à tous les fans. Le mur d’image et la petite scène dans la scène fait aussi très Düsseldorf. La scène a d’ailleurs les mêmes dimensions que la scène allemande et combine la particularité d’offrir un espace restreint dans un grand espace qui semble bien mettre en valeur les artistes. Un grand mur d’image habillera les prestations.

Mais ce soir, ce sont deux vidéos des répétitions techniques (vous savez, les répétitions effectuées avec des comédiens pour voir si tout fonctionne bien) qui ont fuité. Elles ont été publiées sur Youtube puis aussitôt retirées par l’UER, et republiées sur un site roumain…

Voici donc la répét pour la Norvège, fidèle à la finale du MGP, sans surprise…

(Un petit clic par ici…)

Et beaucoup plus intéressant, la Pologne avec tous les détails…

(Un petit clic par là…)

Alors, qu’en pensez-vous ?

avr 15

MOLDAVIE 2014 : Wild Soul

La Moldavie envoie cette année sa dixième chanson à l’Eurovision. Le pays, souvent finaliste, espère cette année décrocher un bon classement grâce à Cristina Scarlat.

 

La chanteuse

Cristina-Scarlat2Cristina Scarlat est née le 3 mars 1981 d’une famille de musiciens. Pas étonnant donc que la musique accompagne la jeune fille depuis sa plus tendre enfance. Elle joue du piano et du violon, mais c’est surtout son aptitude vocale qui impressionne et la décide à étudier le chant. En 2006, elle sort diplômée du Conservatoire de Musique de Moldavie.

Cristina en connaît un rayon niveau concours. Elle a d’ailleurs remporté pas mal de prix lors de différents festivals, dont le prestigieux Festival International Baazar au Bélarus.

Représenter son pays à l’Eurovision est un rêve devenu enfin réalité. En 2013, elle avait déjà posé sa candidature et avait terminé d’ailleurs troisième de la sélection finale avec I Pray.

Côté vie privée, Cristina est l’heureuse maman de deux enfants.

Galerie photos de la Moldavie : cliquez pour agrandir

La chanson

C’est la nièce de Cristina, Lidia Scarlat (23 ans à peine) qui a écrit les paroles de la chanson Wild Soul. La musique a été composée par Ivan Akulov.

Il s’agit d’une chanson pop dramatique dans laquelle Cristina s’interroge sur elle-même et sur sa relation avec les autres.

Que dire de ce titre ? Sérieusement pas grand-chose. Car il ne m’inspire pas le moins du monde. Il s’agit là d’une composition certes honnête, mais qui n’interpelle pas, qui n’émeut pas. En fait, Wild Soul ne nous fait ressentir aucune émotion particulière. EEG plat. Lorsque j’écoute la chanson, j’ai juste envie de passer à la suivante.

 

N’oubliez pas les paroles

I.

What am I?
Am I human?
What am I?
An emotion?
Time and space can lie to us while we sleep

Lovers cry, parents tremble
While you and I show our devils
The world can play a joke on each of us anytime

CHORUS:

Mercy
I have no feelings of mercy
Destiny left me so empty
Empty in my heart and my spirit
My patience
Fighting with our indifference
Fighting to win over everything that we are and can be

II.

Selfishness
Takes the trophies
Honesty
Wins the glories
All the masks we have are meant to make us free

Wounded pride kills our feeling
While you and I need the dreaming
The world can throw a dice for each of us anytime

III.

Wild soul
Is rushing through my body
And my
Wild soul
Is meant to keep me trying

 

La tendance musicale en Moldavie

Comme partout ailleurs, Pharrell Williams et Shakira feat. Rihanna triomphent en Moldavie actuellement. Du côté des stars locales, la Moldavie n’est pas en reste, classant de nombreux hits de chez eux dans les charts. Celui qui cartonne le plus en ce moment, c’est Adrian Ursu avec son titre Unica, une chanson pop un tantinet désuet que voici :

avr 14

MALTE 2014 : Coming Home

Malte n’a peut-être jamais gagné l’Eurovision, mais s’en sort souvent très bien dans la compétition. On se souvient notamment de ses heures de gloire dans les années 1990 où la petite île était habituée à une place dans le top 10. A l’époque, Malte était un des trois pays à pouvoir chanter en anglais. Ceci explique peut-être cela. Après une belle huitième place en finale l’an dernier, Malte va tenter de garder la forme avec un groupe folk.

 

Le groupe

FIRELIGHTFirelight est un groupe qui a été fondé l’été dernier, à l’initiative de Richard Edwards, plus connu sous le nom de Richard Micallef, un auteur, compositeur, interprète bien connu des fans de l’Eurovision.

Il a d’abord participé aux sélections maltaises de 2003 et 2005 avec son groupe de l’époque, The Mics. Et depuis 2010, il participe chaque année pour tenter de décrocher un billet pour la compétition européenne. Cette année est la bonne !

Firelight, c’est une histoire de famille. Le groupe est en effet formé par la sœur de Richard, Michelle Mifsud (que l’on retrouve au piano), par son frère Wayne William (choriste), et Daniel Micallef à la guitare acoustique. A ce beau monde s’ajoute deux autres artistes : Tony Polidano et Leslie Decesare.

Galerie de photos de Malte : cliquez pour agrandir

La chanson

C’est Richard Edwards Micallef qui a écrit et composé Coming Home, la chanson que le groupe défendra à Copenhague. La chanson est dédiée aux milliers d’émigrants qui se déplacent à travers l’Europe pour le travail, et qui sont loin de leur famille.

Côté musique, nous avons affaire à un mélange de pop, de rock et de folk, avec tout de même un penchant avéré vers le folk. Comme avec les lettons, on s’imagine chanter cette chanson autour d’un grand feu.

Ce Santiano des temps modernes est vraiment agréable à écouter. On se laisse séduire par le son mélodieux du dulcimer des Appalaches que joue le leader du groupe. Bref, pour les amateurs de folk, c’est une bonne chanson.

 

N’oubliez pas les paroles

Freedom of life, I will express my soul
Look me in the eye and electrify my bones
I ain’t gonna leave until you know my name
Stepping out of the shell, now don’t you step in my way
Build another wall and watch it crumble by your side

I’m coming home 

I’m not holding back no I ain’t wasting time
If you want me near then you must come for the ride
If your sky will fall, I’ll shelter you from the rain
There’s not a cloud in the sky that can come in the way
Roaming through fields, I’m trying to find this new land
It’s only Because I’m here , I’m finding gold in my hands

I’m coming home
I’m coming home 

Trying to build up the words to say what you mean to me
Gonna open your eyes and let you know what I mean

Ohh aaahhh
Ohh aaahhh

Gonna take on this journey feel the light getting warm
Find the strength I’ve been searching keep the beat going strong
Keep the gloves on for fighting don’t you knock on my door
Yeah the spirits alive I’m on the road coming home.

I’m coming home 
I’m coming home
I’m coming home
I’m coming home

 

La tendance musicale à Malte

N’espérez pas voir Fabrizio Faniello, Chiara ou encore Gianluca dans le top des ventes à Malte. Les artistes locaux y sont absents. Prenons le classement iTunes Malta de vendredi dernier, dominé par les français Klingande. Aucun maltais dans les 10 premiers. Il faut porter son attention sur la 11ème place pour y voir apparaître… Coming Home, la chanson qui défendra les couleurs de l’île à Copenhague.

Suprenant : on trouve encore dans le classement Euphoria, le tube de Loreen qui, malgré ses deux ans d’âge, pointe à la 34ème place. Encore plus surprenant : la présence en 74ème position de Kurt Calleja avec son titre de l’Eurovision. En dehors de Firelight et de Kurt, la seule artiste maltaise à se classer dans le top 100 iTunes est Ira Losco. Elle est 92ème avec Me Luv U Long Time et 99ème avec The Person I Am.

avr 13

MACEDOINE 2014 : To The Sky

La Macédoine… pardon les grecs… je voulais dire l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine, a cette année encore opté pour une sélection en interne, ce qui nous a évité une longue et ennuyeuse finale dont le pays a le secret. Et c’est Tijana Dapčević qui a tiré le gros lot.

 

La chanteuse

tijanaIl y aura tout de même un peu de la Serbie et de Bosnie dans ce Concours Eurovision. Grâce à l’interprète macédonienne Tijana Dapčević, née le 3 février 1976 d’une mère serbe qui vient de Bosnie et d’un père macédonien. La chanteuse vit d’ailleurs à Belgrade.

Pour son passage sur la scène de l’Eurovision, Tijana pourra bénéficier des conseils avisés de sa jeune sœur Tamara, qui s’était essayée à l’expérience en 2008 à Belgrade, où elle avait représenté l’ARY Macédoine avec Vrčak & Adrian, échouant de peu en demi-finale.

C’est à l’âge de 24 ans que Tijana débute une carrière de chanteuse, en sortant son premier album, Kao Da.

L’année suivante, elle envoie sa chanson Negativ au Festival « Sunčane skale », qu’elle remporte haut la main. Elle gagne également le « Serbian Radio Festival-Feras » en 2006 avec la chanson Julijana.

2006, c’est également l’année où elle tente sa chance pour l’Eurovision. Elle participe à la sélection de la Serbie-Monténégro (qui aboutit à un retrait du pays suite à la controversée première place du groupe No Name) et se classe huitième avec la chanson Greh.

Elle doit donc attendre huit ans avant de pouvoir enfin participer à l’Eurovision, sous les couleurs de l’ARY Macédoine. Ce sera aussi l’occasion pour sa sœur Tamara de revenir sur la scène du concours européen, mais cette fois en tant que choriste.

Galerie photos de la Macédoine : cliquez pour agrandir

La chanson

Les responsables « ARY macédoniens » ont sélectionné  To The Sky pour défendre le pays à Copenhague. L’équipe qui se cache derrière cette chanson n’est pas inconnue du public de l’Eurovision. Ont participé à l’élaboration de l’œuvre : Elena Risteska (souvenez-vous, le short en jeans rétréci au lavage de 2006, c’était elle qui le portait) ; Darko Dimitrov (auteur de plusieurs titres Eurovision dont la participation macédonienne de l’année dernière) et Laura Rosca, chanteuse et compositrice roumaine.

Parfois, lorsqu’on écoute les premières notes d’une chanson, on se dit « waouh », ça paraît génial et, dès le couplet, on est déçu car la chanson ne tient pas ses promesses.

To The Sky, c’est le contraire. Ici, on commence avec des ouh-ouh qui ne présagent rien de bon. Et on pense qu’on a affaire une nouvelle fois à une chanson pauvre en musique et paroles. Mais lorsque Tijana commence à chanter, on est agréablement surpris par son timbre de voix grave, et par un mélodieux premier couplet.

To The Sky est une chanson pop bien agréable à l’oreille, dont le couplet possède une petite ressemblance avec le King Kong Song d’Abba. Portée par une chanteuse au charisme indéniable, l’autre gros avantage de cette composition est un pont musical accrocheur. Mais pas sûr que cela suffise à hisser la belle blonde dans les hauteurs du classement à Copenhague.

N’oubliez pas les paroles

I’ve got a feeling that i wanna go loud
Make my move and let it all get out
I’ve got a feeling that i wanna go wild
Take my hand baby i got all night

Take me now, you know i want you
Hold me now, cause i can’t stop it
Take me up, where we can do this
To the stars tonight

Where do we go now
To the sky, you and I, beautiful
Where do we go now
To the stars, shine so bright and through the sky
Where do we go now?

I’ve got the feeling that i need you all time
You make me free and that’s why youre all mine
I’ve got the feeling that we both could shine
Held together by the hand of life

Take me now, you know i want you
Hold me now, cause i can’t stop it
Take me up, where we can do this
To the stars tonight

Where do we go now
To the sky, you and I, beautiful
Where do we go now
To the stars, shine so bright and through the sky

Now i don’t wanna live without you for another day
And if I’ve said it twice it means that you will have to stay.
You better hold me, dance me, sway like this forever,
Take me dancing tonight

Take me now, you know i want you
Hold me now, cause i can’t stop it now

Where do we go now
To the sky, you and I, beautiful
Where do we go now
To the stars, shine so bright and through the sky
Where do we go now
To the stars, shine so bright and through the sky
Where do we go now?

 

La tendance musicale en Macédoine

Regardons de plus près le classement de la radio Antenna 5. C’est Britney Spears qui est en tête du classement du 5 avril avec Work B**ch.  Le carton du moment chez les macédoniens, c’est Dj Icko & Marian Atanasoski avec Pusti Kosi. Ils sont 3ème. Mais comme je n’ai pas trouvé de vidéo de la chanson, je vous propose de voir la vidéo des second du classement Antenna 5, à savoir Arctic Monkeys avec Do I Wanna Know ?

avr 12

LITUANIE 2014 : Attention

Cela fait trois années consécutives que la Lituanie parvient en finale de l’Eurovision, et le pays compte bien ajouter un quatrième passage dans la cour des grands cette année encore. Pour ce faire, les lituaniens ont choisi d’abord une chanson… et en ensuite une chanteuse. La chanson a un titre qui se retient bien : Attention. Le nom de la chanteuse un peu moins.

 

La chanteuse

vilija mataciunaiteVilija Matačiūnaitė (c’est d’elle qu’il s’agit), est née à Vilnius le 24 juin 1986. Son premier contact avec le monde de la chanson date de 2005, où elle termine 2ème d’une émission de découverte de talents très célèbre en Lituanie.

La chanteuse devient immédiatement populaire et sort son premier album baptisé Mylėk, qui devient rapidement disque de platine.

Vilija a plus d’un tour artistique dans son sac. Nous aurons un aperçu de ses talents de chanteuse sur la scène de Copenhague, mais il faut savoir aussi qu’elle est compositrice, présentatrice (elle a animé le show Romeo ir Džiuljeta) et actrice (on l’a vue dans une série télévisée en 2010 où elle avait le rôle principal).

A rajouter à son CV déjà impressionnant, le rôle principal dans l’opéra rock Ressurected en 2009 ; une deuxième place à « Golden Voices » en Moldavie (2011) et une victoire à « Golden Voices » Lituanie (2013).

Galerie photos de la Lituanie : cliquez pour agrandir

La chanson

Vilija a co-composé la chanson qu’elle défendra aux Halles danoises. Une chanson dans laquelle elle prévient la personne qui la veut de faire attention à elle et déployer tous les moyens pour arriver à ses fins, jusqu’à tomber à ses genoux.

Il s’agit d’une chanson rock qui tranche avec les précédentes participations lituaniennes.

Certes, la mélodie est délivrée d’une manière brutale, ce qui rend l’ensemble un peu brouillon et pas forcément accessible à toutes les oreilles. Mais la chanson a du caractère et c’est typiquement le genre de titre qu’on aime ou qu’on déteste, sans juste milieu.

 

N’oubliez pas les paroles

Did you think that you can get me, boy? (no)
Think again, babe.
Thought you could buy me for a drink or two,
But I’m not that easy

You saw me chattin’ with my girls at bar (true)
We’re all pretty
You told me I look like a movie star,
But I’m not naive

So… I’m gonna make you, make you fall,
down do-do-down down on your knees.
I’m gonna make you,
make you fall down to get all…

Attention, a little care
Then you can have a love love love love, some love
Attention, a little care,
And you can have lots of love

Do you dream abourt me in your bed?
Keep on dreamin’
You thought I’d give it to you – all I have (wait)
Not the first night

You said that it might be the love at first sight (babe)
Hold your horses
You told me you’re the best I’ll ever have,
But I just don’t believe

I’m not gonna ask you buy me diamonds,
no no no no,
Just behave yourself, treat me very well,
give me some:

Attention, a little care
Then you can have a love love love love, some love
Attention, a little care,
And you can have lots of love.

 

La tendance musicale en Lituanie

Sur iTunes le weekend dernier, Waves de Mr Probz était numéro 1. On retrouve dans le classement le groupe russe Mumiy Troll. Très célèbres dans les contrées de l’Est, nous les avons découvert à Copenhague lors du Concours Eurovision en 2001. Le groupe classe deux titres dans les dix meilleures ventes de singles.

Le meilleur classement d’un artiste lituanien est la troisième place. C’est le groupe Sel et leur chanson Užmerkiu akis. Pas mal du tout…

 

Articles plus anciens «