Le PJS fait son retour cette semaine afin de suivre au mieux l’intensification de la phase des sélections nationales. Au programme : les scandales, les rumeurs et toute l’actualité sérieuse ou anecdotique de vos eurostars préférées… Cette semaine, partons faire un détour par la Norvège, l’Italie, Israël, la Biélorussie et la Finlande.

A la une cette semaine : les dates du festival de Sanremo enfin confirmées

C’est un peu le feuilleton de ce début d’année : l’incertitude était totale au sujet du maintien ou non du festival de Sanremo à ses dates initiales début Mars.

La situation sanitaire, fort incertaine, faisait faire des nuits blanches à Amadeus et à la direction de la RAI, tiraillés entre des intérêts contradictoires.

D’un côté la municipalité de San Remo privilégiait un report de quelques semaines, en Avril ou en Mai, afin d’optimiser les rentrées financières liées à la fréquentation touristique en tablant sur un recul de la pandémie qui permettrait d’accueillir du public en masse à l’Ariston.

De l’autre les maisons de disques des artistes en lice qui ont poussé pour le maintien de la manifestation à ses dates initiales du fait des dépenses de promotion engagées et du planning des sorties organisé depuis plusieurs mois en fonction du festival.

Diverses hypothèses ont été élaborées puis écartées : la dernière en date, celle du public confiné sur un paquebot, a été rejetée du fait de la crainte de créer un foyer épidémique.

Avec le maintien du festival de Sanremo du 2 au 6 Mars, toutes les spéculations autour du choix du candidat italien pour Rotterdam 2021 n’ont plus lieu d’être..Diodato, qui ne s’est d’ailleurs pas manifesté depuis plusieurs semaines sur le sujet, ne sera pas le recours ultime de l’Italie à l’Eurovision 2021.

Quant à la question de savoir si du public pourra assister aux soirées, elle n’a pas encore été tranchée mais les autorités italiennes ont d’ores et déjà demandé aux chaînes de télévision de proscrire le public de tous leurs shows jusqu’au 5 Mars inclus, ce qui concerne donc les 4 premières soirées de Sanremo.

Une des pistes qui est étudiée serait de convier dans le public uniquement du personnel médical vacciné afin de remercier les soignants pour leur engagement et faire la promotion de la campagne de vaccination.

Pendant ce temps, Amadeus et ses équipes continuent de travailler pour proposer le meilleur show possible et une idée folle est actuellement à l’étude : convier le quatuor suédois Abba au Festival ! C’est ce qu’a confié le directeur artistique la semaine dernière lors d’une interview radio…

La polémique de la semaine : le système de vote encore mis en cause en Norvège

Vous aviez sans doute suivi l’année dernière les mésaventures de la NRK qui, lors de la finale du Melodi Grand Prix, avait fait face à un crash de son dispositif de vote du fait de l’abondance d’envois d’emojis qui avaient fait sauter le système, obligeant le diffuseur à se baser sur le vote d’un jury de secours qui s’était prononcé sur les versions “studio” des titres.

La NRK a musclé son dispositif en 2021 et le vote s’est déroulé sans encombre à une majeure exception près…. lorsque les présentateurs ont présenté le processus de vote (2 tours successifs lors desquels les candidats s’affrontent en duel), ils ont illustré le processus par une incrustation sur laquelle était déjà mentionné le nom du vainqueur et qualifié de la soirée, Blasemafian fera Hazel…..Ça fait un peu désordre non ? Interrogée, la production a indiqué qu’il s’agissait seulement d’une erreur de graphique.. .

La menace de la semaine : vers une exclusion de la Biélorussie de l’Eurovision 2021 ?

Nos collègues d’Eurovoix ont rapporté hier une information tirée d’un média en ligne biélorusse, Telegraf.by, selon laquelle une organisation, la Fondation biélorusse pour la solidarité culturelle, a lancé une campagne en ligne afin de faire pression sur l’UER pour que le diffuseur BTRC soit exclu de ses membres et se voit en conséquence retirer le droit de participer et de diffuser le prochain concours Eurovision.

La fondation biélorusse se base sur le fait que le directeur de la BTRC fait partie de la liste des personnalités sanctionnées par l’Union Européenne pour avoir activement participé à la répression organisée par le régime de Lukashenko suite à la contestation des résultats de l’élection présidentielle.

La mise au ban du diffuseur BTRC n’est pas du tout à exclure. Eurovoix rappelle que l’organisation des championnats du monde de hockey sur glace a été retirée en début de semaine à la Biélorussie sous la pression d’une campagne en ligne appelant au boycott de l’événement si il se déroulait comme prévu dans le pays de Zena.

Si la BTRC conserve son statut au concours 2021, on ne sait que peu de choses sur le processus de sélection qui sera retenu. Une candidature est déclarée toutefois selon le blogueur Eurotarantulas, celle du groupe Kazna avec ce morceau aux sonorités ethniques, “Braids” dont voici un extrait :

https://twitter.com/EuroTarantulas/status/1352394648615067648?s=09

Le coin des bookmakers : la sensation Blind Channel porte la Finlande en tête !

On le répète souvent ici, les côtes des bookmakers n’ont à ce stade que peu de valeur. On va toutefois suivre leur évolution au fur et à mesure que les chansons seront dévoilées.

Et cette semaine, il y a eu un énorme changement en tête, dans les heures qui ont suivi la révélation de “Dark side”, le morceau de Blind Channel, finaliste de l’UMK finlandais

La Finlande, très peu prisée des parieurs en général, s’est retrouvée en quelques heures propulsée au sommet des 41 pays participants. Visiblement la sélection de l’UMK a séduit les observateurs, plus particulièrement attirés par le morceau de hard rock des peu souriants Blind Channel.

Assez vite, la tendance s’est retournée et la Finlande est seulement 11ème à l’heure où j’écris ces lignes. Apparemment, un choix plutôt transgressif des finlandais serait bien vu par les parieurs. Mais, souvent les titres qui génèrent l’excitation des bookmakers de prime abord floppent ensuite…c’était le cas du titre de Minus One pour Chypre en 2016 par exemple.

Le top 10 ce vendredi à 16h est le suivant :

En tête l’Islande 2. Bulgarie 3. Lituanie (seulement 11ème la semaine dernière, visiblement le titre de The Roop a été bien accueilli) 4. Russie 5. Suède 6. Italie 7. France 8. Malte 9. Norvège 10. Roumanie

La sélection à suivre cette semaine

Il s’agit de la mini finale à 3 chansons organisée par le diffuseur israélien KAN afin de choisir la chanson qu’interprétera Eden Alene en mai prochain.

Deux titres se détachent : “Ue la la”, le plus populaire en terme de vues et “La la love”. L’outsider “Set me free” serait un très surprenant vainqueur.

Verdict lundi à partir de 19h10, en catimini car le show prévu par la KAN a été annulé et remplacé par une émission d’une heure durant laquelle Eden n’interprètera même pas ses titres en live. Nous connaîtrons la 2ème chanson du concours 2021 sans doute vers 20h20 au terme de la soirée qui sera live tweetée par Pauly sur le compte Twitter de l’Eurovision au Quotidien.

Et à part ça ?

3 petites infos pour terminer :

  • Ulrikke n’a pas renoncé à l’Eurovision. Elle a déclaré jeudi qu’elle se tiendrait probablement éloignée de la sélection norvégienne en 2022 mais qu’elle n’excluait rien ensuite car elle veut absolument participer au concours au cours de sa carrière.
  • Kujtim Prodani, participant au FiK albanais fin 2018, est décédé il y a quelques jours des suites du Covid 19 à l’âge de 57 ans.
  • Philipp Kirkorov est interdit de séjour en Lituanie pour les 5 prochaines années. Pas à cause de ses récentes créations, mais parce qu’il s’est produit en Crimée. Si l’état balte remporte le concours d’ici 2025, le mentor de Sergei Lazarev ne sera pas de la partie.

Ainsi s’achève ce premier numéro de la saison 2 du PJS. Rendez-vous samedi prochain. Je vous attends dans la section des commentaires pour vous exprimer sur les sujets évoqués.