Déc 07

Grand jeu de Noël : Ljubljana, 3 avril 1993

C’est l’un des épisodes les plus méconnus de l’Histoire du Concours. C’est pourtant l’un des plus importants. Il eut lieu le samedi 3 avril 1993, dans les studios de la télévision publique slovène, à Ljubljana. Mesdames et Messieurs : Kvalifikacija za Millstreet !

1993. La République Tchèque et la Slovaquie se séparent. Le Marché Unique prend effet. La Belgique devient un état fédéral. Édouard Balladur devient Premier Ministre. La guerre de Yougoslavie fait rage.

Le Concours est pris dans la tourmente du temps. Les nouvelles républiques indépendantes d’Europe de l’Est et du Nord souhaitent participer en masse. L’UER élargit le nombre de participants, permettant à vingt-cinq pays de concourir à l’Eurovision 1993. Insuffisant hélas : vingt-neuf pays font acte de candidature.

L’UER décide alors d’innover : la Yougoslavie exclue, les vingt-deux participants de 1992 obtiennent leur qualification d’office. Restent trois places supplémentaires pour sept pays aspirant à débuter : la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, l’Estonie, la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie.

Une idée germa : faire participer ces sept pays à une présélection télévisée. Les trois premiers obtiendraient leur place pour Millstreet. Les quatre autres devraient attendre des jours meilleurs. Une idée révolutionnaire, trop révolutionnaire. Kvalifikacija za Millstreet fut un ballon d’essai sans lendemain immédiat. Il s’agit pourtant d’un tournant mental : l’UER admet la possibilité que des pays inscrits au Concours ne participent à la finale.

Larmes et grincements de dents. Il fallut encore une décennie pour que le principe soit admis par tous. En 2004, furent inaugurées les demi-finales, concept nécessaire, mal pour un bien, désormais monnaie courante et dont Kvalifikacija za Millstreet fut le précurseur.

L’émission fut présentée par Tajda Lekše (ci-dessous). Ce fut surtout la dernière fois qu’officia Frank Naef, le mythique superviseur du Concours.

Les sept candidats se présentèrent deux fois sur scène. La première fois, ils interprétèrent leur morceau pour l’Eurovision. La seconde fois, ils interprétèrent une chanson de leur répertoire. Tous les yeux étaient tournés vers les représentants bosniens, le groupe Fazla, qui avaient dû quitter un pays à feu et à sang, franchir les lignes de front et passer les frontières à leurs risques et périls, pour gagner Ljubljana.

Le vote fut décidé par un jury de professionnels, composé de sept personnes. Chacune était mandatée par l’un des diffuseurs participants et devaient classer ses chansons préférées en leur attribuant 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Bien entendu, il leur était interdit de voter pour leur propre pays.

Au terme de la soirée, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et la Slovénie se qualifièrent pour Millstreet. L’Estonie, la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie durent attendre 1994 pour faire leurs débuts. L’UER décida cette année-là d’instaurer le terrible système des relégations.

Miracle d’Internet : Kvalifikacija za Millstreet disponible en version intégrale sur YouTube. Vous y verrez se jouer l’avenir du Concours…

Mon avis personnel

Pourquoi diable n’y ont-ils pas songé plus tôt ? Si l’UER avait instauré des présélections télévisées dix ans plus tôt et réitéré l’expérience de Kvalifikacija za Millstreet, elle nous aurait évité bien des cris, des larmes et des eurodrames. Le malheur d’avoir raison trop tôt…

De Kvalifikacija za Millstreet, je retiendrai surtout cette prestation gothique et intense de la représentante roumaine, Dida Dragan. Blestem, la malédiction. Un augure parlant…

 

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Pascal on 7 décembre 2017 at 08:09
    • Répondre

    je retente Julien !

    • Bêta X on 7 décembre 2017 at 09:15
    • Répondre

    Baah alors là pour le coup, je reconnais bien moi aussi un article de Juju x’) J’étais persuadé qu’il était l’auteur du 3ème article ! J’ai l’impression d’avoir fait fausse route encore une fois …. Pour l’auteur mystère du premier article aussi … En fait j’ai l’impression de faire fausse route depuis le début xD

    Bon, c’est pas grave, c’est le jeu. Et donc, pour cet article, je vais dire qu’il a été écrit par Juju ! 😉 En espérant de ne pas me tromper (encore) de chemin. J’vaux pas mieux qu’un GPS Bonnie Tyler xD

  1. Super interessant cet article! Vraiment!!! Je n’en savais rien du tout… D’ailleurs, je connais assez peu le fonctionnement des années antérieures, donc c’est cool de refaire un point.
    Pour ce qui est de l’auteur, c’est quelqu’un d’archi documenté… Je penche entre Eurovista et Juju…
    Mais avec la partie « Mon avis perso », je vais plutôt dire Juju.

    • Pascal on 7 décembre 2017 at 11:57
    • Répondre

    Episode que je ne connaissais pas non plus. Je croyais que la seule année de préselection avant diffusion avait eté celle où Kaliopi avait eté éliminée suite à une émission radio.

    Encore une fois merci pour toutes ces infos.

    Petite remarque en esperant n’offenser personne : ca me fait un peu bizarre de lire « mon avis personnel ». C’est un peu redondant non comme formulation ?

  2. Savez vous si Antoine écrit encore sur EAQ ?

    1. Je vais lâcher une petite bombe …. Antoine a bien participé à l’écriture d’un des 10 articles et Juju, faute de temps n’a pas pu se joindre à nous pour ce jeu ……

      Ce seront mes seuls mots …… pour l’instant 😉

      1. Wait what, juju ne participe pas ???

        Confirmation en tout cas qu’André est de la partie.

        1. Hehe en même temps je suis l’organisateur de ce jeu, il fallait bien que je m’y colle aussi 😉

    • ZIPO on 7 décembre 2017 at 20:20
    • Répondre

    – Article super intéressant et instructif mais j’avoue n’avoir aucune idée de celui qui l’a écrit… J’ai effectué mon  » amstramgrampicetpicetcolégram !! et finalement c’est JOH qui  » hérite  » de cette rédaction mais alors sans aucune certitude…

  3. C’est terriblement difficile pour le coup.

    Je vais dire Eurovista, quand même (pas original) . Et c’est mon dernier mot !

    • P'tite Hildly on 8 décembre 2017 at 09:35
    • Répondre

    Parce que ce n’est pas Juju, alors je vais pencher pour Eurovista.
    J’avoue que je n’imaginais pas que l’instauration des demies pouvait être polémique, surtout parce que le système où les pays ayant fini dans les derniers ne pouvaient pas revenir est vraiment terrible. Les pays ne sont pas toujours au top chaque année, avec une élimination télévisée, ils gardent une chance de revenir.
    Ensuite, je suis dans un pays du Big Five, donc j’ai peut-être une vision biaisée de la situation.

    • Francis on 10 décembre 2017 at 22:41
    • Répondre

    Merci Mme Michu, quelle que soit d’ailleurs sa vraie identité, pour cette découverte. Je trouve que les jurés ont bien jugé, les 3 chansons sélectionnées étaient effectivement les meilleures.
    J’avais été très touché par les représentants bosniaques en 1993. Je n’étais pas le seul car ils avaient eu droit à une standing ovation. La musique de leur chanson était magnifique. C’est encore ma chanson préférée de ce pays.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :