Anja Nissen est née le 6 novembre 1995 à Sydney en Australie. Ses parents, d’origine danoises, ont émigré en Australie. Sa mère avait 11 ans et son père 22. Anja a ainsi pu grandir dans la très belle vallée Blue Montains avec sa sœur aînée. Alors lycéenne, Anja participe au projet baptisé Talent Development Programm et à plusieurs compétitions de chansons.

En 2008, alors qu’elle n’a que 12 ans, elle se lance sur la scène de la saison 2 d’Australian’s Got Talent. Elle parvient jusqu’en demi-finale et devient populaire auprès de la jeunesse australienne. Cette expérience lui a permis de participer à de nombreux shows télé.

En 2014, forte de ses expériences, elle intègre le casting de la troisième saison de The Voice en Australie. Elle choisit comme coach Will.i.am qui la conduira jusqu’à la victoire. Juste après, elle sort son premier album, Anja, qui regroupe les reprises qu’elle a interprétés à The Voice.

Peu de temps après sort le single I’m So Excited qu’elle enregistre avec la collaboration de Will.i.am et Cody Wise. Le titre reçoit un très bon accueil auprès du public.

Suivront deux autres singles : Anyone Who Had A Heart et Triumph.

En 2016, Anja tente sa chance pour l’Eurovision en participant à la sélection danoise. Elle termine deuxième avec Never Alone. De quoi l’encourager à se représenter en 2017, où elle décroche finalement le billet pour Kiev.

 

Le Danemark participe à la deuxième Demi-Finale.

You’re lost in my game
But your love is repeating
Always around, you’re never holding me down
I know who you are
True colours are showing
Though my heart’s bare
Always show you care

Putting up my walls so that I last better
Don’t know why I do it because we’re together
Always holding back from you its on my mind
Tonight I’m gonna try for you real harder
Show you all the love I’ve held inside
Show you all the love I’ve held inside
Lets do it right

Tonight I’m gonna show you
Show you what you’ve done
I’m laying down my armour
Laying down my gun
Tonight I’m gonna hold you
Closer than before
So you know where I am
So you know where I am

I’ve known its not right
Just couldn’t reveal it
Always closing up tight
And never releasing
Afraid and I fear to love
But you never let me go
I’ve held it in my heart
But now I’m letting you know

Tonight I’m gonna show you
Show you what you’ve done
I’m laying down my armour
Laying down my gun
Tonight I’m gonna hold you
Closer than before
So you know where I am
So you know where I am

Putting up my walls so that I last better
I Don’t know why I do it because where together
Tonight I’m gonna try for you real harder
Show you all the love I’ve held inside
Show you all the love I’ve held inside
Lets do it right

Tonight I’m gonna show you
Show you what you’ve done
I’m laying down my armour
Laying down my gun
Tonight I’m gonna hold you
Closer than before
So you know where I am
So you know where I am
So you know where I am
So you know where I am
So you know where I am
So you know where I am

Alors il se passe quelque chose que je ne comprends pas avec la chanson danoise. Je n’arrive jamais à me concentrer sur la mélodie à chaque fois que je veux l’écouter. Et juste avant de rédiger ce petit post, je m’étais promis de le faire. Mais immanquablement, je me suis focalisé sur quelque chose d’autre que la mélodie, en l’occurrence sur le décor de ce Dansk Melodi Grand Prix que je trouve très beau. Bref, la mélodie m’échappe totalement tant je la trouve fade. Je me demande comment le Danemark va bien pouvoir passer en finale. Peut-être grâce à des oreilles plus attentives que les miennes ?…

 

Alexandre – Belle voix, et belle robe très classe.

Quentin – Au moins une qui savait chanter ce soir (je sais, je suis de mauvaise foi) dans cette finale nationale. Anja Nissen m’a tout simplement transcendé grâce à sa chanson, et c’est un point étonnant en raison de sa précédente chanson qui m’avait un peu laissé froid.

Maxime – C’est une belle power-balade, très puissante, à l’américaine et c’est très très bien chanté. Le Danemark devrait retrouver le chemin de la finale !

P’tite Hildy – Mine de rien, j’aime bien ce morceau que je peux écouter en boucle sans problème. Le Danemark va peut-être retrouver la finale cette année. Ensuite, j’ai conscience que c’est très (trop) calibré Eurovision et que c’est une énième ballade…

RV – Oui, le Danemark sera en finale après deux années de cachot lol !!! Pourtant c ‘était sympa 2015/2016…. Bon retour à vous, les Danois !

 

Antoine97 – Je trouve la chanson un peu démodée. La prestation vocale n’est pas non plus parfaite, et pourtant…

Daniel – C’est passable ! Ce n’est pas le tube de l’année mais ça reste encore supportable. C’est le type de chanson qui se qualifie limite-limite.

Nico – Je n’aime pas trop ce style de chanson. Pour moi, c’est dépassé. Je ne l’écouterai pas plusieurs fois sur ma playlist, ça manque de saveur et c’est banal. Par contre, l’artiste assure vocalement et a une certaine classe, des points forts qui lui permettront peut être de sortir son épingle du jeu.

Jamaly Zelmerlöw-Landrut – 1ère écoute du Danemark : pas de coup de cœur mais c’est honnête, beaucoup mieux que les platitudes de 2015 et 2016. Anja a une super voix mais hurle un peu trop à mon goût. Son look est à revoir complètement (coiffure, robe) parce-que là elle fait trop mémère et il faut prévoir un habillage sur scène car objectivement elle ne se suffit pas à elle-même. Concernant la chanson, je trouve le refrain très accrocheur ! Inversement, les couplets sont un peu fades, et le passage plus lent à la fin est ennuyeux. Je dirais qualification possible mais pas certaine, tout dépendra de la production du titre à Kiev, victoire exclue dans tous les cas.

Yves – La musique est bonne, mais pourquoi elle crie comme ça ?

 

Lionnel – C’est pas le MGP de la meilleure chanson, c’est d’une nullité absolue !

Yan – Je n’ai pas tenu 50sec. Quelle horreur mon Dieu ! Le Danemark est tombé bien bas.

Christophe – Encore une daube où tu décroches avant la fin de la 1ère minute !!

Mimi2 – J’aime pô 🙁 Ça m’saoule ! Encore une pause pipi qui se profile !

Alexandre – Mouais, le refrain est trop gueulard à mon goût. La chanson en elle-même manque d’âme, il y a eu des chansons similaires bien plus musclées et professionnelles qui ont déjà participé au concours Eurovision. Je ne comprends pas ce que viennent faire les chœurs au début, limite ça fait « coucou, écoutez la chanson vient de commencer ». J’espère une nouvelle non-qualification danoise même si j’enterre pas trop vite leurs chances, histoire qu’un record de non-qualification les fasse réfléchir.

Nounours – Je ne sais pas pourquoi l’ensemble fai très année 80. Pour la troisième année consécutive, j’ai dû mal a comprendre le choix danois ! Cela sera-t-il suffisant pour une place en finale ????

Francis – Quelle horreur !!! D’abord, je ne supporte pas les chanteuses qui hurlent, mais quitte à hurler, autant le faire correctement ! Parce que là, les notes bleues se ramassent à la pelle. :/ Un big, big next pour moi.

 

[poll id=”305″]

[poll id=”322″]

[poll id=”323″]

[poll id=”324″]

[poll id=”325″]

[poll id=”326″]

[poll id=”327″]

[poll id=”328″]

 

Recette loupée :

Le Danemark a eu des hauts et des bas dans l’histoire de l’Eurovision. En 1996, le pays s’est vu interdit de scène à Oslo en raison du mauvais résultat de la demi-finale interne du duo qui le représentait. Martin Loft & Dorte Andersen terminent 25ème sur 29 de la demi-finale, dont les 22 premiers ont été sélectionnés pour Oslo.

Recette gourmande : 

L’année d’avant, on se souvient de la chanson danoise qui avait terminé 5ème à Dublin parce qu’elle était très originale et se démarquait de toutes les autres chansons.

Cerise sur le gâteau : 

Peter Andersen, alias Drama Queen, n’a pas réussi à se qualifier pour la grande finale du Concours d’Helsinki en 2007. Je tenais à lui rendre hommage ici car Peter est un grand, grand fan de l’Eurovision. Dix ans déjà…