On connait désormais tous les chanteurs qui partiront les yeux et le cœur plein d’espoir à Kiev. Au fil des prochaines semaines, on va en savoir plus sur les Blanche, Dihaj et autre Artsvik… On croise les doigts pour que la Russie soit de la partie. Car oui, en tant que fans, on veut surtout que toute l’Europe se montre, pour un soir, sans rancune politique et dans un esprit festif. Tout comme en 2016, où Stockholm nous a présenté un show digne d’un des plus grands événements mondiaux.

Et d’ailleurs…

Ils sont devenus quoi les artistes de l’édition 2016 ?

PETIT TOUR D’EUROPE DES MEILLEURS TITRES POST-EUROVISION

 

JAMALA – Zamanyly (feat. DakhaBrakha)

La grande gagnante de l’Eurovision 2016, c’est elle et surtout sa chanson “1944“, qui a fait se tirailler et parfois même s’entre-tuer les fans et le public, le débat étant sans fin… Fin 2016, elle nous présente avec le groupe ukrainien DakhaBrakha (ils se qualifient eux-même de “quartet ethnic chaos”) une chanson très sombre et très inspirée “Zamanyly“. Il est fort possible que si Jamala ne sort pas de nouveau single d’ici mai, nous ayons droit à un extrait de cette chanson et un rappel de “1944” sur la scène du Centre des Expos.

 

SERGEY LAZAREV – Ideal Nyj Mir

On a voulu le voir monter sur la première marche, mais il s’est fait damer le pion par l’Ukraine et l’Australie. Sergey Lazarev a enchaîné les sorties depuis son échec à Stockholm. Best of, en russe, en anglais, nouveaux titres, grosse présence dans les médias, bonne visibilité sur les réseaux sociaux… L’année 2016, en Russie, est l’année de Sergey ! “Ideal Nyj Mir” est le dernier clip en date du beau et ténébreux russe.

 

DAMI IM – Fighting For Love

Du haut de son cube connecté, elle nous avait impressionné par son charisme et sa fraîcheur. La représentante de l’Australie en Suède n’a sorti qu’une toute petite chanson depuis le Concours, mais quel tube ! On en redemande ! “Fighting For Love” est un titre très moderne et puissant, à l’instar de “Sound Of Silence”… On notera que la comparaison avec certains titres de Loreen peut être facile (surtout dans les couplets, non?). On attend d’autre tubes à suivre, avec une énoooorme impatience !

 

IVETA MUKUSHYAN – Keep On Lying

Elle a incarné la grâce et la classe sur la scène de l’Ericsson Globe en 2016, vêtue d’un simple body, grande et fine, hologrammée (Mélenchon a tout copié sur elle, d’ailleurs!), toute en jambes… Elle revient ces derniers jours avec un EP très différent de “Lovewave”, signant l’album de sa voix groove mais avec des sonorités beaucoup plus RnB 90’s, et surtout un univers très poétique. “Keep On Lying” ne vous laissera surement pas indifférents.

 

BAREI – I Don’t Need To Be You

En 2016, l’Espagne a envoyé un titre très dansant et dans l’air du temps, loin des espagnolades habituelles. Barei nous scandait “Say yay” sur un rythme boom boom très dancefloor (ou gaypride, c’est selon !). Nous la retrouvons avec un titre tout aussi remuant, accompagnée des KIDZ ON THE BLOCK, bon chanteurs et surtout bons danseurs. “I Don’t Need To Be You” est un titre frais et léger, qui a le mérite de bien rester en tête.

 

GRETA SALOME – Row

On nous l’avait laissé aux portes de la finale et on avait crié à l’injustice tellement “Hear Them Calling” méritait sa place en finale. Greta Salomé sans violon et avec sa jacket à frange, est repartie bredouille en nous promettant un retour triomphant. Et elle n’a pas eu tort : “Row” aurait pu grimper vers les sommet d’une finale à l’Eurovision, c’est sûr ! Elle a sorti récemment un single intitulé “Running out of Time”, chanson délicate et sensiblemais “Row” est un bien meilleur tube !

 

FRANS – Young Like Us

Son sourire malicieux, son regard enfantin et sa bouille d’ange ne nous ont pas laissé indifférents à Stockholm, où il avait la chance d’être en terre conquise. Étonnamment, Frans n’a sorti qu’un seul titre depuis l’Eurovision. “If I’Were Sorry” était espiègle et joueur, “Young Like Us” continue sur la lancée.

 

DONNY MONTELL – Screw Me Up

On se rappellera surtout de son salto et du feu qu’il a mis à l’Ericsson Globe avec “I’ve Been Waiting For This Night”, parce que nous aussi on a waiting for this night de l’Eurovision 2016 !  Avec “Screw Me Up”, Donny Montell nous prouve qu’il est un des princes du dancefloor et des tubes dans l’air du temps. Il a sorti dernièrement un duo avec la chanteuse Justina.

 

MICHAL SZPAK – Rosanna

Le Polonais qui a tenu le public en haleine en s’accrochant dans les hauteurs télévote, ne nous étonne plus : il a une voix puissante et un talent indéniable. On pourrait lui reprocher de rester scotché aux années 90 (Bon Jovi et autre Boyzone, non ?) s’il n’avait pas tant de charisme. Le Julien Doré de Varsovie, en somme.

 

AMIR – Au Coeur De Moi

On finit ce petit voyage avec le petit Frenchy, qui est en train de se faire une place vraiment très confortable dans le paysage musical français. Près de 10 mois après le Concours, Amir est encore sur toutes les lèvres, comme une fierté nationale ! La France commence à devenir fière des artistes qu’elle envoie au Concours. Et ça, ça fait du bien ! Après “J’ai Cherché” et “On Dirait”, qui ont fait l’unanimité auprès des radios françaises, Amir nous présente “Au Coeur De Moi”, single du même titre que son album. On adore déjà !

 

 

ET VOUS ALORS?

[poll id=”532″]