Ukraine-titre16

jamala1Susana Jamaladinova, alias Jamala, est née le 27 août 1983 au Kirghizistan, pays d’Asie Centrale faisant partie à l’époque de l’URSS. Son père, un Tatar de Crimée est musulman et sa mère est chrétienne d’origine arménienne. Après la dissolution de l’URSS, la famille retourne vivre en Crimée.

Depuis sa plus tendre enfance, Jamala n’a qu’une passion dans la vie : la musique. Elle enregistre son premier disque à l’âge de 9 ans. Il s’agit d’une compilation de chansons folk de Tatar de Crimée interprétée par 12 enfants.

Diplômée de l’école de musique de sa ville Alouchta (catégorie piano), elle entre au collège de musique Tchaikovsky de Simferopol. Première de sa classe, elle se prépare à une carrière dans la musique classique, envisageant d’entrer à La Scala de Milan. Mais sa passion pour le jazz et la soul orientale la détourne de ce projet.

Jamala fait ses premiers pas sur une grande scène à l’âge de 15 ans. Elle prend part à plusieurs concours de chants en Ukraine, mais aussi en Russie et dans l’Europe.

En 2001, elle devient leader du groupe Beauty Band. Sa performance au Dо#Dj junior 2006 Jazz festival of young artists apporte à Jamala une récompense, ainsi que l’attention de la fameuse chorégraphe Elena Kolyadenko qui invite la chanteuse se produire dans le ballet Freedom.

L’été 2009, elle représente l’Ukraine au festival New Wave de Jurmala et remporte la compétition au côté de l’indonésien Sandhy Soendhoro.

Sa victoire lui offre une belle notoriété et Jamala se produit dans des concerts et participe à de nombreux shows télévisés.

En 2011, elle prend part à la sélection ukrainienne pour l’Eurovision avec la chanson Smile. Elle termine troisième de la finale nationale. Mais des irrégularités dans les votes ont été détectées et le diffuseur ukrainien décide d’organiser une nouvelle sélection. Jamala se retire de la compétition, de même que Zlata Ognevich arrivée deuxième de la sélection.

Quatre ans plus tard, elle se représente en sélection et remporte son ticket pour Stockholm avec la chanson 1944.

L’Ukraine participe à la seconde Demi-Finale

When strangers are coming, they come to your house
They kill you all and say
We’re not guilty, not guilty

Where is your mind, humanity cries
You think you are gods, but everyone dies
Don’t swallow my soul, our souls

Yasligima toyalmadim
Men bu yerde yasalmadim
Yasligima toyalmadim
Men bu yerde yasalmadim

We could build a future, where people are free
To live and love, the happiest time
Our time

Where is your heart, humanity rise.
You think you are gods, ha, but everyone dies.
Don’t swallow my soul, our souls

Yasligima toyalmadim
Men bu yerde yasalmadim
Yasligima toyalmadim
Men bu yerde yasalmadim

Yasligima toyalmadim
Men bu yerde yasalmadim
Yasligima toyalmadim

Vatanima toyalmadim

Albums :

  • 2011 – For Every Heart
  • 2012 – Live At Arena Concert Plaza (concert DVD)
  • 2013 -All or Nothing
  • 2014 – Thank You
  • 2015 – Подих

Single :

  • 2016 – 1944

[poll id=”122″]

[poll id=”123″]

[poll id=”114″]

jamala3Que dire de cette chanson ? J’ai déjà eu l’occasion de le dire : je n’aime pas. Ce style musical n’est pas pour moi. Je n’y perçois pas d’émotions, juste une plainte de trois longues minutes. Après, il y a le côté humain de la chanson, les paroles qui évoquent la bataille de Crimée. C’est un symbole à plus d’un titre et on ne peut s’empêcher de penser aux récents événements qui ont marqué la Crimée. Mais l’Eurovision, c’est avant tout un concours de chansons et cette chanson-là, désolé, mais je ne l’aime pas.

Vos avis : 

Anthony 21/02/2016 – Je trouve que c’est envoûtant mais je ne suis pas en extase totale, à écouter plusieurs fois pour s’y habituer mais ça va être dure pour moi.

Maxime 21/02/2016 – Je trouve ça pas mal du tout! La chanson est envoûtante et la chanteuse fait vraiment passer le message de la chanson et transmet beaucoup d’émotion.
L’Ukraine s’assure encore une fois une finale et, avec le soutient que va probablement avoir l’Ukraine étant donné la situation politique actuelle, c’est fort possible que l’on retrouve Jamala dans le top 10 ou le top 5…

Frish 21/02/2016 – J’adore cette chanson épouvante. C’est le titre qu’on faisait écouter aux déportés aux réfugiés avant de les exécuter ? On ne leur aura décidemment rien épargné.

Nounours 21/02/2016 – j’adore ! Gros coup de cœur, top 5 pour moi.

Matt’ 21/02/2016 – Ce n’est pas du tout mon style de chanson, mais je suis content qu’elle ait gagné. La chanson a une vraie âme, elle est très émouvante et l’interprétation est on ne peut plus sincère. J’espère que l’Ukraine se qualifiera.

Bêta X 22/02/2016 – Alors là je vais être totalement objectif, Jamala à Stockholm ? Mais à quoi ils pensaient ?! Là, je pense sérieusement que l’Ukraine va s’écraser voire même se faire bouffer en demi-finale, c’est tout ce à quoi on peut s’attendre cette année ! On peut même lui trouver un accessoire qui tue et le visuel du siècle à Jamala mais rien ne changera, « 1944 » est HORRIBLEMENT nulle, la mélodie de ce truc n’emballe vraiment pas du tout ! Seuls le thème et les paroles de la chanson mériteraient qu’on y jette un coup d’œil, mais pour le reste, c’est Hasta la Vista et reste bien en demi-finale. C’était les HARDKISS qu’il fallait envoyer ! Purée ! Ils sont nuls les Ukrainiens !

Quentin 22/02/2016 – L’Ukraine passera en finale, c’était clairement la meilleure chanson de la sélection…

Nico 22/02/2016 – Que dire de l’Ukraine, le pays va marquer son grand retour et va certainement obtenir pas mal de 12 points à Stockholm, pourtant, je n’adhère pas du tout à ce choix de chanson, je la trouve limite pathétique, ce n’est même pas émouvant, à titre de comparaison, j’ai beaucoup mieux apprécié la chanson de Lisa. Non je trouve que c’est un titre déprimant à souhait, notamment au niveau de l’interprétation de Jamala qui s’approche plus du grotesque que du dramatique. et ça l’est encore plus quand on sait d’avance que les ukrainiens vont certainement frapper très fort à Stokholm, Un top 10 ou même un podium,en finale, Allez comprendre !?

Philou 22/02/2016 – Je trouve ce morceau charmant et envoûtant. Jamala, notre charmeuse de serpent, va encore une fois porter son pays en finale.

Voir tous les commentaires