La télévision suisse SRF devrait révéler officiellement le nom de l’artiste ainsi que la chanson qui défendra nos couleurs le 4 mars prochain aux Pays-Bas.

Jusqu’à présent, le secret des Dieux à tenu ses promesses, aucun indice et aucune fuite ont été relevés à propos du choix effectué en interne pour Rotterdam.

Sauf que cela peut sembler évident, après ces longs mois de silence, tout le monde s’impatiente et se lance dans des pronostics pour tenter de trouver qui aura cette lourde mission de succéder à notre valeureux Luca Hänni,

Depuis déjà quelques semaines, on parle de plus en plus de ce duo qui s’est déjà révélé avec brio en décembre dernier pour marquer les fêtes de Noël à travers leur chanson “A Million Years” .

Un titre qui a remporté un franc succès auprès du public suisse qui a été séduit par leur belle harmonie vocale ainsi que par leur complicité.

Parmi ce beau duo, on retrouve une artiste que je vous ai déjà présenté sur ce site, il s’agit d‘Anna Kaenzig qui fait déjà une belle carrière en Suisse, depuis 2010.  Cette belle artiste aurait tout aussi bien pu participer à plusieurs reprises à l’Eurovision afin de tenter de défendre nos couleurs ces dernières années.

Curieusement, jusqu’à ce jour, cela ne figurait pas dans ses projets, elle a préféré être de l’autre côté de la barrière, Il faut tout de même relever qu’elle a fait partie du jury suisse à un niveau international et national,  lors des deux précédentes éditions.

De plus, son producteur actuel est le frère de notre responsable des divertissements, Reto Peritz et Anna est sous contrat avec la plus importante société de production en Suisse,  Hitmill basée à Zürich,  qui est dirigé par Georg Schlunegger, un compositeur très connu dans notre pays et qui a déjà écrit  plusieurs chansons pour l’Eurovision, notamment  » You and Me  » interprétée  en 2013 à Malmö,  par le groupe de l’Armée du Salut  Takassa.

Voici leurs histoires

Anna est née le 24 juillet 1984 en Suisse, elle a grandi en Miles, un petit village situé dans la campagne zurichoise avec ses parents et sa jeune soeur Lisa dans un environnement musical. Son père est le photographe Christian Känzig, son oncle le musicien de jazz Heiri Känzig . À l’âge de 5 ans, elle a commencé à jouer de la guitare  Plus tard, elle a appris la basse et le piano . Diplômée de l’école cantonale de Stadelhofen , elle a obtenu son baccalauréat au département de jazz de l’ Université des arts de Zurich (ZHdK), pour lequel elle a remporté un prix. Cela lui a permis en 2009 un concert au Montreux Jazz Festivalet le financement de son premier album  « Four Acres et No Horse » , paru en 2011 au label indépendant suisse Nation Music.

Anna Känzig a également terminé sa maîtrise au ZHdK. Elle enseigne depuis 2010 en tant que professeur de chant , notamment au Conservatoire de musique de Zurich.

Son compagnon pour la chanson qu’elle interprète est un jeune artiste âgé de 32 ans qui est originaire de la région de Zurich.


Tobey Lucas est psychologue de formation mais aussi chasseur de têtes et musicien mais surtout un homme autonome. Enfant, il jouait du violon, son frère écoutait du heavy metal, mais Tobey préférait le rock et le folklore américain.

il est parti vivre quelques années du coté de Nashville aux USA et il est littéralement tombé amoureux de la Country Music , un style avec lequel il s’identifie parfaitement et qui fait partie de son répertoire et qu’il exporte dans son pays natal, la Suisse. Le vrai nom de cet artiste est Lucas Zehnder et il a sorti son premier album en 2013.

6 ans plus tard, il est toujours sur le devant de la scène et publie régulièrement de nouveaux titres, toujours dans le même registre qu’il apprécie tout particulièrement mais il faut l’avouer, c’est tout de même un style de musique très spécifique, avec lequel il ne récolte pas non plus un énorme succès.

Ce même duo vient de publier un tout nouveau single et semble vouloir continuer l’aventure vers le succès. Bien que rien n’a été confirmé et qu’il s’agit encore de simples suppositions. quelques langues se délient et pensent de plus en plus qu’ils pourraient bien être les heureux élus pour défendre la Suisse à Rotterdam.

Certains disent qu’ils doivent garder le silence jusqu’au bout mais qu’ils étaient tout de même très impatients de faire connaître leur chanson en publiant une version courte.

Pour l’heure, le mystère plane toujours mais je me dis qu’il n’y a peut-être pas toujours de fumée sans feu !

Voici ce nouveau single qui vient d’être publié sans pour autant mentionner évidemment qu’il représentera notre pays “Fall in Love” un titre très agréable et que je trouve totalement dans l’aire du temps et très aérien avec des airs de country. En tous les cas, j’adore !

Personnellement, je n’ai aucune idée de qui pourrait nous représenter cette année, mais cette chanson est à mon sens très accessible. Elle est à priori assez simple mais elle s’inscrit dans une forme de douceur qui nous embarque..

En tous les cas, je m’en contenterai totalement, car je la trouve suffisamment percutante pour plaire au plus grand nombre à Rotterdam et de nous permettre de nous qualifier une fois de plus en finale en mai prochain.

Alors, est-ce une simple coïncidence ou un vœu pieu de les voir chanter à l’ESC. ?

Désormais, la question que l’on peut se poser est si c’est bien ce beau duo qui a obtenu, grâce à cette chanson, la faveur de tous les jurys internationaux et des fans triés sur le volet ?

Je le souhaite à moins que la SRF nous réserve une surprise encore plus efficace mais nous le saurons très bientôt.

En attendant, j’aimerais bien avoir votre avis !

Un Grand Merci !

Crédits photographiques – @tobeylucasprojectc