Il reste encore plus de 18 millions de secondes avant de découvrir la finale du Concours Eurovision de Malmö. Malgré ce laps de temps qui – vu comme ça – paraît une éternité, les choses sérieuses commencent dans de nombreux pays. Au programme : une blague suisse, le Bélarus qui remporte le grand prix de la chanson la plus précoce, la Lituanie qui démarre ce soir, des nouvelles de l’Islande et l’info qu’il ne fallait surtout pas manquer…

“Stimmenons” les chansons

Vous l’avez tous remarqué, si vous voulez voter pour les chansons suisses de la plateforme, il faut vous inscrire. Et pour vous inscrire, il faut avoir quelques notions d’allemand. Mais pas de panique. Si comme moi vous ne comprenez pas un mot d’allemand, faites donc appel à un logiciel de traduction.

Le but est de donner des stimmen (je crois que ça se prononce chtimeun) à des chansons. Mais comment faire ? Je commence donc par traduire la page d’accueil de la plateforme. Voilà ce que ça donne : « De 15 à 29 Octobre, vous pouvez voter pour vos favoris. Pour voter, vous devez d’abord vous enregistrer avec SF connexion. Pour l’évaluation sont disponibles 4 votes. Vous pouvez entrer un message toutes les 4 ou distribuer vos votes 4 votes arbitrairement aux montants que vous aimez le plus. La communication des participants qualifiés à partir de mi-Novembre. »

J’ai donc appris que « stimenn » signifie « votes » et non « points » comme je le pensais au départ. Mais bon, pour les histoires de « 4 votes », c’est encore un peu flou dans mon esprit brumeux. En mettant les mots dans l’ordre, je pense qu’on dispose de 4 stimmen à distribuer à qui l’on veut.

Bon, allons-nous inscrire : sur la page d’inscription, j’attrape la peur de ma vie. J’ai bien cru qu’il y avait 8 étapes à franchir, le tout en allemand. Mais non, le premier paragraphe traduit m’apprend qu’il s’agit seulement d’une liste de choses formidables qu’on va pouvoir faire en s’inscrivant. D’abord poster des commentaires (en allemand si possible) : « annoter. Votre avis nous intéresse! Examiner et discuter les événements mondiaux et les derniers posts sur les plates-formes SF Tagesschau, Glanz & Gloria, et le portail vidéo. S’il vous plaît noter: Nous publions vos pensées, y compris votre nom de famille, la première lettre de votre prénom et votre ville. »

D’accord. Je passe les 7 autres paragraphes, je vais en bas de page et je tombe sur « login ». Un mot que je connais ! Je clique. « S’il vous plaît attendre », me dit mon traducteur en ligne.

Je clique ensuite sur « registrieren ». On me demande mon e-mail. Jusque-là pas de problème. J’arrive à Benutzername. Je pensais qu’il fallait y inscrire le soit nom de famille, soit le prénom, mais mon traducteur me dit que c’est le pseudo qui servira pour la future connexion. Pour le mot de passe, pas de problème. Il y a un bouton « Weiter ». Ça se traduit par « plus ». Allons-y, encore 4 étapes et je vais pouvoir donner mes stimmen à mes chansons préférées.

Pour la « Persönliche daten » (données personnelles selon le traducteur), je n’ai pas rencontré de problèmes majeurs.

Troisième étape : les fameuses Rechtliches (lois) : 15 paragraphes en allemand. J’ai vite compris qu’il s’agissait des conditions générales d’utilisation. Déjà en français, je ne les lis jamais mais les accepte toujours, donc faisons confiance à SF et acceptons-les. J’appuie sur « plus » et je vois mon Überprüfen (vérifier). Je vérifie donc que les fausses données que j’ai transmises sont justes et je clique sur Registrieren.

Dernière étape : le passage obligé de la “Bestätigen”. Je vois qu’on me parle d’e-mail et j’ai donc bien compris qu’il y avait un code d’activation. Je vais dans ma boite et j’active le code. Victoire ! Je reçois ce message en allemand, traduit par : « Votre inscription est maintenant terminée. Vous pouvez connecter vous maintenant. »

Je retourne sur la plateforme, je « connecte moi » et le tour est joué. La leçon d’allemand est terminée.

N’oubliez pas, vous pouvez voter « de 15 à 29 Octobre »…

Allez, tout ceci n’était que pure fiction. Le site SF a bel et bien publié le modus operandi en plusieurs langues, sous le format pdf. Pour celui en français, c’est ICI

Le Bélarus coiffe la Suisse sur le poteau…

Ça en deviendrait presque un jeu : quelle sera la première chanson sélectionnée du prochain Concours Eurovision ? Depuis deux ans, le privilège revient à la Suisse. Mais il se pourrait que cette année, le Bélarus soit le premier à nous offrir son chef d’œuvre pour Malmö. C’est en effet le 7 décembre (8 jours avant nos amis suisses), que le pays de l’ex Union Soviétique prévoit d’organiser sa sélection nationale télévisée baptisée Eurofest. Pour l’instant, outre le Bélarus et la Suisse, deux autres pays organisent leur sélection 2013 en 2012 : Albanie et Lituanie.

… Et la Lituanie coiffe tout le monde sur le poteau

Andrius Rožickas présentera les dix shows de la sélection lituanienne

Et c’est justement la Lituanie qui a le grand honneur de débuter la saison 2013. Le site eurodiena.lt nous informe que le premier show, qui sera diffusé dès ce soir à partir de 20h00 CET (21h00 en Lituanie), a été enregistré hier aux studios de la LRT.

On notera la présence de Donny Montell, le candidat lituanien à Bakou qui se bandera une nouvelle fois les yeux en interprétant « Love is blind ». Le show sera conduit par Andrius Rožickas et 17 candidats seront présentés. Cette première émission (comme celle de la semaine prochaine), sera une approche des artistes. Chacun interprètera une chanson de son choix. Si ce soir nous n’avez pas envie de regarder Chimène Badi danser sur un tube des années 80, alors direction le net pour faire connaissance des 17 premiers candidats lituaniens.

Le chiffre de la semaine : 240

C’est le nombre de chansons reçues par RUV pour la sélection islandaise. Ça peut paraître peu, mais ramener à un pays comme l’Islande, c’est beaucoup. Et c’est même un record de participation ! Un jury de professionnel va maintenant examiner les mélodies et choisir les meilleures pour une sélection nationale qui devrait être similaire à celle de 2012 dans son fonctionnement.

L’info « super importante » de la semaine

Enfin, dans la catégorie « information super importante », sachez que c’est la chanson « Island », interprétée par Elin Petersson, qui a été choisi par un jury professionnel pour participer au prochain Melodifestivalen. Elin Petersson, qui a également composé la chanson, est une parfaite inconnue. Et pour cause ! Il s’agissait pour les experts de choisir un interprète qui n’avait jamais publié de chansons auparavant, afin de s’assurer la participation d’un nouveau venu sur la scène musicale suédoise au Melodifestivalen. La belle Elin rejoint donc la non moins belle Terese Fredenwall dans la liste des non moins beaux candidats. Plus que 30 artistes à découvrir et la liste sera complète.

Mais avouez-le, gourmands fans de l’Eurovision, cette info aurait eu plus de saveur si la chanson avait été mise en ligne en même temps que l’interprète dévoilée.