Après la Suède et le Danemark… la Norvège ? Le pays scandinave est en tout cas un des favoris à la victoire pour cette édition. Le pays des Bobbysocks espèrent remporter une quatrième palme grâce à une ballade intimiste.

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]Le chanteur[/pullquote]

Norway-Carl-Espen-1Carl Espen Thorbjørnsen a délaissé son nom de famille pour réussir une carrière internationale dans la chanson.

Né à Bergen en 1982, le chanteur est nouveau sur la scène musicale. Il a grandi avec sa famille sur l’île d’Osterøy, à une quarantaine de kilomètres de Bergen. Il passait son temps à pêcher et à apprécier la beauté naturelle de la petite île. C’est parce que sa mère chantait constamment que le virus du chant a saisi Carl dès son enfance.

Ce n’est pourtant pas dans la musique que Carl s’est tourné. Il s’est inscrit à l’Armée et a servi pendant six mois au Kosovo. Après son passage militaire, il suit une carrière de charpentier et se spécialise dans les montures de verres.

Mais Carl caresse le rêve de devenir chanteur, un rêve qu’il porte depuis toujours. C’est finalement sa cousine Josefin Winther qui lui offrira les clés de l’Eden en lui composant l’été dernier une chanson spécialement pour lui. Cette chanson, c’est Silent Storm. Elle l’a chantée avec Carl et dès les premières notes, elle a su que cette chanson été faite pour lui.

Ils décident de présenter la chanson au Melodi Grand Prix ce printemps. Et le résultat, on le connaît.

Galerie photos de la Norvège : cliquez pour agrandir

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La chanson[/pullquote]

Avec Silent Storm, nous avons donc affaire à ce qu’on appelle une ballade intimiste. On vous l’a déjà dit, c’est la grande tendance de cette année. Celle-ci est particulièrement réussi. Elle commence avec quelques douces notes de piano (ce n’est pas une ballade intimiste pour rien), puis arrive la voix prenante du chanteur. On a juste envie de se taire et d’écouter. Puis la chanson s’envole vers la fin du morceau.

On note une osmose parfaite entre le chanteur et la mélodie. Et en effet, on peut se dire que cette chanson est vraiment faite pour Carl Espen. Il l’a porte, la transporte devrais-je dire, de la première à la dernière note. Si je devais utiliser une métaphore, je dirais que Carl Espen fait l’amour avec sa chanson.

Le résultat est surprenant. Et je me dis que si un autre artiste avait chanté ce même titre, la chanson n’aurait pas eu le même impact émotionnel.

Voilà une chanson qui mérite de se retrouver dans le top 10 de la finale. Well done, Norway.

 

N’oubliez pas les paroles

Head to toes
Flesh and bones​
Should feel whole
But the void 
A silent storm​

I’m here to use my heart and my hands
Somehow the bruises changed my plans​

And there’s a silent storm inside me
Looking for a home
I hope that someone’s gonna find me
And say that I belong
I‘ll wait forever and a lifetime
To find I’m not alone
There’s a silent storm inside me
Someday I’ll be calm

Ask myself
What comes next
Will I fly?​
Will I fall?
My silent storm​

I’m here to use my heart and my hands ​
Somehow the bruises changed my plans​

And there’s a silent storm inside me
Looking for a home
I hope that someone’s gonna find me 
And say that I belong
I’ll wait forever and a lifetime
To find I’m not alone
There’s a silent storm inside me
Someday I’ll be calm

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La tendance musicale en Norvège[/pullquote]

La Norvège ne se distingue pas des autres pays d’Europe, classant dans ses premiers rangs les artistes internationaux du moments : Mr Probz, Clean Bandit ou encore Pharrell Williams. Au classement officiel des ventes de disques, les artistes norvégiens ne se bousculent pas. Si l’on prend le classement de la semaine dernière, le meilleur titre norvégien est classé 13ème. Il s’agit de Katastrofe feat. Staysman & M.M.B. avec la chanson Bleik Og Sur, que voici :