Pour succéder à Anouk, il fallait du lourd. La télévision hollandaise a donc décidé d’unir artistiquement deux artistes implantés solidement sur le devant de la scène des Pays-Bas : Ilse DeLange et Waylon. Ensemble, ils forment le duo The Common Linnets. La prestation des deux artistes à un concert où ils ont repris ensemble la chanson Need You Now de Lady Antebellum n’est sans doute pas étranger au choix de TROS.

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]Le duo[/pullquote]

Common-LinnitsIsle DeLange est née à Almelo, aux Pays-Bas, six jours après la dernière victoire française à l’Eurovision.

Aujourd’hui âgée de 37 ans, on peut dire sans trop se mouiller que cette chanteuse est l’une des plus populaires aux Pays-Bas. La preuve en chiffres : entre 1998 et 2012, elle a sorti 7 albums dont 6 ont été classés numéro 1 en Hollande. 17 disques de platine et 3 disques d’or ornent les murs de sa demeure. Ajoutons à la liste 4 albums live et 1 compilation.

Le succès n’est pourtant pas venu en un claquement de doigts. Avant 1998, Isle a beaucoup galéré pour se faire connaître. Malgré sa participation en 1994 au Dutch Country Music Awards et les critiques positives qui en ont découlé, la notoriété de la chanteuse reste au point mort.

Après un passage dans le groupe Wij en 1996, elle signe enfin son premier contrat avec Warner en 1998 et s’envole à Nashville enregistrer son premier album baptisé World of Hurt. 450 000 exemplaires seront vendus aux Pays-Bas. C’est le début d’une carrière qui n’a pas encore connu sa fin.

Après 3 albums avec Warner, elle quitte la firme pour rejoindre Universal Music, avec le même succès.

De son côté, Willem Bijkerk (alias Waylon) connaît une carrière un tantinet moins florissante que sa collègue.

Né à Apeldoorn le lendemain de la première victoire de Johnny Logan à La Hayes, Willem décide de s’appeler Waylon en hommage à son idole de toujours, Waylon Jennings.

Son troisième album vient tout juste de sortir. Les deux autres (sortis en 2009 et 2011) ont connu un joli succès en se classant respectivement 3ème et 8ème des charts hollandais.

Galerie photos des Pays-Bas : cliquez pour agrandir

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La chanson[/pullquote]

Ils se sont mis à cinq pour écrire la chanson qui représentera les Pays-Bas : Ilse DeLange, JB Meijers, Rob Crosby, Matthew Crosby et Jake Etheridge Et le résultat s’appelle Calm After The Storm. Ambiance feutrée et country cette année pour nos amis hollandais.

Le premier mot qui m’est venu à l’esprit à l’écoute de la chanson est “dommage”.

Clairement, c’est une bonne chanson. Le genre de titre qu’on aime écouter en s’imaginant sur un rocking-chair, à l’ombre d’un porche d’une petite maison en bois, en sirotant un thé glacé à la menthe, en fermant les yeux et en savourant le petit air frais qui vous chatouille le visage…

Maintenant, ramené à une participation à l’Eurovision, on est en droit de se demander si les Pays-Bas ont fait un bon choix niveau musical. Et on se retrouve un peu dans le cas de figure de la France en 2009, qui avait en main un excellent interprète, mais une chanson  incapable de remporter tous les suffrages.

Car Calm After The Storm, c’est vraiment le calme plat. La mélodie est répétitive et exécutée sur le même tempo durant toute la durée de l’œuvre. Ce qui peut en lasser certains. Mais surtout, oui surtout… Est-ce que les téléspectateurs européens vont adhérer à ce “calme après la tempête” ? Sérieusement, j’en doute.

 

N’oubliez pas les paroles

Driving in the fast lane
counting mile marker signs
The empty seat beside me
keeps you on my mind

Livin’ in the heartache
was never something I pursued
I can’t keep on chasing
what I can’t be for you

oooohhhh skies are black and blue
I’m thinking about you
Here in the calm after the storm

tears on the highway
water in my eyes
This rain ain’t gonna change us
what’s the use to cry

I could say im sorry
but I don’t wanna lie
I just wanna know if staying
is better than goodbye

oooohhhh skies are black and blue
I’m thinking about you
Here in the calm after the storm
oooooohh after all that we’ve been through
(baby) there ain’t nothing new
Here in the calm after the storm

Maybe I can find you
down this broken line
Maybe you can find me
guess we’ll know in time

oooohhhh skies are black and blue
I’m thinking about you
Here in the calm after the storm
there ain’t nothing new
Here in the calm after the storm

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La tendance musicale aux Pays-Bas[/pullquote]

Clean Bandit, Pharrell Williams, Milky Chance… autant de noms maintes fois lus dans cette rubrique. A l’instar de la Norvège, les hollandais n’ont pas la fibre musicale patriotique. Le meilleur classement d’un artiste local est… Gordon. Oui, lui ! Le Gordon des Toppers qui avait représenté les Pays-Bas en 2009 avec Shine. Il est actuellement 25ème des ventes de disques en Hollande avec Ik Lach