Aujourd’hui, je souhaite me pencher sur un sujet à la fois extraordinaire mais aussi grave et inquiétant, il s’agit de l’intelligence artificielle, l’AI

Au service de la clientèle et des entreprises, l’intelligence artificielle est de plus en plus sollicitée et remplace peu à peu l’intelligence et les compétences des humains. Que ce soit pour recruter du personnel, trouver le partenaire de sa vie, mais aussi pour composer de la musique. De tout manière, que l’on le veuille ou pas, il va bien falloir l’accepter.

D’ailleurs, même si nous ne sommes pas d’accord, nous n’y échapperons pas, car ce n’est plus de la musique d’avenir, cela fait déjà partie intégrante de notre quotidien.

Qu’est-ce l’intelligence artificielle ?

voici sa définition: L’intelligence artificielle est « l’ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence ». Elle correspond donc à un ensemble de concepts et de technologies plus qu’à une discipline autonome constituée.

Que l’on ne s’y trompe pas, en effet, l’ère de l’intelligence artificielle ne relève plus de la science fiction ou ne ressemble pas à un mauvais scénario de film mais bien une réalité qui se précise.

Dans le nouveau monde qui s’offre à nous et qui nous réserve chaque jour de nouvelles ou mauvaises surprises, on peut déjà imaginer que les artistes seront, un jour, remplacés par de vulgaires avatars dotés d’une intelligence artificielle à la fois très puissante et complexe

Sur le plan musical, le numérique est devenu la recette miracle, une forme de dématérialisation de la musique qui semble être incontournable.

Il existe déjà une application “Endel” qui compose de la musique en fonction de vos états d’âme et de votre humeur. Pour l’anecdote, une intelligence artificielle a créé 20 albums pour le compte de Warner Music.

Alors, c’est sans doute encore utopique mais je pense que l’on peut déjà se demander si l’intelligence artificielle risque de dématérialiser un jour l’artiste lui-même ?

Ce n’est pas impossible mais pour l’heure, nous n’y sommes fort heureusement pas encore. Alors profitons de ce répit salutaire.

Passons maintenant à la pratique et aux choses sérieuses, enfin lorsque l’on découvre le résultat, il y a vraiment de quoi se poser de nombreuses questions.

Un groupe d’artistes et de musiciens et de programmeurs australiens et israéliens se sont demandés qu’est-ce qui rend une chanson de l’Eurovision attractive au point de remporter la victoire ou d’obtenir un succès d’envergure internationale ?

Est-ce qu’un tube de l’Eurovision a un ADN spécial ? Ils ont voulu exploiter la créativité humaine et la mettre au défi. C’est pourquoi, ils ont décidés de créer une chanson avec l’intelligence artificielle

L’équipe du projet a importé des centaines de chansons de l’Eurovision mélodies et paroles dans un réseau de neurones. Ensuite, les algorithmes ont produit des milliers de nouveaux airs et de nouvelles lignes de couplets, à partir desquels quelques unités musicales ont été soigneusement sélectionnées et “soudées” dans une chanson.

Voici le résultat, découvrez ce véritable petit chef d’oeuvre, “Blue Jeans & Bloody Tears”

Mon avis personnel est le suivant, je trouve l’expérience très intéressante mais en même temps plutôt inquiétante pour l’avenir.

Cependant, même s’il faut savoir évoluer avec le temps et s’adapter aux nouvelles technologies, je continue de faire confiance à l’humain qui restera le “Maître” sur cette planète, aussi longtemps que le soleil brillera.

En ce qui concerne l’imagination, la créativité et les émotions que nous pouvons ressentir, je considère que cela va bien au-delà de l’intelligence humaine,

Il s’agit avant tout d’un don que l’on possède ou pas et surtout d’une véritable sensibilité qui vibre en nous et qu’aucune machine ne saura remplacer ou égaler.

Pour la chanson, je ne dirai que deux mots, quelle daube indigeste et ” Next” et vous ?

De plus, j’ai été très surpris et interloqué quelques instants, car on dirait vraiment la voix de Sebalter, un artiste auteur, compositeur et interprète qui a permis à la Suisse de se qualifier en finale à Copenhague en 2014, grâce à sa chanson “Hunter of Stars ”

Merci pour vos réactions et vos précieux commentaires !


'