esdmOn se demande souvent combien peut coûter à un pays du big 5 une participation au Concours Eurovision. Si France Televisions reste secret sur le montant qu’elle alloue à l’UER pour terminer chaque année entre la 22ème et la 25ème place, l’Espagne avoue tout… au centime près.

Ainsi TVE a déboursé très exactement 398.615,93 euros pour voir leur groupe ESDM atteindre l’avant-dernière place sur le tableau marquoir. La débâcle de Malmö leur est revenu cependant moins chère que la jolie dixième place de Pastora Soler en 2012. Le diffuseur espagnol chiffre son coût de participation à Bakou à 427.613,99 euros.

Depuis 2009, l’Eurovision a coûté à TVE la coquette somme de 1,9 millions d’euros. C’est un chiffre qui peut paraître énorme mais qui ne l’est pas tant que ça.

A titre d’exemple, la participation de l’Espagne à un Concours Eurovision équivaut à une semaine de production de l’access de France 2 présentée par Sophia Aram et tant décriée actuellement car très peu regardée.

Alors, s’il en coûte autant à France Télévisions qu’il en coûte à TVE, la France n’est pas prête de quitter le Concours. Car une participation à l’Eurovision équivaudrait à une semaine de diffusion du feuilleton “Plus Belle La Vie”…  pour s’assurer une des meilleures audiences de la troisième chaîne un samedi soir (quand The Voice n’est pas là). On comprend bien que c’est tout bénéf pour France 3.

Pour l’Espagne aussi, pas question de passer outre le Concours. Le directeur des divertissements de TVE Carlos Mochales l’avoue volontiers :  le coût n’est pas si élevé que ça en comparaison de la popularité et des bonnes audiences que génère l’émission.

source pour les chiffres espagnols : euroweeklynews.com