En ce nouveau dimanche de confinement, replongeons dans les archives du Concours et revivons certaines prestations françaises des plus mémorables ! Car il est arrivé, de temps à autre, que la France choisisse juste et nous offre des moments impérissables.

Aujourd’hui, embarquons dans la machine à remonter le temps de l’EAQ et repartons en 2002 pour y retrouver Sandrine François !

AVANT L’EUROVISION

Née en 1980 à Paris, Sandrine est repérée en 1999 par Mireille Dumas. Elle apparaît dans un des numéros de La vie à l’endroit, ce qui lui permet de signer un contrat d’enregistrement et de sortir un premier album. Le succès n’est hélas pas au rendez-vous.

LA SÉLECTION

En mars 2002, sa candidature est retenue en interne par France 3 pour l’Eurovision. Sa chanson, Il faut du temps, a été composée par Patrick Bruel, Rick Allison et Marie-Florence Gros.

Le 9 avril, Sandrine est l’invitée d’honneur d’une grande émission, présentée par Dave et Ariane Massenet, durant laquelle elle interprète sa chanson pour l’Eurovision.

Elle enregistre également une version anglaise de son morceau, After The Rain.

LA PRESTATION

Le 25 mai, à Tallinn, Sandrine passe en 17e position et interprète une version légèrement remaniée d’Il faut du temps.

Elle termine cinquième avec 104 points. Elle obtient ces points de seize pays, dont un “douze points” de la part de la Finlande.

Après la finale, elle reçoit le tout premier Prix Marcel-Bezençon de la presse, décerné par les médias accrédités. Il faut du temps se hisse à la 24e place des classements français.

PAR LA SUITE

Dans la foulée, Sandrine sort son premier album, porté par le single Celui de trop. Malheureusement, le succès l’élude à nouveau.

En 2003, elle présente les points de la France. En 2006, elle enregistre plusieurs chansons, qui sont reprises dans la bande-originale de la série Sous le soleil.

Depuis, Sandrine s’est fait discrète. Mais quel souvenir !

(avec la collaboration de Pauly)