Chers amis !

En ces temps de nouvelles anxiogènes et de solitude forcée, la seule chose qui me redonne de l’énergie, c’est de pousser les meubles et de danser dans mon salon. Alors, voici dix chansons à écouter fort pour avoir l’impression de partir en boite de nuit… chez vous ! Bon, moi j’ai la chance d’habiter dans un quartier de résidences secondaires et de n’avoir aucun voisin, donc faites gaffe quand même !

Et je commence avec ma Nataloche, en version longue évidemment, parce qu’il y a que le “Crashin’, burnin’, losin’ my mind” qui compte !

Parce que quand on dit “Energy”, on ne pense qu’à Nusa. Fermez les yeux, et imaginez que vous aussi vous êtes la meuf la plus sexy de la terre dans un corset en latex.

Et quand vous en aurez marre, faites-là en slovène, faites-vous livrer un piano sur votre balcon par Amazon Prime et installez dessus un paratonnerre.

Et maintenant, on exerce son jeu de jambes à l’espagnole, mais sans se casser la gueule, si possible !

Pas de fête sans coup de Bombo !!! En plus, Adelén vous déculpabilisera toujours de chanter à tue tête n’importe comment !

Pour danser, on peut aussi piocher dans les très riches heures du Melodifestivalen, ses divas, ses chansonnettes rythmées… J’ai toujours eu un faible pour celle-ci, d’Isa Tengblad. C’est moins rythmé, mais y’a de quoi se remuer, allez !

Vous avez adoré Samanta Tina et vous voulez vous trémousser sur un de ses numéros du plus mauvais goût, j’ai le plaisir coupable qu’il vous faut !!! (Mais pas la combi moulante, désolé !)

Adulées par les fans en 2014 pour leurs voix androgynes et leur plastique de rêve, les NeAngely sont là pour vous déchaîner dans ce bon goût slave qui fait tout le sel du concours !

Et forcément maintenant, vous rêver de devenir cette sublime blonde russe coquinette de vos rêves. Heureusement, Victoria est là pour ça, moulée dans une sublime robe en papier d’alu !

Bon mais l’Est c’est aussi la dance à la roumaine, celle qui avait envahi nos ondes avec Inna et Alexandra Stan, et nos sélections nationales avec des chanteuses pas très à l’aise en live… Bon ma chouchoute, c’est Annamari Dancs qui nous a livrés trois minutes d’anthologie en 2012, mais pour danser, on peut compter sur les Rallsa, dans un concept très féministe meetoo…

Bon, et comme je me suis bien moqué, je termine par une vraie chanson de fête !

Evidemment, on pourrait en sortir des centaines… Alors j’attends vos suggestions et on se fait une fête Eurovision en live sur mon minitel ?