Voilà un souvenir qui nous a été rappelé la semaine dernière par notre ami Pascal, dans sa rubrique hebdomadaire sur le Melodifestivalen ! Comme lui, comme beaucoup d’entre vous, j’ai été marqué en 2012 par l’Euphoria de Loreen, l’une des chansons gagnantes les plus mythiques de l’Eurovision. Pour poursuivre cette rubrique et pour compléter celle de Pascal, petit retour mémoriel sur trois minutes anthologiques !

L’EUROSTAR

Née en 1983 à Stockholm, Loreen est d’origine marocaine et berbère. Elle passe toute son enfance à Västerås, ville du centre de la Suède.

Sa carrière débute en 2004, lorsqu’elle participe à la Nouvelle Star suédoise. Elle y termine quatrième.

En 2005, elle sort son premier single, The Snake.

En 2006, elle suspend sa carrière musicale et se consacre à la réalisation et à la production d’émissions de télévision. Elle ne remonte en scène qu’en 2011, lorsqu’elle participe au Melodifestivalen avec My Heart Is Refusing Me. Elle est éliminée à l’Andra Chansen, mais la chanson obtient un succès commercial certain.

L’EUROTUBE

Loreen obtient la consécration l’année suivante, en 2012, avec Euphoria. Relisez l’article de Pascal pour tout savoir sur cette édition légendaire du Melodifestivalen.

Dès sa victoire, Loreen devient la grande favorite pour remporter l’Eurovision. Elle remporte le sondage OGAE 2012 et reçoit de très nombreuses critiques favorables. Plus remarquable encore, Euphoria se hisse au sommet des classements suédois, finlandais, danois et norvégien, puis apparaît dans ceux de nombreux autres pays… avant même le Concours.

L’EUROPRESTATION

À Bakou, le parcours de Loreen s’apparente à une marche triomphale. Elle remporte de loin la deuxième demi-finale, s’arrogeant les “douze points” de l’Allemagne, de l’Estonie, de la Géorgie, de la Norvège, des Pays-Bas et de la Slovaquie.

En finale, c’est le couronnement pressenti et attendu. Loreen reçoit des points de quarante pays participants. Seule exception notable : l’Italie. Plus encore, elle bat le record d’Alexandre Rybak en recevant à dix-huit reprises la note maximale. Elle termine la soirée avec 372, loin devant les candidates russes.

Après le Concours, elle publie le vidéoclip officiel d’Euphoria et est numéro un des ventes dans pays : en Suède, Finlande, Danemark et Norvège, comme indiqué, mais aussi en Allemagne, Autriche, Belgique, Estonie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Luxembourg, Pologne, Russie, Slovaquie et Suisse. Au total, la chanson se vendra à plus de deux millions d’exemplaires.

PAR LA SUITE

Profitant de son momentum, Loreen sort son premier album en octobre 2012, emmené par une réédition de My Heart Is Refusing Me et Crying Out Your Name.

En 2013, elle se produit lors de l’ouverture de l’Eurovision, avec son nouveau single We Got The Power. En 2014, elle accomplit une grande tournée européenne.

En 2015, elle sort deux nouveaux singles, Paper Light et I’m In It With You, annonçant son futur album. Mais tous deux sont des échecs commerciaux. L’album ne se concrétise pas.

En 2017, Loreen revient au Melodifestivalen avec Statements. Elle est éliminée à l’Andra Chansen.

Elle sort alors un EP, Nude, porté par le single éponyme. Tous deux passent inaperçus.

Plus tard dans l’année, elle publie un second album, Ride, porté par le single 71 Charger, sans plus de résultat.

(avec la collaboration de Pauly)