Hey les amis ! Nous en sommes au dernier portrait de ces sélections nationales et aujourd’hui, j’ai envie de me récompenser, de m’auto faire plaisir (Rhoooo, n’y voyez aucune allusion…). J’ai décidé que ce dernier portrait serait consacré à un choix tout à fait personnel, en toute modestie bien évidemment. Alors l’article va forcément être plus court, car l’artiste dont je vais vous parler n’a pas été un sujet de discussion très virulent sur le blog. Dans sa sélection nationale, j’ai cherché (youhouhouhou), mais nous n’avons parlé que d’un certain Francesco Gabbani et ce, en long, en large et en travers. Mais Sanremo a été aussi la tribune pour d’autres artistes (oui, si vous regardez bien l’émission, à un moment donné, y’a d’autres chanteurs qui présentent des chansons ! C’est furtif, ouvrez l’oeil).

Alors on aura un peu parlé d’Alessio Bernabei, de Paola Turci, de la grande et talentueuse Fiorella Mannoia, mais moi, je vais vous parler de mon coup de coeur, chanson que j’écoute encore aujourd’hui, c’est…

BIANCA ATZEI

Je ne vous sortirai pas le blabla de la page Wikipédia de la belle italienne, mais rappelez-vous qu’elle a participé à l’édition 2015 du festival de Sanremo, largement remportée par l’écrasant trio Il Volo. Sa chanson “Il Solo Al Mundo” avait fini dans les bas fonds du classement, mais ne l’avait pas empêché de persévérer (Résiste, prouveuh que tu exiiiistes !!!).

En 2017, elle foule de nouveau les planches du Théâtre Ariston pour venir défendre son titre “Ora Esisti Solo Tu”, ballade tamponnée “coeurcoeurlovekiss”, dans la grande tradition des romances italiennes.

Bianca Atzei – Ora Esisti Solo Tu

Le clip est le comble du romantisme, mais on se surprend à se dire en nous même : “c’est jooooli, j’veux ca aussi !” Nous y retrouvons Bianca, tournant en rond dans son bocal, dans l’attente de son prince charmant qui arrive de très loin, sur sa bécane, pour l’emmener loin de sa chambre d’hotel de luxe. Les retrouvailles sont tendres et calines et, chose promise chose dues, le barbu l’emmène vers l’inconnu, vers le soleil de feu, vers l’espoir d’un amour passionné… Si vous aussi vous avez envie de rêver :

 

La chanson : BONNE ; le clip : BEAU… Mais c’est surtout l’interprétation qu’on retiendra. Sanremo et tout le théâtre Aristion a frissonné d’un seul et même frisson ! Sur le fil, l’émotion de Bianca est forte, balancée entre la puissance de sa voix et sa sensibilité à fleur de peau. Elle s’emporte même à quelques larmes tellement la passion la submerge. IN LACRIME, la jeune femme… Et moi avec…

Il faut dire que le festival a été cette année un des plus beaux plateaux. Accompagnés par un orchestre philharmonique, les artistes italiens ont eu l’honneur de chanter sur une scène de foufou, avec des habillages de malade et des lumières à faire palir la Cinéscénie du Puy Du Fou.

Malheureusement, la RAI a du mal avec Youtube et garde jalousement ses vidéos, il est donc très difficile de retrouver la prestation de la douce Bianca. Alors elle restera dans nos mémoires, comme le souvenir délicat d’un amour qu’on a espéré…

 

Et Vous ? Exit Francesco et bonjour Bianca ? Non, bien sûr que non ! Mais vous en pensez quoi ? Soyez gentils, c’est ma chouchoute !

 

Dès demain, vous pourrez envoyer votre vote sur mon adresse mail que je vous communiquerai, pour élire ensemble, notre plus grosse déception des sélections nationales de cette édition 2017 !