Bom Dia l’EAQ ! Poursuivons notre série de portraits avec les quatre premiers candidat.e.s de la deuxième demi-finale du Festival da Canção 2020, à savoir Cláudio Frank, Dubio feat +351, Elisa Rodrigues et Jimmy P.

Cláudio Frank 

De son vrai nom Cláudio Francisco António, il est originaire d’Angola, où il a vécu jusqu’à ses dix-neuf ans et a commencé à écrire ses premières chansons. L’une d’entre elles est d’ailleurs dédiée à son pays natal.

En 2019, il participe à Masterclass, pré-sélection organisée par la radio Antena 1, dont l’enjeu consistait à décrocher un billet direct pour le Festival da Canção 2020.

Sa victoire à l’émission lui permet de concourir pour la première fois à la sélection portugaise avec le titre Quero-te Abraçar.

Dubio feat. +351

C’est l’histoire d’une rencontre entre deux collectifs.

Dubio (à droite de l’image) est un groupe aux sonorités teintées de rock et d’électro, mais qui refuse en réalité de s’affilier à un genre musical particulier. Il est composé de Rui Gira Azevedo et Pedro Azevedo. Originaires de Guimarães, ils se rencontrent sur les bancs du lycée et décident à l’âge de quatorze ans de produire de la musique, des rêves de reconnaissance internationale plein la tête. C’est trois années plus tard, en 2014, qu’ils se lancent dans leur première aventure musicale, Noise Kingdom.

Soutenu par de grands noms de l’électro comme Blasterjaxx, Nicky Romero ou Yves V, le groupe enchaîne les titres depuis 2017. Il est même auréolé de quelques trophées les récompensant en tant que DJs ou artistes électros. Leur dernier EP, Shitty Noise, paraît fin 2019 et contient quatre titres.

Néanmoins, afin de tester de nouvelles idées et toujours désireux de produire un son “frais, pur et authentique”, le duo de DJs sa lance dans un nouveau projet plus orienté pop, et c’est ainsi que naît Dubio. Tout en fondant de surcroît le label Knightfall Records, leur premier single, Loud, porté par la voix de Rachel Woznow, est publié en décembre 2019.

Pour cette édition du Festival da Canção, ils ont décidé d’unir leurs forces à +351.

L’image contient peut-être : 3 personnes, intérieur

C’est un trio composé de Duarte Teixeira, Hugo Azevedo et Margarida Almeida. C’est en 2017 que Duarte et Hugo, à peine ou bientôt majeurs, se rencontrent dans un restaurant de (non-space) sushis et qu’ils décident de faire de la musique ensemble. Désireuse d’intégrer un groupe, Margarida les rejoint plus tard, et tous trois vont former +351.

Il y a quelques mois, Dubio propose à +351 une bande son. Le trio de millenials associe alors leurs voix à la musique de Rui et Pedro, et c’est étant choisi parmi les 320 contributions envoyées à la RTP que Dubio feat. +351 décrochent leur ticket pour le  Festival da Canção 2020, avec le titre Cegueira.

Elisa Rodrigues

L’image contient peut-être : 1 personne

Après un détour par la pop et l’électro, nous voici à présent embarqués dans les vibrantes effluves du jazz, puisque ce style musical est la marque de fabrique d’Elisa Rodrigues.

Après une enfance et une adolescence bercées par la musique, où elle figurera dans des choeurs d’enfants de sa ville natale d’Estoril, elle entre dans une école de musique et participe à son premier projet collectif, intitulé ELLE, en 2007. Quatre ans plus tard, elle sort Heart Mouth Dialogues, un album de reprises qu’elle enregistre aux côtés de Júlio Resende.

En 2013, elle collabore avec These New Puritans, un groupe d’art-rock britannique, pour lequel elle assure des voix sur l’album Field of Reeds, largement encensé par la presse, et auquel elle apportera des influences musicales. Elle suivra même le groupe dans sa tournée internationale, participant notamment à de nombreux festivals.

En 2017, elle est choisie pour interpréter Se O Tempo Não Falasse au Festival de Cançao. Un accident de la route l’empêchera malheureusement de concourir cette année-là, et elle sera remplacée par Inès Sousa.

A défaut d’avoir chanté aux côtés de Salvador Sobral, c’est avec sa soeur Luisa qu’Elisa Rodrigues va travailler, puisqu’elle va produire son premier album solo, As Blue As Red, qui paraît en 2018.

Tout comme Barbara Tinoco, elle participe à un album hommage à Amalia Rodrigues, et y interprète Estrenha forma de vida.

C’est avec Não voltes mais qu’Elisa Rodrigues franchira pour la première fois la scène du Festival da Canção.

Jimmy P.

Résultat de recherche d'images pour "jimmy p singer portugal"

De son vrai nom Joël Placido, Jimmy P. n’est autre que le fils du célèbre footballeur d’origine angolaise Jorge Placido, qui fut champion du Portugal avec le FC Porto en 1988. Durant sa jeunesse, il déménage au gré de la carrière de son père et vit plusieurs années en France, où il prend goût au rap. De retour au Portugal à l’âge de seize ans, il commence à écrire des textes sous le nom de Supremo G et, trois ans plus tard, en 2004, il participe à B. I. , premier album d’Expensive Soul, groupe qui connaîtra par la suite une notoriété certaine.

En 2005, il prend part au groupe Crewcial, avec lequel il sort l’album Ombuto.

Par la suite, tout en collaborant avec divers artistes et collectifs, il va s’attacher à développer son travail solo autour du rap, ce à travers un mélange d’influences allant du hip-hop au reggae, en passant par le rock, la soul ou le funk. Dès 2008, ses premières mixtapes, Illegal Promo et Live On Stage, connaîtront un grand succès en téléchargement, jusqu’à ce que Supremo G devienne Jimmy P en 2010.

C’est toutefois en 2013 que sa carrière va réellement décoller, avec la sortie de son premier album, #1, qui sera un grand succès.

Dès lors, tout s’enchaîne: tournée, millions de vues sur YouTube, prix du meilleur artiste révélation au Portuguese Festival Awards 2014… Désormais lancé, l’artiste n’attend que deux ans avant de sortir son deuxième album, Fvmily F1rst, en 2015. Pour le présenter au public, il a notamment assuré une mini-tournée de promotion dans les gares de Braga, Porto, Coimbra et Lisbonne.

En 2016, il sort son troisième album Essência, qui inclut le titre Handzup : à travers ce dernier, il enjoint les jeunes à croire en leur avenir et à dépasser les barrières et les préjugés. Peu après, il s’investit dans Amar-te e Respeitar-te un projet pédagogique de lutte contre les violences conjugales.

Deux ans après, alors en pleine réflexion sur son futur album, Jimmy P publie une mix-tape intitulée Alcadeia, sur laquelle il collabore pour la première fois avec de nombreux artistes.

Son dernier album, Abesonhando, est sorti le 31 janvier dernier, et mêle les diverses influences musicale de la lusophonie. Jimmy P en profitera d’ailleurs pour fêter ses dix ans de carrière lors d’un concert exceptionnel au Coliseo de Porto le 22 février prochain. Parmi les titres qui le composent, Ano novo cumule plus de 10,5 millions de vues sur You Tube.

Et c’est avec le titre éponyme, Abensonhado, que Jimmy P participera à la seconde demi-finale du Festival da Canção.