On a beaucoup parlé de The Artist; certains en bien, beaucoup en mal. De mon côté, je n’ai pas pu regarder l’émission, Rallye des Gazelles oblige.

Du coup, à mon retour, j’ai creusé de fond en comble la discographie de chacun des artistes participants, pour voir avec un oeil ouvert et objectif s’ils étaient aussi « nuls », « sans talents », « incapables de chanter quoi que ce soit », que ne le disaient les rageurs qui n’attendent que de cracher leur venin sur une proie facile. Force m’a été de constater que l’émission et son line-up subissaient là un flot de haine injuste, immérité et particulièrement frustrant. Pour une fois qu’une émission essayait de mettre en valeur des artistes émergeants que l’on ne voit pas à la télévision, et le public n’est pas content…

Je dois avouer que l’émission n’est pas parfaite. Composer le premier prime presque uniquement de reprises, c’était une énorme erreur, qui a sans doute contribué à déclencher toute cette vague de colère. Et puis le jury a beaucoup trop de pouvoir. Les laisser éliminer Bandit Bandit si facilement dès le premier prime, c’était un crime! Mais qu’à cela ne tienne; comme toute chose, l’émission a le temps de s’améliorer, et les personnes qui restent positives et/ou objectives à l’égard du programme semblent vraiment l’apprécier. J’espère, même si cela semble compromis, que The Artist connaîtra une seconde saison.

En attendant, grâce à l’émission, j’ai déniché une poignée d’artistes dont je pense suivre la carrière de près, et surtout, qui pourraient potentiellement participer à Eurovision France, et nous représenter en 2022. Par ordre croissant de préférence, je vous ai fait une petite sélection de mes coups de coeur personnels dans l’émission The Artist, ainsi que les raisons qui me portent à croire que nous pourrions les revoir très vite sur France 2.

Anissa Altmeyer, son élégance et son violoncelle pourraient apporter autant de classe que de fraîcheur à notre sélection nationale.

2 Grands Enfants et leur univers coloré séduiraient sans nul doute le public, à mi-chemin dans le style entre Céphaz et 21 Juin.

Gabriel Joseph saurait sans doute créer des moments de grâce, comme dans cette chanson baptisée « Étoile fuyante »; sa voix et ses compositions mélodieuses auraient toute leur place sur la scène d' »Eurovision France ».


La douce Alphée saurait envoûter les oreilles et les coeurs avec un morceau feutré et frais, à son image.

Laura Crowe and Him et leur style synth-pop électriseraient les Eurofans; une mise en scène rétro-futuriste leur irait diablement bien.

Elisa Erka aurait sans nul doute le vent en poupe avec sa pop sucrée; j’imagine déjà les Eurofans l’adorer, elle serait leur petite chouchoute.

Fils Cara sait à merveille comment mêler pop et sonorités urbaines. Il insufflerait un vent de modernité bienvenue sur « Eurovision France ». Et puis un morceau comme « Sous ma peau » est irrésistible; un excellent uptempo qui me fait toujours danser.

Mauvais Oeil jetterait un sort aux téléspectateurs, pour les entraîner dans un univers de velours aux parfums d’Orient. La diversité de leur musique serait un atout appréciable, qui emmènerait quelque chose de plus au line-up. Leur style peut diviser, mais ils sont déjà connus des Eurofans, et beaucoup souhaiteraient les voir représenter la France à l’Eurovision. Serait-il temps de faire de leurs rêves une réalité?

Rouquine est un cas très particulier: sous des mélodies remarquablement fines et accrocheuses, ils distillent dans leurs textes une douce mélancolie mêlée de gravité. Leur électro-pop saupoudrée de hip-hop ferait-elle l’affaire pour l’Eurovision?

Passons au trio de tête, les trois artistes qui m’ont le plus marqué et dont l’univers me plaît le plus.

Felixita, artiste haute en couleurs, a ce petit « je ne sais quoi », ce grain de folie qui me fait craquer. Ses chansons, très aériennes, ont un sens aigu de la mélodie. Cette gracieuse demoiselle aurait-elle une chance de décoler pour Turin?

François-Henri, c’est le mélange inattendu et irrésistible entre Michel Berger, Voyou et Juliette Armanet. En écoutant Parler à personne, j’ai fondu comme neige au soleil… Me reconnaîtrais un peu dans les paroles de cette chanson? C’est fort possible. Avec son piano et ses morceaux à l’élégance délicate, François Henri aurait ce petit côté so french qui pourrait faire mouche s’il se présentait à Eurovision France.



Le rock fougueux et déchaîné de Bandit Bandit m’a immédiatement fait chavirer. Cette esthétique sombre, froide et ombrageuse à la Grand Blanc ne plaira pas à tout le monde, mais que j’aimerais entendre du rock dans notre sélection. Nous n’en avons jamais eu jusqu’à présent. Serait-ce le bon moment de sortir les griffes et d’oser?

Et vous, qu’en pensez-vous? Les candidats de The Artist méritent-ils une seconde chance en passant par la case Eurovision France?Parmi ceux dont je n’ai pas parlé, comme Nicolas ou P’tite Gueule par exemple, avez-vous eu des coups de coeur?


D’un point de vue objectif et en balayant les préférences personnelles, lequel de ces 22 groupes et artistes pourrait-on réellement voir à Eurovision France?


Toutes ces questions et plus encore attendent vos réponses dans les commentaires.


Sur ce, je vous laisse. Je retourne préparer des billets enflammés pour vous parler de ma sélection rêvée.


Musicalement,


Juliette.

Parmi les candidats de "The Artist", qui verriez-vous faire un bon représentant français ? (Plusieurs choix possibles)
78 votes

Crédits photographiques : France 2