Puisque nous connaissons désormais les 43 chansons qui seront interprétées sur la scène de Kiev en mai prochain, essayons de faire les premiers pronostics… Evidemment, c’est un peu mettre la charrue avant les boeufs, car tout cela s’affinera quand nous connaîtrons les tableaux, lors des répétitions.

Aujourd’hui et demain : 1ère demi-finale. J’ai classé les chansons, non pas selon ce que je crois être leur classement à venir (je ne suis pas Mme Soleil), mais selon leur probabilité, d’après moi, à aller en finale.

1- Suède – Robin Bengtsson – I can’t go on 

Que serait un Eurovision sans la Suède en finale ?! 😉 Même si la victoire de Robin Bengtsson au Melodifestivalen est sans doute l’un des moments les plus dramatiques de la saison, on ne peut pas jeter cette chanson pop efficace aux orties. La chanson, d’ailleurs, peut faire un succès commercial, car elle est construite comme tel, et bien produite. En passant la première, elle se démarquera sans problème, même si l’ouverture du concours est souvent une place maudite. Sauf pour Aram MP3…

Pourquoi ça va passer : Une chanson efficace et rythmée dans une série assez molle, un pays qui aimante les votes…

Pourquoi ça peut casser : Parce que je suis désolé, mais Robin Bengtsson n’est franchement pas le chanteur du siècle. Le début de la vidéo est assez embarrassant (!). La Suède sait se reposer sur la sympathie eurovisionesque des jurés de tous pays.- : Peut-être que ceux-ci ne seront pas fascinés par Robin… Mais ça me parait hautement improbable…

Il pourra compter sur : bon nombre de votants, à commencer par l’Islande, la Finlande, l’Australie, les pays d’Europe de l’Ouest de la série (Royaume-Uni, Belgique, Espagne…).

2 – Arménie – Artsvik – Fly with me 

Pour recaler l’Arménie, il faut une très mauvaise chanson (Boom ! Boom !). Et, perdu, “Fly with me” est une bonne chanson. Effectivement, l’Arménie et sa nombreuse diaspora peuvent se permettre la prise de risque avec un titre pas fait pour l’Eurovision, parce qu’avec une construction un peu erratique et qui ne s’apprécie pas du premier coup. Je ne suis pas sûr du destin de l’Arménie en finale, mais ça devrait passer sans difficulté, d’autant plus qu’Artsvik interprètera sa chanson tard dans la soirée.

Pourquoi ça va marcher : Parce que c’est l’Arménie, et que la chanson a une couleur orientale originale et sympathique.

Pourquoi ça peut casser : Parce que finalement, l’an dernier, “LoveWave”, composée par la même équipe, n’a pas été le carton populaire espéré, et que les téléspectateurs n’ont pas adhéré. La chanson suivante étant un peu moins forte et se terminant un peu en queue de poisson… Mais pas d’inquiétude non plus…

Elle pourra compter sur : la Géorgie, la Grèce, Chypre, la Belgique : l’Arménie est quand même privée de nombre de ses soutiens et fera peut-être un score un peu plus moyen que d’habitude.

3 – Azerbaïdjan – Dihaj – Skeletons

Une bonne chanson pour le pays de Safura, mais évidemment, on attend le show. L’Azerbaïdjan a fait de nouveau appel à Sandra Bjurman pour une chanson excellemment produite. Bon, si on enlève tout l’enrobage, la chanson en elle-même n’aurait rien de très révolutionnaire… Mais fignolée à la perfection, et portée par une interprète charismatique (c’est pas Robin Bengtsson…), la chanson peut aller très loin.

Pourquoi ça va marcher : une chanson moderne et extrêmement bien produite ; une interprète qui attire tous les regards ; un pays avec… un bon bilan !

Pourquoi ça peut casser : la chanson reste assez banale et pourrait se noyer dans la masse… Mais je n’y crois guère… En tout cas pas en demi.

Elle pourra compter sur : pas grand monde à proprement parler : elle devra dépasser son cercle habituel et grapiller partout. Ca devrait aller !

4 – Pologne – Kasia Moś – Flashlight 

Grâce aux joies de l’Union Européenne qu’elle adore détester, la Pologne est assise sur un matelas de points confortable… La chanson elle-même a des atouts, d’autant qu’elle a beaucoup plu aux fans le soir-même. Je ne suis pas fan du tout, mais je pense qu’on retrouvera la Pologne en finale…

Pourquoi ça va marcher : une chanson avec un univers particulier, qui se distingue beaucoup des autres, une interprète de bonne qualité, un matelas de points conséquent.

Pourquoi ça peut casser : parce que la chanson peut tout autant déplaire par son caractère dissonant et sombre.

Elle pourra compter sur : les Polonais du Royaume-Uni, de Belgique, de Suède, d’Islande, d’Italie, etc. qui ont déjà fait le succès des participations précédentes…

5 – Finlande – Norma John – Blackbird

Il y a cette année des chansons à univers. Pour moi, la Finlande fait la course pour les très hautes places. Nul doute que cette chanson sombre, sensible et planante sera à l’affiche du samedi.

Pourquoi ça va marcher : Parce que cette chanson a un univers bien à elle, porté par une interprétation sublime. Elle ne laissera pas le téléspectateur et les jurys de glace.

Pourquoi ça peut casser : Parce que c’est une chanson lente.

Ils pourront compter sur : la Suède, l’Islande, au premier chef.

6 – Belgique – Blanche – City lights

A l’Eurovision, le maître mot, c’est se démarquer et si possible, en bien… Pour la Belgique, le pari est gagné avec cette chanson détonnante, à l’univers si particulier. Elle passera tôt dans la soirée, mais entre deux chansons de moindre importance…

Pourquoi ça va marcher : Parce que la chanson ne ressemble à aucune autre, elle sonne moderne, elle est entraînante et le téléspectateur sera tout de suite étonné par la voix très basse de Blanche.

Pourquoi ça peut casser : Parce que la chanson sort des sentiers battus et parce que la Belgique est un peu isolée dans sa série…

Elle peut compter sur : les qualités de sa chanson et sans doute, le Nord de l’Europe en premier lieu (Suède, Islande, Royaume-Uni) ou l’Australie qui a donné 24 points à la Belgique l’an dernier !

7 – Chypre – Hovig – Gravity

Je n’aime pas cette chanson, mais elle a de grandes chances de se qualifier, parce qu’elle est conçue pour ça. Et que Chypre se retrouve en position idéale : ses deux pourvoyeurs principaux de points sont tous les deux là. Et hop, dans le tiroir-caisse ! En plus, il va passer en fin de soirée !

Pourquoi ça peut marcher : Une chanson dynamique, entrainante, et familière. (C’est du G:son, du fast-food musical…) L’interprète est mignon…

Pourquoi ça peut casser : Parce que c’est du déjà vu… Si la chanson passait en tout début de soirée, je n’aurais pas donné cher de sa peau. Mais en passant en fin de soirée, elle a déjà plus de possibilités que d’autres…

Elle peut compter sur : la Grèce et l’Arménie, et il va falloir aller taper les pays méditerranéens et scandinaves pour passer !

 8 – Portugal – Salvador Sobral – Amar pelos dois 

On a dit se démarquer ! Moi j’y crois, d’autant plus si les fans de l’Eurovision, peu enclins à se fasciner pour le jazz, ont été séduits par la présence de Salvador, qui s’est tout de suite distingué dans sa sélection. La chanson devrait faire son effet. Le diffuseur lui a d’ailleurs donné le meilleur ordre de passage possible, en fin de la première moitié, entre deux chansons très différentes.

Pourquoi ça peut marcher : Une chanson jazz très différente et très pro. Une sensibilité sur le fil. Une interprétation… unique !

Pourquoi ça peut casser : La chanson est risquée : en portugais, pas pop… Elle risque de passer à travers. Mais je pense qu’elle accrochera plutôt les téléspectateurs.

Il peut compter sur : l’Espagne, l’Italie, les amateurs de jazz à travers le continent…

9 – Lettonie – Triana Park – Line

Ce n’est pas gagné d’avance pour la Lettonie. La chanson a son succès auprès des fans et une capacité à entrer tout de suite dans la tête. Mais l’interprétation chaotique de la chanteuse de Triana Park pourrait lui coûter cher auprès des jurys. Elle a néanmoins pour elle de passer la dernière, ce qui est souvent un atout en demi-finale !

Pourquoi ça peut marcher : La couleur originale de la chanson dans cette série. La place stratégique en demi !

Pourquoi ça peut casser : L’interprétation pas terrible. La Lettonie est très isolée dans cette série.

Elle peut compter sur : Le Royaume-Uni et… pas grand monde. La Finlande peut-être, mais il faudra aller au-delà du réseau letton.

10 – Australie – Isaiah – Don’t come easy 

J’ai du mal à jeter cette chanson à la poubelle, mais force est de reconnaitre que pour l’Australie, un passage en finale devient très incertain… L’Australie propose en effet une ballade solide et moderne, mais qui pourrait être bien oubliée en fin de soirée car elle passe avec un très mauvais ordre de passage… Isaiah va devoir tout donner pour ne pas faire trébucher le pays des kangourous !

Pourquoi ça peut marcher : Don’t come easy est une ballade moderne, très bien produite. Elle passerait sans aucun problème en radio. Isaiah est un très bon chanteur, quoique très jeune.

Pourquoi ça peut casser : La chanson qui passera tôt dans la soirée pourrait être un peu oubliée au profit de chanson plus rythmées mais de moins bonne qualité… Mais les jurés mettront la chanson très haut dans leur classement sans aucun doute.

Il pourra compter sur : la Suède, l’Islande, le Royaume-Uni, la Belgique…