Pour fêter les dix ans de la création du site par Eurovista, l’équipe d’Eurovision au Quotidien a décidé de rédiger quelques séries d’articles. L’une d’entre elles est de donner son top 10 de la décennie qui vient de s’écouler ainsi qu’un souvenir sur une des éditions. Du mardi au vendredi pendant un peu plus de deux semaines, vous découvrirez chaque jour le top d’un de nos rédacteurs et d’un rédacteur invité. C’est l’occasion pour vous de découvrir un peu plus les goûts des membres de la rédaction. J’ai le grand plaisir de débuter cette série. C’est parti !

Voici un top 10 bien difficile à réaliser ! Pour cela, j’ai pris plusieurs critères en compte pour pouvoir le faire : mon humeur du moment, les souvenirs de mes réactions lors des découvertes des chansons et l’impact émotionnel à l’époque et au jour d’aujourd’hui. Evidemment, il n’est pas immuable mais il représente ce que j’ai préféré au moment de la rédaction de cet article.

Voici donc mon top 10 :

1 point pour la Turquie 2010 : Voilà une chanson que j’ai de suite aimée dès sa sortie et j’ai beau l’écouter dix ans plus tard, je l’apprécie toujours autant.

2 points pour la Suède 2014 : Très belle ballade bien interprétée que j’apprécie beaucoup. C’est sans doute pour moi avec Euphoria et Heroes, la plus belle chanson suédoise de la décennie mais il a fallu choisir ! Que c’est difficile !

3 points pour la Belgique 2015 : C’est incontestablement ma chanson belge préférée. Loïc Nottet est un artiste complet très talentueux et je remercie la RTBF de l’avoir choisi. Je suis persuadée que s’il revenait à l’Eurovision, il brillerait à nouveau. Sa prestation au concours était innovante, originale et typique de l’artiste qu’il est. C’est ce qu’à mes yeux la Belgique a proposé de mieux lors de cette dernière décennie.

4 points pour la France 2016 : Suis-je objective en mettant cette chanson dans le top 10 de la décennie ? Je ne sais pas mais dès que j’en ai eu connaissance, je l’ai trouvée parfaite pour représenter la France. Je n’y croyais pas mes oreilles : la France miraculée ! J’y croyais dur comme fer jusqu’à la découverte de la mise en scène mais malgré cela, je savais que cette chanson allait faire un bon résultat. J’ai passé une édition 2016 en ébullition. J’ai eu tous les symptômes de ce qu’on pouvait ressentir quand son pays est placé dans les potentiels vainqueurs. J’aimerais tellement que cette situation se reproduise, on ne vit pas le concours de la même manière, c’est certain !

5 points pour l’Espagne 2012 : Voilà une artiste et une chanson qui m’ont énormément touché. C’est sans aucun doute la meilleure proposition espagnole de la décennie. Je n’ai plus le compte du nombre de fois que je l’ai écoutée mais elle m’émeut toujours autant. C’est une des rares chansons où l’on peut ressentir de la force et de la fragilité à la fois ce qui est très difficile à réaliser. Bravo à Pastora pour cette très touchante interprétation !

6 points pour la Roumanie 2010 : Voilà une chanson que j’adore ! Il y a des chansons qu’on aime tout simplement sans raison particulière, c’est mon cas avec cette chanson. En 2010, je voulais qu’elle gagne l’Eurovision suivie de celle de la Turquie. Je ne pourrais pas expliquer pourquoi mais elle me plaît toujours autant ou voire davantage qu’il y a dix ans. C’est la meilleure chanson roumaine à mes yeux.

7 points pour l’Italie 2015 : Quand j’ai élaboré ce top 10, j’ai réécouté toutes mes chansons préférées et je me suis rendue compte que mon top pouvait être pratiquement composé que de chansons italiennes. Elles sont tellement belles et l’italien est une langue tellement faite pour être chantée. J’ai longtemps hésité et je me suis rangée à l’avis du public qui cette année-là l’avait donné grande gagnante. Très belle chanson magnifiquement interprétée par ce trio.

8 points pour la Bulgarie 2017 : Je pensais que Kristian Kostov allait gagner l’édition 2017 mais Salvador Sobral est passé par là lors la deuxième semaine des répétitions et est finalement parti avec le trophée. Très belle proposition bulgare qui n’aurait pas démérité de gagner.

10 points pour les Pays-Bas 2014 : Voilà une chanson qui, lorsqu’elle est sortie, m’était passée complètement inaperçue. Lors des répétitions, ce fut une véritable révélation ! Comment avais-je pu passer au travers ? C’est une chanson tout en douceur et en finesse divinement interprétée par ce duo formé juste pour cette occasion.

12 points pour l’Estonie 2015 : j’ADORE, j’ADORE et j’ADORE. C’est clair, non?

Voilà , vous venez de découvrir mon top 10 au jour d’aujourd’hui, il a fallu faire des choix très difficiles mais j’espère qu’il vous a plu.

Le souvenir de la décennie:

En ce qui concerne un souvenir de cette édition, je vais vous raconter une petite histoire concernant l’édition 2016.

Cette année-là, je passais quelques jours de vacances au sud de l’Espagne, à Alicante plus exactement. Quelle idée de partir en Espagne en vacances pendant l’Eurovision ! J’aurais préféré être en Suède pour assister au concours. Evidemment, j’avais déjà explosé mon forfait internet sur mon téléphone portable à regarder toutes les infos sur l’Eurovision. Fort heureusement, il y avait un cybercafé juste à côté et j’y allais tous les jours pour être au courant du déroulement du concours. Je n’y restais pas longtemps car je n’étais pas toute seule en vacances et donc j’étais un peu frustrée car je ne pouvais pas regarder tout ce qui se passait mais il était hors de question de rater les demi-finales et la finale ! De plus, c’était l’année où la France avait des chances de faire un super bon classement, je n’allais pas manquer cela à aucun prix !

Jour de la finale, le 14 mai 2016, la seule possibilité pour moi de regarder le concours comme pour les demi-finales, était la chaîne publique espagnole, TVE. Je croisais les doigts pour que la France fasse le meilleur résultat possible. Mon rêve suprême était de me réveiller le lendemain matin, jour de mon anniversaire, avec une victoire de mon pays. Quel cadeau extraordinaire, n’est-ce-pas ? Je n’y croyais plus vraiment à la découverte de la mise en scène mais savait-on jamais, “J’ai cherché” plaisait vraiment beaucoup. J’étais prête le lendemain à déambuler dans les rues espagnoles en criant “Vive la France!”. Bon, j’exagère peut-être un peu ! Mais j’étais dans un état de stress extrême. Qu’allait faire Amir ? Pour la soirée, des tapas et de la bière de prévu, cela commençait bien ! Amir passait à la onzième place. Ouf ! Il avait réussi sa prestation. La soirée se poursuivit dans l’allégresse… Arrive l’entracte avant les votes…three…two…one… Voilà que je me rue sur mon téléphone, contente de pouvoir voter pour la première fois pour mon pays, la France ! J’allais voter pour mon petit Amir afin que l’Espagne lui donne quelques points. Chaque vote compte…..Puis en quelques secondes, patatras, après avoir composé les quatre chiffres pour voter, j’entends une voix qui me dit que je ne pouvais pas voter pour mon pays. Comment ça ! J’étais en Espagne et je ne pouvais pas voter pour la France ! Mais c’était le comble, j’avais attendu ce moment toute la semaine pour pouvoir voter pour la première fois de ma vie pour mon pays et j’ai eu une voix qui me disait que c’était impossible ! Après plusieurs tentatives, le constat était le même. De plus, j’avais beau essayé avec les téléphones de mon entourage : même réponse. Quelle frustration !

Ce soir-là, j’ai appris qu’il n’était pas possible de voter pour la France avec mon téléphone portable même si on était à l’étranger car mon abonnement téléphonique (ceux de mon entourage aussi) a été tout simplement effectué en France donc pour le serveur de l’Eurovision, vous appelez bien depuis la France.

Le lendemain matin, après avoir passé une très bonne nuit puisque la France avait terminé sixième, du jamais vu en quinze ans, j’étais à l’arrêt du bus et attendais debout qu’il arrive. Derrière moi, il y avait deux mamies adorables qui discutaient assises sur le banc de l’arrêt du bus. En Espagne, les gens parlent fort donc il est facile d’entendre une conversation. Elles disaient:

  • ¿Has visto Eurovisión ayer noche? (Tu as regardé l’Eurovision hier soir?)
  • Si pero no me ha gustado nuestra canción (Oui mais je n’ai pas aimé notre chanson)
  • A mi tampoco. No me he fijado ¿Sabes a qué puesto hemos terminado? Seguro de los últimos… (Moi non plus. Je n’ai pas prêté attention, sais-tu à quelle place on a terminé ? Sûrement dans les derniers.)
  • No sé. (Je ne sais pas)

Et là, je ne pouvais pas rester sans rien dire, c’était plus fort que moi, je me retourne et leur dis :

  • (Moi) Veintidós de los veintiséis…(vingt-deuxième sur vingt-six)
  • ¡Qué malo! ¿Te ha gustado nuestra canción? (Que c’est mauvais ! Tu as aimé notre chanson ?)
  • ( Moi) No. ¿Qué canción han préférido? (Non, quelle chanson avez-vous préféré ?)
  • Pues, había un chico muy simpático que cantaba un yu…u…u..u. Esta canción me ha gustado mucho. No sé que país era. (Il y avait un garçon sympathique qui chantait you…ou…ou…ou..Cette chanson m’a beaucoup plu. Je ne sais pas quel pays c’était).

Et là, j’arbore un sourire énorme…

  • (Moi) Es Francia. Hemos quedado sexto. (C’est la France, Nous sommes restés sixième.)
  • No me sorprende, los franceses son mejores que nosotros a eurovisión. (ça ne m’étonne pas, les Français sont meilleurs que nous à l’Eurovision.)
  • (Moi) ¡Oh, no! Este año es excepcional. De costumbre, Francia como España terminan juntos en los últimos puestos. (Oh, non! cette année est exceptionnelle. D’habitude, la France et l’Espagne terminent ensembles aux dernières places.)

Puis, nous avons souri et nous sommes montées dans le bus qui venait d’arriver.

J’ai vraiment passé un très bon dimanche 15 mai 2016, contente d’avoir vécu un Eurovision un peu différent car pour une fois depuis longtemps, la France était compétitive et j’ai dignement fêté mon anniversaire avec ma famille au bord de la plage sous l’ombre des palmiers : paëlla et vin rosé bien frais sous un soleil chaud. You…ou…ou…ou!

Voilà pour ma petite histoire du concours 2016.

Je profite de l’occasion pour remercier Eurovista d’avoir créé, il y a dix ans, l’Eurovision au Quotidien et pour vous dire aussi que demain, vous retrouverez Rem_coconuts qui vous fera part de ses dix ans d’Eurovision au top.

À bientôt !

Crédit photographique : Marie. Image rubrique: Kris.B.