Dix ans déjà ! Dix années de bons souvenirs et de belles rencontres. 

Et pourtant, l’Eurovision au Quotidien est né d’un profond ennui, celui que je ressentais dans ma vie professionnelle. À l’époque, mon job était vraiment de tout repos. Mon directeur voulait s’occuper de tout, j’avais donc beaucoup de temps libre durant ma journée. Quelques enregistrements de factures, une petite gestion de stock, quelques appels téléphoniques à des fournisseurs et une grande pause-café avec la secrétaire, cela ne remplissait pas mes journées. Et comme je suis quelqu’un qui déteste ne rien faire, j’ai donc eu l’idée… de faire quelque chose d’autre que le travail pour lequel on me payait.

J’ai d’abord pensé créer un blog sur les séries télé. Mais l’offre sur le web était trop florissante. Mon choix s’est donc porté sur l’Eurovision, une passion motrice depuis de nombreuses années. 

C’est très précisément le 14 septembre 2009 que j’ai créé, sur la plateforme Overblog, un site que j’ai appelé « La quotidienne Eurovision ». J’avais deux choses en tête : me démarquer des autres sites en adoptant un ton plus léger, limite ironique, et créer un site qui parlerait de l’Eurovision tous les jours, même en plein creux de la vague. C’était une gageure, surtout parce que le travail était titanesque et m’obligeait à écrire quotidiennement sur le Concours.  

Début décembre, j’écris mon dernier article de l’année et laisse tomber le blog, par manque de motivation. Puis arrivent janvier 2010 et le début des sélections nationales qui m’ont donné l’envie de reprendre du service. 

Le 17 janvier, je décide de rebaptiser le blog « L’Eurovision au Quotidien » et achète à Overblog un nom de domaine. À partir du moment où j’ai investi de l’argent dans la marque, je n’ai eu de cesse de vouloir la rendre populaire. 

Ceux qui ont créé des blogs en ne partant de rien le savent : la popularité d’un site internet ne vient pas en claquant des doigts. Surtout qu’à l’époque, les réseaux sociaux n’étaient pas aussi puissants qu’aujourd’hui. Il fallait galérer pour être bien référencé sur Google. Et pour y parvenir, une seule solution : travail, travail, travail ! Je voulais faire un blog pour pallier mon ennui et je me suis retrouvé submergé par la tâche, travaillant également les soirs et les week-ends. 

Le but que je m’étais fixé était aussi de créer une communauté qui viendrait commenter les sujets d’actualité sur le concours. Et c’est Nico qui le 16 février 2010 précisément, a été le premier à commenter un article. Ce premier commentaire, c’était un événement pour moi ! 

C’était l’ancien logo de l’EAQ… avant l’arrivée du talentueux Yoann B.

Le site a vraiment pris son envol en 2011, avec l’arrivée d’Antoine et une belle complicité naissante entre nous. Les lecteurs se faisaient plus nombreux et le blog a réussi à se classer, en mai 2012, troisième des blogs les plus suivis sur Overblog. 

À l’été 2012, Overblog ne satisfaisait plus nos attentes. À l’époque, la plateforme ne prenait pas en charge plusieurs utilisateurs et j’étais par conséquent le seul à pouvoir gérer l’EAQ. Et si Nico m’a rejoint comme rédacteur, j’étais obligé de mettre en ligne ses propres articles. 

Le 29 juin 2012, je décide de quitter Overblog pour WordPress, une plateforme permettant d’inviter plusieurs internautes à me rejoindre en tant qu’auteurs. Antoine s’y est inscrit tout naturellement et a écrit tous les articles sur les sélections nationales. Il pourra vous le confirmer, on sort de cette période totalement lessivé !  

De mon côté, les choses bougent à mon travail. Mon directeur envahissant prend le large en 2013, des collègues partent à la retraite, sans être remplacés… et me voilà avec de nouvelles responsabilités, et du travail à revendre. 

L’aventure de l’EAQ aurait pu s’achever au milieu des années 2010 si de nouveaux rédacteurs n’étaient pas venus se joindre au blog. Sans eux, je ne serais pas là à écrire cet article. Car ce sont eux, maintenant, qui font vivre l’EAQ. 

Marie, Audrey, Betty, Juliette, Nico, Antoine, Pauly, Pascal, Kris, Sakis, Francis, Rémi, Johan, Yoann, André et nos partenaires (Mickaël et Julien)… Je vous remercie tous du plus profond du cœur. Mes chers collaborateurs, vous ne pouvez même pas imaginer à quel point je vous suis reconnaissant d’avoir solidifié les fondations que j’ai bâties dix ans auparavant !

Aujourd’hui, mon ami Pauly a repris avec brio les rênes du blog. Il en est devenu le big boss, celui qui a su faire évoluer davantage l’EAQ. Grâce à lui, à son amour pour l’Eurovision, à son sens de l’organisation et de la responsabilité, il a rendu notre site encore plus efficace, attractif et populaire qu’avant. 

Et aujourd’hui, je suis à la fois heureux et ému de lui transmettre officiellement les clés de la maison. Nous engageons actuellement des démarches afin qu’il devienne le nouveau propriétaire de la marque “Eurovision au Quotidien”. Grâce à lui, et à tous les rédacteurs du site, je ne me fais aucun souci pour l’avenir du site. Je sais qu’il est entre de bonnes mains. 

Chers lecteurs, je voulais également vous dire  que je reste membre de l’équipe et que je prendrai le temps, chaque printemps, de vous proposer les articles de présentation des candidats au concours Eurovision, un moment privilégié entre vous et moi que je n’abandonnerais pour rien au monde. 

Vive l’Eurovision !