Sur la route de Bakou, Loreen prit son envol vers la victoire. D’autres n’ont pas eu cette chance…

1 – Danny Saucedo – Amazing (Suède, 2ème)

On commence évidemment par le dauphin de Loreen… Plan A de Christer Björkman, il avait le total package. Mais sur sa route, il a trouvé plus forte…

2 – Lise Karlsnes – Sailors (Norvège, NC)

Repêchée en demi-finale, et éliminée sèchement en finale, Lise a été victime des curieux choix des Norvégiens en 2012 qui les ont menés vers Tooji… Et pourtant, quel tube blondiesque !

3 – Jesper Nohrstedt – Take our hearts (Danemark, 2ème)

Dauphin de Soluna Samay à cause d’un live un peu loupé, Jesper avait un véritable tube pop dans le micro.

4 – Tenfold Rabbit – Oblivion (Estonie, 3ème)

Qui a dit le mot musique ? Voilà un grand musicien et une grande chanson ! Répétitive, mais avec une grande tension.

5 – Fatherz’n’sonz – Rýtingur (Islande, NQ)

L’Islande est le pays de Björk et de Sigur Rós. C’est aussi le seul pays où l’on peut avoir ce genre de chansons dans une sélection Eurovision. Et pourtant…

6 – András Kállay-Saunders – I love you (Hongrie, NQ)

2012 est la première édition d’A Dal, et notre première introduction à la riche scène musicale magyare, avec des visages qui nous deviendront familiers…

7 – Max Barskih – Dance (Ukraine, 2ème)

Parce qu’il nous faut bien un peu de son bon comme là-bas… Mesdames et Messieurs, le dauphin de Gaitana !

8 – Danemark – Best thing I got (Danemark, NC)

Aya a eu la chance d’avoir l’équipe de “Satellite” pour sa participation au DMGP. Malheureusement, ça n’a pas marché, mais “Best thing I got” est un morceau de guimauve tout en sucre et en bonheur.

9 – Dess – Love is alive (Bulgarie, 3ème)

Diva nationale de Bulgarie, Dess était grande favorite de cette sélection de 2012 avec son costume de guerrière celte et sa chanson signée Symphonix International, mais Sofi Marinova devait curieusement exploser le télévote… Heureusement, elle est entrée au panthéon des Eurodivas…

10 – The Kiralys – Untried (Hongrie, 4ème)

Autres concurrents américano-hongrois, les Kiralys qui groovent en famille… !

11 – Lenna – Mina jään (Estonie, 2ème)

La sublime Lenna a été éclipsée par Ott Lepland à l’Eesti Laul, mais pas dans mon coeur…

12 – James Cottriall – Stand up (Autriche, NC)

A l’ombre de Trackshittaz et de Conchita Wurst, l’Autriche nous a offert ce joli moment de pop, pas spectaculaire, mais on aime bien !

13 – Juli Fábián & Zoohacker – Like a child (Hongrie, NC)

Juste avant de cartonner avec ByeAlex, Zoohacker avait fait équipe avec la talentueuse chanteuse de jazz Juli Fabian qui nous a quittés beaucoup trop tôt et à qui je rends hommage ici.

14 – Lisa Miskovsky – Why start a fire (Suède, 9ème)

Lisa Miskovsky fait partie de tous ces grands artistes suédois à nous gratifier de leur présence au Melodifestivalen pour y apporter de la variété…

15 – Chiara Dubey – Anima Nuova (Suisse, 3ème)

Pour la deuxième édition de la sélection nationale suisse, une toute jeune inconnue de Lugano est arrivée avec sa propre chanson et a réussi à conquérir le cœur de la Suisse et de l’Europe…

16 – Dima Bilan ft. Julia Volkova – Back to her future (Russie, 2ème)

On ne peut pas passer à côté des plus gros perdants de ces sélections ! Dima Bilan se voyait déjà remporter un deuxième Eurovision en faisant équipe avec la moitié brune de t.A.T.u., mais c’était sans compter sur une horde de mémés armées d’un four à pain…

17 – Patric Scott ft. Fabienne Louves – Real love (Suisse, 6ème)

Cette année-là, la télévision suisse avait curieusement décidé de faire une finale nationale avec des demi-chansons, ce qui est très étrange… Fabienne et Patric étaient la réponse helvétique à Ell & Nikki, mais n’ont pas plu. Et la télévision suisse n’a pas fait justice à ces deux interprètes de talent…

18 – Tibor Gyurcsík – Back in place (Hongrie, NC)

Tibi n’est pas un vocaliste d’exception, loin de là, mais “Back in place” témoigne de la grande qualité de production de cette première édition d’A Dal (et du taux très important de très beaux mecs en Hongrie, mais ça c’est une autre histoire…)

19 – Molly Sandén – Why am I crying ? (Suède, 5ème)

Après le succès au Junior, 2012 marque le début du succès au Melodifestivalen des grands, et permet à Molly de remporter le titre de meilleure ballade et diva de cette édition !

20 – Claudia Faniello – Pure (Malte, 2ème)

Et évidemment, il nous fallait la reine des divas insulaires pour clore cette liste : Claudia Faniello.

A vos commentaires, et à bientôt, sur la route de Malmö !