Dix ans de… France !

Paris

Une décennie en dents de scie, avec des moments d’espoir et des grandes désillusions. Favorite deux fois pour la victoire, la France a surtout connu sa première dernière place pendant cette décennie.

Avant 2010… la France est déjà à la peine. Aux avant-postes jusqu’en 2002, elle connait avec la concurrence des pays de l’Est au télévote une série de revers et truste les dernières places. Mais à la fin des années 2000, France 3 change de stratégie et parvient à attirer de plus grandes stars. En 2009, c’est même Patricia Kaas qui obtient une 8ème place, porteuse d’espoir.

La France est une habituée des sélections en interne. Après Patricia Kaas, France 3 veut créer l’événement. On parle de David Guetta et de Christophe Willem. Mais faute d’accord, France 3 finit par se tourner vers un jeune artiste qui a déjà eu quelques succès estivaux, Jessy Matador, avec l’idée de lui faire chanter un futur tube de l’été, sur fond de coupe du monde en Afrique du Sud. « Allez Ola Olé » fonctionne et plait au public, mais le jury a assassiné la chanson qui termine donc 12ème.

Dans une autre perspective, le choix de France 3 se tourne encore en 2011 vers un artiste populaire en France, le ténor Amaury Vassili avec une chanson mettant à l’honneur la langue corse. « Sognu » est immédiatement favorite. On attend une victoire à la Rybak et à la Lena pour Amaury qui termine finalement 15ème, causant une grande déception dans les rangs français.

Puis en 2012, c’est Anggun, toujours proche du concours, qui est choisie avec « Echo (You and I) », avec, petite révolution, un refrain en anglais, pour la première fois depuis le Sébastien-Telliergate… Mais là, c’est un grand échec. Malgré des grands moyens de mise en scène, Anggun termine 22ème uniquement grâce aux jurys, car le public l’a classée dernière avec 0 points. Même traitement pour Amandine Bourgeois, choisie par France 3 en 2013, et qui a la lourde charge d’ouvrir le concours. Elle termine à une décevante 23ème place.

En réaction, on crée en 2014 une finale nationale pour départager trois chansons : « Sans toi » du boy band Destan, « Ma liberté » de Joanna, connue comme ancienne concurrente de la Star Academy, et le trio Twin Twin avec « Moustache ». C’est cette chanson qui retient rapidement l’attention, car elle est amusante, mais surtout car elle ressemble beaucoup à « Papaoutai » de Stromae. Les Twin Twin assurent que la chanson a été composée avant celle de Stromae. Après un mois de vote, les résultats sont révélés dans l’émission « Les Chansons d’abord » de Natasa St-Pier, le dimanche après-midi… Twin Twin est choisi, mais la polémique du plagiat va aller crescendo en Europe, et pour finir la France terminera dernière du concours avec seulement 2 points, 1 de Finlande et 1 de Suède.

Retour donc à une sélection en interne en 2015, mais surtout l’Eurovision prend un tournant en repassant sur France 2 : France Télévisions a davantage d’ambitions désormais vis à vis de l’Eurovision. Mais les espoirs seront déçus : le choix de la directrice des programmes, l’ex-directrice de la Star Ac Nathalie André, se porte sur une chanteuse maison, Lisa Angell, avec une ballade pas très moderne, « N’oubliez pas ». Les fans sont furieux, et Nathalie André qui tient le cap doit bien admettre que son choix n’était pas le meilleur : Lisa Angell termine 25ème à Vienne avec 4 points seulement (3 de l’Arménie, 1 de St-Marin).

Est donc cherché pour 2016, un artiste plus moderne. Le nouveau chef de délégation, Edoardo Grassi convainc Amir, vu à The Voice et encore peu connu, de partir à Stockholm avec sa chanson « J’ai cherché ». Là, c’est un succès : Amir est 6ème, et même 3ème du jury. C’est aussi le début d’une belle carrière. L’auteur de « J’ai cherché », Nazim Khaled, est donc sollicité en 2017 et écrit « Requiem » pour Alma. Mais la magie n’a pas fonctionné une seconde fois. Alma est quand même 12ème, un très bon score pour la France.

Alors en 2018, France 2 veut passer à la vitesse supérieure en créant une sélection nationale, Destination Eurovision, avec deux demi-finales et une finale. 18 interprètes sont sélectionnés, avec Lisandro Cuxi, gagnant de la sixième saison de The Voice, quelques noms comme Malo’ ou Nassi, beaucoup d’anciens candidats de télé-crochets et quelques auteurs remarquables : Pascal Obispo pour Jane Constance, Zazie et Olivier Schulteis pour Emmy Liyana, Grand Corps Malade pour Ehla, Vitaa et Maître Gims pour Louka… Mais en finale, c’est un duo, Madame Monsieur, qui remporte le télévote et gagne DE, devant le favori du jury, Lisandro Cuxi, et Malo’. Tout de suite grands favoris pour la victoire à l’Eurovision, Madame Monsieur ne termine 13ème, confirmant la légère descente du pays au concours…

Retour du Destination Eurovision en 2019, mais sans jury français et avec des demi-finales en direct. Deux noms attirent l’attention : Emmanuel Moire et Chimène Badi. Mais aussi Bilal Hassani, star des réseaux sociaux, dont la chanson est écrite par Madame Monsieur. Peu aimé par les jurys, Bilal remporte haut la main le télévote, et DE devant Seemone, la favorite du jury. A l’Eurovision, Bilal n’est que 16ème. Encore un peu moins bien que l’année précédente…

La France est 15ème de la décennie avec 875 points en finale.

Le top : la 6ème place d’Amir en 2016.

Le flop : la dernière place de Twin Twin en 2014.

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. 15 ème de la décennie c est un peu notre place moyenne ces 3 dernières années.. moins infamant que les scores d’autres Big 5 mais tellement loin de l’Italie..

  2. Johanna « ma liberté » version anglaise est un petit bijou !!!Twin Twin choisit car c est amusant??????!Donnez moi un titre amusant qui a gagné le concours!!!!!!Que de nombreux gachis!!Quand on entend la voix tremblante d ‘Amaury le soir de la Grande Finale on se dit qu il a vraiment pas assuré ce soir là!!Mais bon aurait il vraiment gagné ????On se voyait un peu trop vite avec Amaury effectuant la descente des Champs Elysées!!!!!!Angun également n ‘a pas du tout assuré également!!!Je doute un jour de mon vivant voir la France remporté mon Concours préféré!!!!!!J ai 51 ans les amis!!!!!Amir avec une mise en scéne un peu plus recherché aurait pu gagné!!!!!!!!!!!!!oui gagné!!!!!!!

    1. Maximilien phillipe cette année ou une surprise imaginons tal ou vitaa et Slimane… Allez mon cher Steven…motivation…. Je veux pas te voir déprimé… Et je veux te voir au freedj ….lol..

      1. j y vais toukours temps en temps !!!!mais plus vers 18h ! Dans l attente de t ´y rencontrer Sakiss!!!!Je te propose de te prévenir la prochaine fois que j ´y vais!!!

  3. Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas commenter tout le parcours de la France dans mon historique personnelle du Concours. Simplement dire que je ne suis ni chauvin (certains titres ne m’emballent pas, voire m’agacent) ni exagérément sévère (j’adore Chanteur de charme, par exemple). Bref, 35 Top 10 (dont 4 victoires en 1963, 1979, 1990 et 2009) avant 2010.

    Depuis, c’est très différent selon les années : ou bien je n’aime pas du tout (Jessy Matador, Anggun, Twin Twin l ou je reconnais la qualité sans être transporté (Amaury Vassili, Amir, Alma, Madame Monsieur ou Bilal Hassani). Il n’y a finalement qu’Amandine Bourgeois (quelle énergie !) et Lisa Angell (c’est mon côté natif de Verdun, ça…) qui me plaisent vraiment.

    En ce qui concerne Destination Eurovision, j’avais voté Lisandro l’an dernier (même si ma préférence allait à Emmy Lyianna) et Seemone, ma favorite incontestable pour une victoire à Tel Aviv, cette année. Étrangement, les jurys étaient d’accord avec moi à ces deux occasions.

  4. Amir et sa classe incroyable et son sourire magique…Patricia kass et sa magnifique prestance et son sublime classe et on aurait pu rajoute dans ma liste…la magnifique seemone avec sa majestueuse classe et cette incroyable chanson mais hélas on a préfère le buzz..

    Mais pour moi le ridicule a était vraiment les twin twin une nullité incompatible pour moi pour un si magnifique concours et la folie de dede au foot …je vous rappelle la nullité Jessy matador…a part l’un des danseurs trop craquant…

    Je suis sur qu’avec seemone on aurait un trio de classe….enfin…pour le reste anggun je l’adore mais la vraiment impossible sa chanson troglodytes… Non merci …elle croyait que sa renommee allait faire tout…elle avait de superbes chansons…dommage qu’elle est choisi cette pseudo chanson pop….

    Pour le reste cette année je la sens bien et je suis sur d’un double avec le junior…enfin …Maximilien Philipe est lance…donc espérons un bon choix final…et Paris 2021…allons a la victoire…lol

  5. Pour l’année prochaine, on devrait sortir de notre zone de confort, en envoyant pourquoi pas du rap, ou pourquoi pas un duo de chanteurs, ou bien refaire appel à un ancien candidat à l’Eurovision, et encore plus fou faire appel à un compositeur, auteur non français, ce qu’on n’a jamais fait.
    La plupart des pays vainqueurs sont sortis de leur zone de confort, et tant pis pour ceux que ça ne plaît pas, ce seront les mêmes qui seront contents si on gagne.
    La bascule des ambitions s’est faite avec l’arrivée de Delphine Ernotte qui s’est intéressée au concours, et qui est devenue vice présidente de l’UER.

    1. Il ne faut pas non plus vendre son âme pour une victoire toujours très hypothétique. Si sortir de sa zone de confort, c’est demander à des auteurs compositeurs scandinaves d’écrire une chanson pop mille fois entendue, alors je dis non. Sans compter que faire ça, c’est justement pour moi entrer dans une zone de confort. Si cela arrivait, ça ne me plairait pas du tout, même si on gagnait. Je préfère que la France perde avec une bonne chanson que de la voir gagner avec un titre qui m’affligerait.

      1. Voyant ce qu’on a proposé cette décennie, ça fait longtemps qu’on est dans une zone de confort, et il n’y a pas que les scandinaves comme compositeur, il y a d’autres pays, et puis comme on dit qui ne tente rien n’a rien.
        Je pense qu’une remise en question est nécessaire car les résultats au televote sont très mauvais, c’est pour ça qu’on galère côté résultats

  6. La plupart du temps, soit j’adore ce qu’on envoie à l’Eurovision soit je n’aime pas du tout.

    Perso, j’espère un retour à une sélection interne car sinon le télévote français va encore soutenir des chanteurs au lieu de soutenir une chanson. On a bien vu ce que ça a donné cette année…

    1. Pour ma part je milite plutôt pour le maintien de DE mais en changeant le mode d attributions des points : 12 pour le premier du jury et pareil pour le vote du public et ainsi de suite…

      Comme cela quelqu’un qui gagnerait le vote du public, même avec 40 % des voix ne serait pas assuré de l emporter. Ça diminue l’effet « youtuber » connu en 2019.

      De toute manière, souvent, quand le mode de vote est déséquilibré, le candidat élu ne fait pas d’étincelles : en Roumanie, Ester Peony seulement 8 ème du public en selection en est le dernier exemple.

  7. Petites news la chanteuse Emma des juniors elle attend désormais la confirmation pour participe a eurovision en tout cas elle en rêve…elle ne prépare pas encore d’albums… Mais a fait la une le 31 mars la première partie du concert de soprano devant 17 000 personnes…..soprano comme mentor…possible pour le concours avec une chanson de lui….possibilité… Lol…a suivre

    1. J’attends de voir ce qu’elle va proposer, elle n’est pas la seule à avoir fait sensation lors de la dernière saison de the voice kids, Inès Chouki qui a aussi fait 1ere partie de Soprano, Carla qui fait partie du groupe les petites canailles.
      Apparemment le casting avance, on saura le mois prochain ou en octobre qui va nous représenter le 24 novembre prochain.
      Autre actualité people : Bilal Hassani a été contacté pour faire danse avec les stars, mais il a décliné.

    2. PS: je trouve que ce serait une bonne idée de convaincre Soprano auteur d’un artiste pour Eurovision, ou même pourquoi pas le voir représenter la France au concours

  8. Je suis plutôt confiant en l’avenir de la France au Concours Eurovision de la Chanson : France Télévisions a déjà réussi son pari d’attirer des artistes confirmés, soit lors des sélections internes, soit sur DE en replaçant l’Eurovision à une place d’honneur dans leur grille. Ensuite, ils ont fait émerger de vrais talents (Amir, Madame Monsieur). Je considère que tous les indicateurs sont positifs, il ne reste plus qu’à dénicher le diamant qui saura briller sur cette scène particulière avec une scénographie originale (j’entends par originale qui colle à la chanson et à son interprète et qui soit mémorable, ça suffit !) … Retrouver la magie d’Amina, quoi !

  9. – Je vais être assez paradoxal dans mon commentaire pour la France : je suis très content que la sélection par l’intermédiaire de Destination Eurovision existe mais je trouve que les candidats sélectionnés n’étaient pas les meilleurs. Il faut dire que le choix proposé est très pauvre depuis deux ans et si en plus, le chanteur sélectionné n’est pas sélectionné pour ses qualités vocales mais pour sa notoriété dans d’autres domaines, ça ne fait pas très sérieux !

    – Un peu d’audace que Diable ! Et pourtant, je ne suis guère optimiste pour cette année… Je préfère même pas y penser…

    – Les choix internes ont été meilleurs pour moi même si j’aime moins ce mode de sélection, notamment avec Amir et Alma que j’avais adorés. Pour les autres, à part Amandine Bourgeois dont je détestais la chanson, pour les autres , c’était un peu vieillot, ou trop décalé, peut-être trop festif ou mal calibré, mais aucune de ces chansons à mon sens n’auraient mérité le FLOP 5 et pourtant, les résultats ont prouvé le contraire.

    – On dit jamais deux sans trois ; si cette année la chanson vainqueur de DE fait un Bottom 5, c’est le retour assuré à la sélection interne ! Il faut donc se RE-VEI-LLER ! La France en a les moyens !

    • rem_coconuts on 13 août 2019 at 10:03
    • Répondre

    Depuis Datong au centre de la Chine !

    => Sur la France, autant en termes de choix que de résultats il y a clairement un avant et un après Nathalie André/Edoardo Grassi. Le choix de Lisa Angell avec sa chanson très vieillotte et dépassée a été la goutte d’eau et semble avoir résonné comme une prise de conscience chez France 2 qui depuis se prend d’intérêt pour le concours et le considère avec sérieux, jusqu’a en place une vraie sélection nationale qui gagnerait à davantage de visibilité et à une petite réorganisation. Sauf que le travail ne fait que commencer, et il en reste, tant en termes musicaux que scénographiques. À présent si nous avons à peu près retrouvé notre dignité en termes de classement, il est grand temps de passer à la vitesse supérieure et de proposer des titres forts à DE, ce qui manquait cette année (contrairement à 2018). Si on veut tutoyer les étoiles ou les attraper, peu importe le style pourvu que la chanson soit marquante, identifiable, bien incarnée sur scène et portée par un interprète solide. Surtout que vu la scène musicale incroyable dont nous disposons en France, il y a moyen de briller à l’Eurovision, et j’y crois!

    Sur la décennie, comme beaucoup, j’oscille entre plusieurs sentiments concernant nos représentants au concours. J’adore J’ai cherché qui est quasiment devenue culte pour moi, et m’a fait découvrir Amir que depuis je suis fidèlement. J’adore Mercy, depuis j’écoute en boucle l’album de MM (même si j’aurais préféré OK ou KO pour le concours, bon en fait j’avais voté pour les deux, mais puisqu’il faut choisir…). J’aime beaucoup Requiem d’Alma, dans sa rythmique et dans son écriture, même si elle n’avait pas le truc pour en faire une chanson gagnante, son classement me paraît honnête – quoique les jurys l’ont injustement saquée à mon sens. J’ai aimé L’enfer et moi, ses sonorités un peu rock et son ambiance baroque, son interprète que je supportais ardemment à Nouvelle Star, mais c’était un titre difficile pour le concours et peu identifiable. Sans parler du passage en numéro 1 qui ne nous a pas aidé d’autant plus vu le titre.

    Pour le reste je suis plus mitigé. En dépit de son message, Bilal Hassani et Roi m’ont toujours laissé perplexe et je campe ma position. Lisa Angell est une très grande voix, le titre aurait fonctionné dans les années 80, à l’extreme rigueur début 90s , mais pas en 2015. C’etait hélas très démodé et dommage qu’en ça ait porté un coup à la carrière de son interprète qui j’espère rebondira grâce à The Voice. Allez Ola Olé était efficace dans son style, à savoir un tube de l’été simple et léger plutôt très basique, sans plus. Angunn est une grande artiste qui a assuré son live appuyé par une scéno à grand spectacle (mmmmh les danseurs gymnastes bon appétit coconuts) mais le titre, quoique pas détestable , n’était pas à la hauteur et manquait d’actualité par rapport à ce qui faisait dans le style à ce moment là . Twin Twin c’était sympatoche vite fait en courant mais c’était faible (a l’instant de cette pseudo finale nationale de 2014) par rapport à la très forte concurrence. Quant à Amaury Vassili, une très belle voix évidemment, un live certes moyen, mais à vrai dire je n’ai jamais compris pourquoi il y a eu un tel engouement autour de son titre. Il était certes beau, il y avait une puissance, mais de là à en faire un vainqueur… C’était trop classique à mon sens. D’autant plus que défendre une chanson dans le style opéra « classique » au concours est toujours très casse gueule, quoique Élina Netchayeva et KMH s’en sont bien tirées en termes de points, avec une forte tonalité pop pour la seconde toutefois.

    Total? Un combo interprète qui assure du feu et chanson forte = on peut le faire !!!

    1. Et aussi un avant après l’arrivée de Delphine Ernotte à la présidence de France TV, car les précédents présidents s’en foutaient du concours.
      Je pense qu’on a une génération the voice et sa version kids qui veut faire le concours, et peut donner à de belles prestations, et donner de bons résultats à l’avenir pour la France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :