Cette jeune artiste est toujours sur le devant de la scène, neuf ans après son passage à l’Eurovision, lorsqu’elle défendait les couleurs helvétiques en Allemagne en 2011.

Anna Rossinelli est née à Bâle et joue de la musique depuis sa plus tendre enfance. A 16 ans elle intègre une école de Jazz et tente de lancer sa carrière en 2008 avec ses deux compères en se produisant dans les rues des plus grandes villes de Suisse.

Repérée lors d’un casting de la SRF, elle publie une chanson assez basique sur la mémorable plateforme de la sélection nationale suisse qui permettait à l’époque de sélectionner de jeunes talents encore totalement inconnus au bataillon, ce qui était malgré tout très positif pour leur permettre de se faire connaître.

Néanmoins, pour celles et ceux qui s’en souviennent, il y avait vraiment à boire et à manger, La porte était ouverte à du tout et du n’importe quoi, de quoi parfois friser l’indigestion, pour ne pas dire le ridicule.

Sélectionnée parmi neuf autres candidats, Anna livra une prestation très remarquée lors de la finale nationale, ce qu’il lui permis de décrocher son ticket grâce au vote massif du public suisse pour nous représenter à Düsseldorf en 2011.

Bien qu’elle parvint à se qualifier en finale avec son agréable ritournelle, elle termina cependant qu’à la dernière place du classement.

Depuis, elle se produit toujours lors de concerts et elle a publié plusieurs albums de bonne facture mais on ne peut pas le nier, elle fait quand même une carrière très discrète et en demi-teinte, principalement dans son pays d’origine ainsi qu’en Allemagne.

Anna est dotée d’une très belle voix qu’elle n’arrive pas toujours à exploiter à sa juste valeur lorsqu’elle compose ses titres. Plutôt inspirée et très influencée par le monde de la musique Jazz, on pourrait sans doute lui reprocher de ne s’être pas laissée suffisamment formater ou guider, pour parvenir à percer au niveau de la Pop Internationale.

Elle évolue cependant dans un univers plaisant et feutré, parfois même un peu décalé et qui pourtant, ne fait pas vraiment l’unanimité

Voici son tout denier single qui est aussi la chanson d’un film allemand “Jegdzeit” qui vient de sortir sur les écrans.

“Without A Parachute” est, il faut le dire, une belle chanson qui nous embarque dans un univers très “Jazzy” emprunt de douceur et de sensualité.

A travers ce titre, la belle Anna parvient à mettre sa très belle voix en valeur sans pour autant faire des étincelles, car il manque malheureusement à ce titre ce petit plus pour marquer véritablement les esprits et en faire un tube.

Je vous laisse découvrir sa nouvelle composition.

En 2011, la jolie Anna représentait la Suisse à Düsseldorf avec sa chanson “In Love For A While” est permettait à notre pays de revenir dans la course en accédant enfin en finale !

Cela va bientôt faire plus de 10 ans qu’Anna n’est plus obligée de chanter dans la rue pour gagner sa croûte, Son passage à l’Eurovision semble être resté un bon souvenir pour elle. Cela lui a tout de même permis de se faire un nom et de voler des ses propres ailes en conservant sa propre identité.

On s’attendait à ce qu’elle revienne un jour afin de prendre sa revanche. Visiblement, avec un tel potentiel, cette belle artiste aurait pu tout a fait envisager de faire une carrière plus internationale.

D’ailleurs, suite à sa prestation à Düsseldorf, un producteur anglophone célèbre lui avait proposé de lui écrire un album, ce qu’elle avait refusé à l’époque afin de conserver son indépendance.

Cependant, selon une récente interview d’un journaliste de la presse suisse, Il semblerait que de revenir chanter à l’Eurovision n’est plus vraiment dans ses projets.

Anna n’est pas ambitieuse au point d’être élevée au rang de Star, elle se contente de sa notoriété actuelle et de composer de nouvelles chansons.

Elle préfère se produire sur de petites scènes et chanter pour le plus grand plaisir de ses fans et de vivre de sa passion en toute simplicité.

Merci pour vos précieux commentaires et votre ressenti sur son nouveau titre ou tout simplement à propos de cette artiste !

Crédits photographiques – @annarossinellimusic