Certains pays se demandent encore s’ils se rendront à Tel Aviv. Pendant ce temps, la sélection allemande appuie sur le champignon. C’est de saison, me direz-vous ! L’indispensable Pauly évoquait fin août, les 198 artistes présélectionnés sur un millier de prétendants (965 pour la précision) et plus de 150 titres. Attendues dans les semaines à venir, les phases de sélection se succèdent à vitesse grand V : le workshop a débuté à Cologne, ce vendredi. La vingtaine de candidats est déjà au labeur.

Les représentants de la NDR ont soumis les candidatures à un premier jury Eurovision, constitué d’une centaine de fans et à un second, composé d’une vingtaine d’experts internationaux. Le nombre a été réduit à une cinquantaine de postulants. Les vingt meilleurs ont été retenus pour l’atelier musical et ont commencé à travailler, ce week-end. Parmi eux, se trouve l’artiste qui aura la chance de monter sur la scène du Convention Center, le 18 mai prochain.

Comme l’an dernier, l’ensemble du groupe a oeuvré toute une journée avec Wolfgang Dalheimer, directeur artistique du workshop. Pour le reste du programme, quatre candidats travailleront individuellement tous les jours. Le chef de la délégation allemande, Christoph Pellander, respecte le choix de certains participants de rester dans l’anonymat pour le moment. Il compte sur la compréhension des eurofans. Néanmoins, des noms ont été révélés. Il s’agit de chanteuses et de chanteur, plutôt talentueux…

photo de BB Thomaz

BB Thomaz

Originaire de Düsseldorf, cette chanteuse est déjà connue puisqu’elle a été finaliste de The Voice of Germany en 2017. Elle a impressionné les jurés lors des auditions “à l’aveugle” avec son interprétation de Bang-Bang de Jessie J, Ariana Grande et Nicki Menaj. Les images de son passage ont engrangé plus de trois millions de vues sur YouTube. BB Thomaz est plus que motivée depuis son arrivée à l’atelier et ravie de vivre cet instant.

photo de Sebastian Thomaz

Sebastian Schub

Sebastian est âgé de 20 ans. Il est originaire de Hambourg mais vit à Londres. Le jeune homme est compositeur-interprète et se sépare rarement de sa guitare. D’ailleurs, il l’aurait emportée dans ses bagages à Cologne. Habitué à se produire dans les rues londoniennes, la scène blues inspire sa musique.

photo de Nicole Cross

Nicole Cross

Cette jeune femme de 25 ans vient de Nuremberg. Nicole Cross est plutôt détendue et de bonne humeur au sein du groupe. Ce n’est pas étonnant, Nicole a déjà de l’expérience ! Elle a interprété This Is What You Came For de Rihanna et Calvin Harris, ainsi que Treat You Better de Shawn Mendes, en duo avec la gagnante de l’Eurovision 2010, Lena Meyer.

photo de Nina Kutschera

Nina Kutschera

L’artiste de 34 ans chante depuis des années. Elle possède une voix puissante et émouvante. En 2011, elle aussi, connait la notoriété grâce au talent show The Voice of Germany. Lors de sa participation, elle a séduit les jurés Nena et Rea Garvey, qui avaient fait partie du jury de Unser Star für Oslo en 2010. L’univers musical de Nina gravite autour de la soul, du disco et du hip-hop.

Au cours des séances de travail, une courte vidéo sera produite par chacun. Son but sera de refléter au mieux, la personnalité, la gamme vocale et les préférences musicales de chaque artiste, afin de juger son potentiel. Après l’atelier qui s’achevera le 2 octobre et sur la base de ces enregistrements, les membres du jury Eurovision et des experts internationaux choisiront les heureux élus pour l’étape suivante. La phase finale aura lieu en février prochain. Le retour de Barbara Schöneberger à la présentation a été annoncé précédemment.

Sebastian Schub et sa guitare décampent… (mise à jour)

Jusqu’à présent Sebastian Schub avait toutes ses chances de représenter son pays. Le jeune auteur-compositeur-interprète a annoncé son départ de la sélection allemande en début de semaine et n’intégrera pas le camp musical en novembre. Ainsi, il quitte les vingt prétendants qui ont pris part à l’atelier, ce mois-ci.

La raison officielle invoquée est un planning chargé : le chanteur n’aurait tout simplement pas le temps de continuer le processus. Pour ceux qui ont bonne mémoire, l’épisode rappelera l’eurodrama de la sélection en 2015. Andreas Kümmert avait surpris les téléspectateurs, en renonçant à l’opportunité qui lui était offerte, de représenter l’Allemagne après sa victoire. Ce revirement profitait à Ann Sophie et Black Smoke, qui partaient pour Vienne. Sebastian abandonne lors d’une phase intermédiaire et dans d’autres circonstances.

Sebastian Schub - candidat sélection nationale allemande 2019

Peu de temps après l’atelier de Cologne, j’ai été très occupé par d’autres projets. Malheureusement, je n’aurai pas le temps de participer à la finale nationale. Représenter l’Allemagne à l’Eurovision, l’an prochain à Tel Aviv, aurait été un honneur. Je croise les doigts pour tous les candidats restants.”

(Déclarations de Sebastian Schub, communiqué de la NDR, le 22 octobre 2018) 

Son naturel, sa guitare acoustique, ses rythmes et ses blues, manqueront sans doute aux étapes suivantes. La NDR a confirmé son retrait. Ce désistement inattendu a fait réagir le chef des divertissements de la télévision publique allemande. Thomas Schreiber ne cache pas sa déception :

“Nous regrettons sa décision, mais nous comprenons aussi qu’on lui fasse aujourd’hui des propositions professionnelles, qu’il ne peut pas refuser. Il y aura certainement d’autres collaborations avec Sebastian. Au cours de ces dernières semaines, nous avons côtoyé une personne très talentueuse et sympathique.”

Le jeune homme et sa fidèle compagne s’en retournent à leurs scènes favorites : le macadam londonien, le bar du coin, le pub d’en face. De passage dans la capitale britannique ? Vous aimez l’ambiance jazzy, la gratte, les lumières tamisées des tavernes, la bière à flots… et Schub ! Sachez qu’il se produira le 11 novembre au Finsbury Pub, dans le quartier de Harringay, pour un concert gratuit avec Swimmers Jackson et YDEA.

Il ne reste plus que dix-neuf prétendants dans la course. Nous en connaissons déjà certains et dans quelques jours, nous ne tarderons pas à savoir, qui postulent dans l’ombre de la sélection. Le diffuseur allemand n’a pas confirmé si tous les finalistes seront retenus parmi les dix-neuf ou si d’autres artistes viendront compléter la liste.

Une chose est sûre, l’ensemble des candidats ont enregistré leurs vidéos d’une minute trente. Visionnées par le jury Eurovision et les experts internationaux, elles aident désormais à choisir celles et ceux qui pousseront les portes du camp musical et participeront à la finale en Février. Les chansons représentantes, quant à elles, seront désignées avant la fin de l’année.

Euroquotidienneurs, soyez au rendez-vous pour suivre à mes côtés, tous les détails de la sélection allemande 2019 : Bis bald !