Eurovision 2019 : inquiétudes de l’UER

Jon Ola Sand l’avait pressenti dans une interview accordée à la télévision norvégienne : l’organisation de l’Eurovision 2019 s’annonce difficile. Le superviseur exécutif songeait alors aux questions financières et structurelles, la télévision publique israélienne venant à peine d’être refondée.

Vous avez appris, dans des épisodes précédents, que le Ministre de la Santé israélien, Yaakov Litzman, avait demandé un respect strict du shabbat et que d’autres avaient appelé au boycott d’Israël. Depuis, d’autres motifs de préoccupations se sont ajoutés. Le premier d’entre eux étant les fausses informations propagées sur les réseaux sociaux, quant au lieu, à la date et aux accommodations. Certains fans ayant été poussés à déjà réserver vols et hôtels, l’UER a dû procéder à une première mise au point. Le compte Twitter officiel du Concours a donc publié un message déconseillant d’effectuer les premières réservations et enjoignant d’attendre les confirmations officielles.

Ensuite, selon Haaretzl’UER s’inquiète d’une possible politisation du Concours. Cette semaine, deux autres ministres israéliens ont fait couler beaucoup d’encre. La Ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev, et le Ministre des Communications, Ayoub Kara, ont déclaré vouloir être impliqués personnellement, avec tout leur ministère, dans l’organisation de cet Eurovision 2019. Cela n’a apparemment pas plu aux responsables de l’UER. En effet, selon le règlement, c’est le diffuseur public seul qui organise le Concours.

Le même Ayoub Kara avait fait se lever bien des sourcils en affirmant vouloir inviter tous les pays arabes et du Golfe à Jérusalem, l’an prochain, pour participer au Concours, citant même précisément Dubaï et l’Arabie Saoudite. Or, le Ministre n’a aucune autorité pour envoyer ce genre d’invitation. Par ailleurs, comme vous le savez, l’Algérie, l’Égypte, la Jordanie, le Liban, la Lybie, le Maroc et la Tunisie sont membres actifs de l’UER, mais se refusent à participer à l’Eurovision. Quant aux autres, seuls Oman, l’Iran et la Syrie sont membres associés de l’Union.

Enfin, selon Maariv, l’UER s’inquiète réellement d’un possible boycott israélien des autres diffuseurs. Il semblerait que lors de la première réunion entre les responsables de l’Union et ceux de la télévision publique israélienne, les premiers aient souligné aux seconds leurs craintes à ce propos, si l’Eurovision 2019 était effectivement organisé à Jérusalem. L’UER souhaite vivement que l’organisation israélienne prenne cette question en considération et minimise tout risque de défection.

Irons-nous donc à Jérusalem l’an prochain ? La question demeure encore en suspens…

(39 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. On verra si les « amicales » pressions de l’UER auront raison de la détermination israélienne.

    Décidément un an sur deux c’est compliqué d’organiser….

    Je ne regrette pas pour autant la victoire de Netta. Son succès est celui d’une artiste (pas de la politique d’un pays) et elle avait la chanson la plus marquante du millésime 2018.

    1. Pourtant, dans son discours consécutif à la remise du micro de cristal, elle ne fait pas référence à la musique qu’elle défend, comme Salvador Sobral, ou à des thèmes sociaux qui lui tiennent à cœur, comme Conchita Wurtz. Non, elle dit qu’elle aime son pays (comme tous les participants depuis 1956, j’imagine) à un moment où une telle déclaration prend forcément une couleur regrettablement ultra-politique.

    2. En 2015, l’organisation était sans faille à Vienne, si ce n’était quelques couacs lors de l’annonce des votes.
      Espérons toutefois que ce n’est pas le début d’une série : les années paires dans un pays sans problème et les années impaires dans des « zones à risque » . Cela rappelle trop l’alternance RTBF-VRT 🙂 .

      Peut-être que finalement, le compromis aura pour nom…Tel-Aviv ! Au final, tout le monde ou presque y trouve son compte.

    • MrNathanHarper on 25 mai 2018 at 10:16
    • Répondre

    Pourquoi ils ne mettent pas le concours à Tel Aviv ? C’es beaucoup moins risqué que Jérusalem !

    1. Parce qu’ils ont une envie irrépressible de politiser la ville. Et aussi parce que, d’un autre côté, c’est à Jérusalem que sont les plus grandes salles

      1. Ce qui serait surprenant, c’est justement de ne pas l’organiser à Jérusalem. En 1979 et en 1999, le concours a été organisé à Jérusalem. Ce n’est pas un scoop!
        Et on ne peut pas dire que sa situation politique à cette époque était de tout repos surtout en 1979 pourtant le concours a bien été organisé à Jérusalem.
        Je pense que le gouvernement israélien donnera toutes les garanties nécessaires à l’Uer pour que le concours se déroule raisonnablement. Il ne peut pas se permettre que le concours soit organisé ailleurs qu’en Israël. Ce serait une humiliation pour Israël mais ce qui est sûr c’est où qu’il soit en Israël, les mesures de sécurité seront drastiques mais je n’ai pas de souci la-dessus, on n’aura sûrement pas un spectateur qui montera sur scène pour piquer le micro à Surie. Le service de sécurité israélien, ce n’est pas le service de sécurité portugais!

        1. Ni Ukrainiene??????

            • steven on 25 mai 2018 at 11:58

            Je fais cette remarque car il me semble que pendant la nouvelle chanson de Jamala à Kiev un mec a montré ses fesses? Bon pour me rendre à Tel Aviv de temps en temps je dois dire que la sécurité déjà aéroportuaire est très très stricte au moins 3 ou 4 contrôle avant d ‘acceder à l avion sans compter l ‘ interrogatoire

          • MrNathanHarper on 25 mai 2018 at 12:06
          • Répondre

          Si c’es trop risqué alors qu’ils laissent l’Autriche de l’organiser c’es mieux que être boycotter par tous les pays

    2. Aussi, le maire de Tel-Aviv aurait déjà exprimé son refus d’organiser l’Eurovision dans sa ville.

        • MrNathanHarper on 25 mai 2018 at 12:07
        • Répondre

        Ah merde !

        • MrNathanHarper on 25 mai 2018 at 12:10
        • Répondre

        Ah merde !z

  2. Décidément, les Eurodrama commencent de plus en plus tôt ^^

  3. Tout le monde le sait je n ‘aime pas je deteste la chanson gagnante de cette année mais je regrette qu une fois de plus la politique s en mele ! Que l ‘UER ne se laisse surtout pas faire!!!!!!!

  4. Mon copain est israélien et il rigole bien de vos commentaires sur son pays haha 🙂

      • MrNathanHarper on 25 mai 2018 at 14:25
      • Répondre

      Et il pense quoi de cette affaire ton chéri ?

      1. Il n’en pense rien à vrai dire il dit que c’est beaucoup trop tôt pour tirer des plans et qu’il y a bcp de fantasmes autour d’Israel et de Jérusalem en particulier. La sécurité sera assurée compte tenu des habitudes israéliennes après Tel Aviv aurait été probablement un choix plus simple (et encore !) mais rien n’empeche Israël de choisir Jérusalem et où est le pb?

          • MrNathanHarper on 26 mai 2018 at 07:16
          • Répondre

          Je pense que le (gros) pb c’es le Gaza :/ tu sais les soldats qui tirent sur des bébés des enfants

            • steven on 26 mai 2018 at 10:20

            Entièrement d ‘accord avec toi.Aprés on va te dire que la Russie pays ou les droits de l homme sont bafoués a obtenu l ‘organisation du concours et de la coupe du monde ect……

            • Elias on 26 mai 2018 at 12:26

            J’arrive pas à comprendre votre raisonnement en quoi Tel Aviv vs convient si votre argument est de dire que le pb c’est Israel qui ne respecterait pas les droits de l’homme ? Tel Aviv est tout autant israélienne que Jérusalem bref bizarre moi je ne fais pas de politique ici mais ds ce cas je vs invite à boycotter le concours 2019 si vs êtes des opposants à la politique d’israël ce que je respecte. Pour rappel contrairement à la Russie pour ne citer qu’elle Israël est une démocratie.

          1. Euh, officiellement, la Russie est également une démocratie. Le président russe est élu par le peuple avec un nombre de mandats consécutifs limités à 2. Après, la façon dont les politiques utilisent les règles de la démocratie pour leur propre intérêts est une autre histoire. Je comprends ce que tu veux dire Elias, mais si le débat doit aller sur ce genre de terrain glissant, autant utiliser des arguments solides…
            Par exemple, on n’apprend pas en France que le régime Napoléonien était une dictature mais techniquement, ça l’était^^

            Et bien sûr : « Love love peace peeeeeace… »

            • Elias on 26 mai 2018 at 20:26

            Tu as raison Ghost Hildly de préciser ce point et je ne veux justement pas faire de politique ou débattre de la politique israélienne ici juste rappeler que ce n’est pas en faisant l’ESC à Tel Aviv que les arguments anti israéliens tombent. A Jérusalem, Tel Aviv ou Petah Tikva le conflit israélo palestinien reste une triste réalité qui peinent beaucoup d’israeliens. Personne n’a critiqué ici l’Israel calling et la venue d’une vingtaine de chanteurs et chanteuses alors pourquoi ça devient un pb que l’esc ait lieu en Israël en 2019 ? Perso je ne comprends pas

            • philipe Dubois-Blond on 27 mai 2018 at 02:49

            On ne peut pas interdire au peuple le droit d’avoir le concours en Israël, même si notre gouvernement se conduit comme des nazis, il doit avoir lieu en Israël mais pas à Jérusalem. Il y a trop d’enjeux politiques sur cette dernière, puis c’est le berceau des 3 religions monothéistes. On ne peut pas comparer 1999 et aujourd’hui même si c’était déjà la guerre. Aujourd’hui pour parler franc il y a DAESH et la politique de Netanyahou, et faire l’Eurovision à Jérusalem va pouvoir paraître comme de la provocation politique et personnellement même si je suis fier de mon pays, je le veux en paix. Tu as raison Elias de dire que les arguments anti israéliens ne tomberont pas quelle que soit la ville israélienne, mais on peut être plus intelligent que les anti-Israël en ne rentrant pas dans le jeu de la politisation du concours, c’est pour ça que pour moi il me semble plus sage de faire le concours dans une ville qui n’ai pas de référence religieuse.

            • Elias on 27 mai 2018 at 14:27

            Merci Philippe de ton commentaire sage et éclairé et dont nous (avec mon copain) partageons le contenu. Quand Israël a gagné mon copain m’a dit (bien qu’il n’aime pas l’eurovision) on ira à Tel Aviv en mai prochain pour que tu puisses profiter du concours (puisque la France n’est pas prête de gagner haha) Puis nous avons compris assez vite que le pays souhaite Jérusalem comme ville et de suite il m’a dit que c’etait une très mauvaise idée que ça va faire encore des histoires et faire parler et c’est le cas. Netta que nous détestons tous les deux et qui est proche du pouvoir en place a aussi contribué à ce bazar. C’est dommage et tous les anti israéliens ont effectivement des arguments à faire valoir (on le voit ici sur ce site) et ça me fait de la peine car Israël est un pays tellement incroyable tellement dynamique tellement créatif…

            • philipe Dubois-Blond on 28 mai 2018 at 02:08

            De rien ^^, je suis sincère et j’essaie d’être objectif et honnête 😉 . Je déteste aussi Netta, et je déteste aussi ses prises de position racistes. Si Imri Ziv avait gagné l’an passé il n’aurait pas été invité dans la demeure du 1er ministre (sa mère étant députée du parti de la Liste arabe unie). Entre ce dernier et Netta il y a un océan tellement ils sont différents. Oui Israël est un pays fabuleux sur tant de plans, les gens sont ouverts (enfin une majorité lol), mais malheureusement dirigé par des génocidaires racistes au plus haut point et j’en ai souvent honte. Vivement que ça change, et ça va changer car les citoyens en ont marre de toutes ces horreurs. Pour moi il serait évident que le concours se passe à TLV de par le fait que c’est la ville de toutes les minorités qui vivent très bien ensemble et sans soucis. Mais bon, Netta et Neta en ont décidé autrement … Et j’oserai même dire que si il y a autant d’antisémitisme et de gens anti Israël c’est aussi en parti la faute de ces gens extrémistes dont font parti Netta et le gouvernement. Enfin enfin ! en tout cas j’espère que l’UER va les raisonner et leur imposer des conditions : la non politisation du concours et la non récupération par l’obscurantisme juif. Prions et souhaitons le meilleur car les israéliens (tous) ont le droit d’avoir ce concours puisque cela en est la règle, même si c’est une conne qui a gagné.

    • philipe Dubois-Blond on 25 mai 2018 at 15:36
    • Répondre

    Je suis franco-israélien et inquiet de la récupération politique qui est en cours 😉 .

    • philipe Dubois-Blond on 25 mai 2018 at 15:38
    • Répondre

    Il ne faut pas oublier la candidature de Petah Tikva qui est sérieuse. Le maire de celle-ci et des actionnaires proposent de construire la salle en 6 mois afin de promouvoir la ville dans le monde entier.
    J’ai posté sur un article le lien officiel de la demande.

  5. J’ai vraiment l’impression que l’UER n’a pas du tout envie que le Concours se passe en Israël. Et en même temps, vu le tournant que prennent les choses, c’est un peu normal.
    Ca me paraît quand même bizarre que Tel Aviv ait si vite décliner la possibilité d’organisation, d’autant plus qu’ils ont une arène répondant aux normes. Y aurait-il du Netanyahu dans cette décision ?
    Néanmoins, je pense comme Marie : Israël veut ce concours par dessus tout et les organisateurs se plieront au cahier des charges de l’UER pour pouvoir l’organiser.

      • philipe Dubois-Blond on 26 mai 2018 at 01:33
      • Répondre

      On va bien voir bientôt, puisqu’une délégation de l’UER devait se rendre en Israël (c’est marqué sur l’article concernant la proposition du maire de Petah Tikva).

    1. « Netta » nyahu ? Bien sur qu4 il souhaite récuperer le concours tout à son avantage.Il va faire tout faire pour que le concours se déroule dans la Capitale Jérusalem , ce sera le 1er évenement mondial organisé après la décision de TRUMP

  6. – Soit Israël respecte toutes les règles fixées par l’UER et le pays obtiendra logiquement l’organisation du concours ( s’il en a les capacités financières…), soit il continue de politiser le concours et de mettre des bâtons dans les roues, et le concours se déroulera en Autriche, si le pays accepte cet  » honneur  » quoique là aussi, je ne sais pas si le nouveau chancelier autrichien donnerait son approbation…

    1. Un diffuseur télé peut très bien organiser un show sans demander l’accord du chef d’Etat, une union de télévisions aussi, sinon nous sommes dans une dictature !

        • P.Garreyn on 30 mai 2018 at 18:09
        • Répondre

        Euh, non en fait. La vaste majorité des diffuseurs nationaux prenant part au concours sont des diffuseurs d’état. Ils dépendent tous, à des degrés différents, de subsides de l’état. Je les vois donc mal organiser un événement de cette amplitude contre l’avis du gouvernement en place. Entre autres exemples, la sécurité: Celle-ci est généralement financée par l’état, et non par le diffuseur.

    2. A h l ‘Autriche , Vienne l ‘une des plus belle organisation l ‘une des plus belle cérémonie d ‘ouvertures de ces dernières années!!!!!

    • philipe Dubois-Blond on 26 mai 2018 at 05:46
    • Répondre

    J’ai retrouvé le site qui diffuse l’article pour que l’Eurovision 2019 se passe à Petah Tikva. La source est le site israélien Mako :
    https://eurovoix.com/2018/05/16/eurovision19-petah-tikva-joins-the-host-city-race/

    https://www.mako.co.il/tv-live-at-night/articles/Article-b3d6926e9956361006.htm

  7. Pour moi certains eurofans s’emballent en évoquant une organisation autrichienne.

    C’est de bonne guerre quand il y a désaccord de faire monter des bruits et des rumeurs alarmistes pour mettre la pression mais à mon avis, à 99 % Israël trouvera un accord avec l’UER.

  8. J adore le titre de the time of Israel « l eurovision 2019 de Jérusalem menacée » comme si cela était acté!!!!Sinon retour à la musique une pétition circule pour que le Rappeur Jul de Marseille représente la France!!!!!Marseille ?????La ville ou des fusillades ont lieu régulièrement à coup de Kalash?????

  9. Non mais vous n’allez pas me faire croire qu’organiser l’Eurovision en Israël en 2019 c’est totalement impossible au vu de la situation géopolitique israélienne actuelle, alors qu’en 2017, on a laissé l’Ukraine organiser de façon plus que laborieuse l’Eurovision à Kiev.

    L’Eurovision a bien eu lieu dans des villes comme Moscou, Bakou et Kiev. Arrêtons le grand n’importe quoi !

    1. D’accord avec toi.
      Le concours a déjà eu lieu à Jérusalem 2 fois et ça c’est très bien passé. Il faut arrêter d’écouter une minorité de personnes dont le but est de faire peur aux gens.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :