maria yaremchukCe qui est bien en Ukraine, c’est qu’on sait qui a gagné à la simple lecture des noms des candidats de la finale nationale… On avait prédit depuis des lustres que Maria Yaremchuk avait déjà gagné et… C’est fait ! Tick Tock a remporté les faveurs d’un public unanime (un score de dictateur africain, de président azéri ou de candidate biélorusse à l’Eurovision) et d’un jury objectif et bien payé. 3478 sms, soit 3 fois plus que le 2ème, Victor Romanchenko, quand les neAngely n’en ont eu que 800, et la dernière Tania BerQ 48 ! Alors que le pays est secoué par des protestations en faveur d’un Etat de droit, ce n’est pas la télévision NTU qui nous a montré l’exemple…

En attendant, la chanson de Maria Yaremchuk est l’une des meilleures de cette matinée, même si l’on a été plus captivé par la chanson très solide du duo neAngely ou la chanson pop bien fichue de Denis Lyubimov.

La chanson de Maria est une chanson pop qui a du potentiel, mais qui est assez attendue… Néanmoins, l’Ukraine joue sa carte habituelle, et ne devrait pas avoir trop de problème en mai, même avec cette chanson qui ne révolutionnera pas beaucoup notre concours…

Pour ce qui est de Maria Yaremchuk, elle avait été remarqué à la sélection de l’an dernier en terminant 5ème avec la chanson “Imagine”, mais avait précédemment fait un télé-crochet dans son pays… Et apparemment pas grand chose de plus…

Notre top 5 de la matinée :

  • neAngely – Courageous : Avec une performance hyper solide et une vraie présence sur scène.
    Denis Lyubimov – Love : Une prestation vraiment agréable.
    Maria Yaremchuk – Tock Tock
    Anatoly Shparev – Waiting For You : La surprise de la matinée : Une chanson bien fichue et bien chantée.
    Marietta – It’s my life : la chanson est aussi ennuyeuse que son titre, mais c’est assez solide pour atteindre les hauts de notre classement !

Au classement final, Yaremchuk l’emporte avec 24 points, devant Viktoria Petryk, la grande sœur et ex aequo 3ème le soporifique Vladmir Tkachenko avec sa coupe de vieux BeeGees, et Viktor Romanchenko, avec sa veste à capuche de Danijela 1998. Uli Rud termine logiquement la dernière avec son effroyable composition sans queue ni tête.

En tout cas, voici la gagnante, même si nous n’avons aucune assurance que la chanson de Copenhague ait une grande ressemblance avec celle-là… C’est l’Ukraine !