Tel Aviv 2019 : retour sur les sélections nationales #2

Il y a parfois de belles histoires dans le monde des sélections nationales. Certains artistes parviennent, dès leur première participation, à fédérer l’ensemble des votants et à conquérir haut la main leur billet pour le concours.

Ester Peony, Zala Krajl & Gasper Santi et Leonora figurent parmi ceux qui ont accompli cette performance cette année. Mais pour d’autres, les sélections s’apparentent à un parcours semé d’embûches. Tom Hugo (Keiino) et Jurij Veklenko (ex Jurijus) ont décroché cette année leur sésame à leur troisième tentative.

D’autres ont encore échoué cette année. C’est à ces multi récidivistes que je voulais rendre hommage ici.Voila un top 12 tout à fait subjectif de ces galériens des sélections. Etant d’humeur joueuse, je me suis aventuré à estimer leurs chances futures de se qualifier.

12. Carina Dahl « Hold me down » (Norvège)

Participations : 3 (2011,2013,2019)

Meilleur titre : celui de 2019.

Chance de remporter un jour sa sélection : 1 %

Carina Dahl a proposé 3 titres très anonymes au Melodi Grand Prix. On a l’impression que la NRK l’appelle pour remplir les trous et arriver à 10 chansons. Même avec l’aide de la belge Sennek, elle est passée totalement inaperçue cette année.

11. Jurgis Bruzga « Ctrl Alt Delete » (Lituanie)

Participations : 4 (2015,2016,2018,2019)

Meilleur titre :  » 4Love » (2018)

Chance de remporter la sélection : 80 %

L’Eurovizijios atranka lituanien est une sélection de longue haleine tant pour ses spectateurs que pour ses artistes.

Jurgis Bruzga est dans la course depuis deux ans. Difficile de savoir si ce sera en 2020 ou en 2026 mais Jurgis finira forcément par emporter le morceau. Si Aiste Pilvelyte et Greta Zazza veulent gagner d’ici là, qu’elles ne se gênent pas !!!

10. Sashka Janks  » Da li cujes moj glas » (Serbie)

Participations : 6 (2009,2010,2011,2013,2018,2019)

Meilleur titre : « Pesma za tebe » (2018)

Chances de remporter le Beovizija : 60 %

Elle tourne autour du pot depuis quelques années et si le Beovizija n’avait pas été interrompu, elle en serait sans doute déjà à 10 participations. Son équipe a acheté massivement des vues Youtube et des pages de publicité pour promouvoir son titre de 2019. Sans succès….

9. Dilan Reka « Karma » (Albanie)

Participations : 3 (2016,2017,2019)

Meilleur titre : « Mos harro » (2017)

Chance de remporter le Festivali I Kenges : 50 %

Dilan Reka est très prometteur mais son titre de 2019 était très décevant. Il conserve toutefois l’amour des jurés albanais qui l’ont honteusement surnoté cette année.

Avec une meilleure chanson, il aura toutes ses chances dès 2020.

8. Lisa Ajax « Torn » (Suède)

Participations : 3 (2016,2017,2019)

Meilleur titre : « My heart wants me dead » (2016)

Chance de remporter le Melodifestivalen : 20 %

Elle a du charme, de la fougue et du talent. Mais il lui manque toujours quelque chose.

Elle est aussi systématiquement pénalisée dans l’ordre de passage de la finale par Christer Bjorkman.

7. Diana Brescan « Lies » (Moldavie)

Participations : 5 (2014,2015,2016,2017,2019)

Meilleur titre : « Lies » (2019)

Chance de remporter l’OMPE : 25 %

En dépit de son jeune âge, Diana Brescan est déjà une multi récidiviste. Ses chansons ne sont pas à la hauteur de son talent. Sa capacité à l’emporter un jour dépendra en partie de sa capacité à trouver un mécène, l’argent étant le nerf de la guerre quand il s’agit de représenter la Moldavie.

6. Raiven « KAOS » (Slovénie)

Participations : 3 (2016,2017,2019)

Meilleur titre : « Zazarim  » (2016)

Chance de représenter la Slovénie : 80 %

Raiven a une vraie personnalité et un univers marquant. Elle aurait tout à fait sa place au concours. Echaudée par son dernier échec, elle a annoncé ne plus vouloir postuler à l’EMA.

Une sélection en interne me paraitrait idéale pour elle.

5. Adam Szabo « Incomplete » (Hongrie)

Participations : 5 (2013,2015,2017 en son nom, 2018,2019 avec Yes Yes)

Meilleur titre : « Together » (2017)

Chances de représenter son pays : 50 %

Adam Szabo ne semble pas se lasser de se présenter à l’A Dal. Le public est souvent avec lui, les jurés sont plus réticents. Sa dernière tentative était la plus mauvaise. Si il arrive à canaliser sa propension à hurler ses mots il parviendra peut être à l’emporter.

4. Napoli « Let it go » (Biélorussie)

Participations : 7 (2014,2015,2016,2017,2018,2019 pour la Biélorussie, 2016 pour la Pologne)

Meilleur titre : « Let’s come together » (2017)

Chances de représenter son pays : 20 %

Olga, chanteuse et unique membre depuis quelques années de Napoli, semble avoir un peu lâché l’affaire. Elle a frôlé la victoire deux fois et a réussi le tour de force de présenter le même titre dans 2 pays en 2016. Son espoir : être sélectionné en interne par le diffuseur qui souhaite abandonner sa sélection nationale.

3. Jon Henrik Fjallgren « Norrsken » (Suède)

Participations : 3 (2015,2017,2019)

Meilleur titre : « En varld full av strider » (2017)

Chances de gagner le Melodifestivalen : 25 %

Ce jeune homme a déjà vécu plusieurs vies. Abandonné par ses parents en Colombie, il a été adopté par des suédois. Ses trois tentatives au Melodifestivalen creusent le même sillon.

Je suis assez circonspect sur ses chances de succès du fait du manque d’enthousiasme des jurés internationaux à son égard.

2. Samanta Tina  » Cutting the fire » et Markus Riva « You make me so crazy » (Lettonie)

Participations : 7 pour Samanta (2012,2013,2014,2016,2019 en Lettonie, 2012 et 2017 en Lituanie) , 5 pour Markus (2014,2015,2017,2018,2019)

Meilleur titre :  « I need a hero » (2013) pour Samanta, « Take me down » (2015) pour Markus

Chances de se qualifier : 10 % pour Samanta , 60 % pour Markus Riva

Comment les séparer ? Leur persévérance force le respect et peut être qu’un jour ils y arriveront. J’imagine plus volontiers que ce sera Markus Riva car, chez Samanta Tina, son mépris quasi affiché des jurés la pénalisera toujours.

Dans le même pays, Edgars Kreilis suit dangereusement leurs traces avec déjà 3 échecs.

1. Wiktoria « Not with me » (Suède)

Participations : 3 (2016,2017,2019)

Meilleur titre : « As I lay me down (2017)

Chances de l’emporter un jour : 70 %

Wiktoria aligne les finales au Melodifestivalen et a montré cette année qu’elle pouvait aussi exceller dans un autre genre que celui qui l’a révélé. Ce sera forcement son année à un moment donné. Elle a annoncé toutefois que l’édition 2020 se ferait sans elle.

Gros bémol toutefois : mieux vaut être un garçon de moins de 40 ans pour gagner en Suède ..

A vous maintenant de vous exprimer à travers ce petit sondage : 

Vos commentaires sont aussi les bienvenus : y a-t-il un autre artiste « récidiviste » qui mériterait d’avoir son heure de gloire ?

(24 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Lisa Ajax, Wiktoria et Raiven…
    Surtout Raiven elle a sa propre identité musicale !
    J’espère qu’un jour elle sera choisi en interne ou qu’elle représentera un voisin ce dont je doute car elle chante toujours dans sa langue.
    Mais ça ficherait une belle claque (mérité) dans les dents des slovènes.

    1. Si l’Estonie a présenté une chanson en italien l’an dernier, un titre en slovène pourrait bien représenter un autre pays, par exemple dans les Balkans 😉

      1. Sauf qu’on parles de l’italien qui est quand même une langue populaire et de surcroît pour une chanson plutôt lyrique…
        Ici c’est plus délicat mais sur le papier faisable en sachant que Zoe a chanté en français pour l’Autriche etc…

  2. Lisa Ajax en premier.
    Pourquoi pas Wiktoria et pour faire plaisir à Sakis, Markus Riva.

    Tu peux peut-être me le confirmer Pascal, mais celui qui a fait le plus de sélections avant de représenter son pays à l’eurovision, ce ne serait pas Stig Rästa, par hasard? il me semble que c’est au bout de la neuvième ou dixième tentative qu’il a réussi 🙂

    1. Sauf erreur de ma part , Stig a gagné à sa huitième tentative. Il avait postulé sans succès en 2003, 2004 avec le groupe Slobodan River, en 2008, 2009, 2012, 2014 avec Trafic et en 2011 avec Outloudz.

      Il est battu par Claudia Faniello qui a dû présenter 11 chansons en 9 éditions pour finir par l’emporter.

      Parmi les multi récidivistes notables non mentionnés dans l’article, on peut citer les lituaniens de Saules kliosas qui ont déjà postulé 8 fois . Il y a aussi la star maltaise Franklin Calleja qui aligne 7 participations consécutives de 2013 à 2019.

      Mais la gagnante toute catégorie du cru 2019 est la suédoise Ann Louise Hanson qui a fait 14 Melodifestivalen (meilleure place : 4eme) plus une tentative en Allemagne en 1962.

      1. Égalité entre Claudia Faniello et Olivia Lewis qui, elle aussi, avait dû s’y reprendre à onze reprises avant de décrocher la victoire. Tout cela pour être toutes les deux éliminées en demi-finale… C’est ballot !

        Je me permets d’ajouter à la liste un autre Maltais, Lawrence Gray, dont le compteur affiche treize tentatives malheureuses. Mais comme l’a fait remarquer Markus Riva, il n’y a que les défaitistes qui ne l’emportent jamais.

        1. Les sélections maltaises sont un repaire de récidivistes: Klinsmann, Brooke, Franklin, Petra….

          Comment ai je pu oublier le si charismatique Lawrence Gray ?

            • marie on 20 mars 2019 at 12:08

            Merci Pascal et Pauly pour ses explications.
            14 participations au melodifestivalen C’est en effet énorme!

        • rem_coconuts on 20 mars 2019 at 14:19
        • Répondre

        J’avais pensé à Malte aussi! Jessika Muscat, 6 participations, 5 fois éliminée en pré-sélection, pour finir à Saint-Marin…

        Au MelFest, le palmarès est pas mal non plus, voyez un peu:
        – 8 fois : Magnus Carlsson
        – 7 fois: Andreas Johnson et Jessica Andersson
        – 6 fois: Shirley Clamp, Linda Bentzing, Lina Hedlund, Anders Glenmark
        – Et tous les nombreux autres à plus de 5 participations sans victoire!

  3. Mince. Ton article me fait réaliser que mes multirécidivistes préférés sont majoritairement lituaniens : Greta Zazza, Monika Marija, Edgaras Lubys, Aiste Pilvelyte, Mia, GeraiGerai, Kotryna, Vidas Bareikis,…

    Ça y est, je suis officiellement accro à l’Eurovizijos atranka… Il faut dire que la sélection lituanienne est propice au multirécidivisme…

    Bref, pour moi, ce sera Jurgis Bruzga !

  4. Excellent article, Pascal. Qui mérite qu’on y consacre du temps pour écouter les prestations. Dès que je le trouve, je te promets d’y répondre.

    1. C’est gentil à toi…Si je devais deviner quel artiste tu vas privilégier je mettrais une pièce sur Sashka Janks et Dilan Reka…

  5. « Pour gagner le Melodifestivalen , mieux vaut être un garçon de moins de 40 ans… » Un comble pour un pays qui promeut l’égalité des sexes.
    Je pense que le public européen a perçu cette tendance de la Suède et la pénalise lors de l’expression de ses préférences. Cela s’est vu lors des dernières années….
    Si le pays d’ABBA veut renouer avec la victoire, ils devraient prendre des risques, sortir des sentiers battus et pourquoi pays chanter en suédois ?

    1. C’est tout à fait ça !

    • rem_coconuts on 20 mars 2019 at 14:36
    • Répondre

    Merci pour ton article qui est génial!

    La ténacité de certains qui ont beau participer, mais n’y arrivent toujours pas, est admirable, surtout quand on en voit décrocher le précieux sésame au bout de neuf-dix participations et finir dans les tréfonds de leur demi-finale. Au fond, il y a quand même une belle leçon dans l’histoire: pour arriver au bout de ses ambitions, il faut toujours persévérer dans ses efforts, et si ça marche, tant mieux, et si ça ne marche pas, et bien au moins il n’y aura pas le regret derrière de n’avoir rien fait pour.

    Pour ma part, il y a pas mal d’artistes que j’aimerais voir un jour à l’Eurovision: Sashka Janks, Raiven, Markus Riva, Samantha Tina, mais j’ai voté pour Lisa Ajax dont j’avais bien aimé les deux premières participations au MelFest et dont j’ai énormément aimé la prestation toute en sobriété sur Torn, et je me dis qu’elle aurait fait une belle candidate pour la Suède (elle était dans mon top 3 du MF 2019). Wiktoria, bizarrement, je n’accroche pas tellement ni à sa voix ni à ses titres, il n’y a que Save me que j’aime beaucoup, les autres je ne suis pas très fan, et sur sa ballade de cette année, je ne l’ai pas trouvée excellente, ça manquait de voix et de finesse à mon sens. Par contre Adam Szabo, je le trouve assez aléatoire en live, pour ne pas dire parfois cata…

    Quand j’y réfléchis, j’avoue que pas mal de mes eurodramas de sélections personnels figurent parmi les récidivistes! Avec en numéro un éternel: I’M LIKE A WOOOOOLF!! La non-sélection d’Aiste restera pour toujours un traumatisme insurmontable, et quand je me dis que c’est Fudsermarc qui est allé à Kiev, je hurle, mais je hurle! Le titre était tellement percutant, puissant, incarné, ça envoyait, ça aurait fait des merveilles je me dis! Même Greta Zazza! J’aimais bien Greta Zazza! Mais Fudsermarc…

    Dans la catégorie, mais en plus soft, il y a aussi Jessika Muscat, que j’aurais bien aimé voir à Vienne avec Fandango, que je réécoutais il n’y a pas si longtemps, finalement ce fut Saint-Marin, mais… pour le pire.

    Après, le tout est de persister et d’être tenace si on veut la sélection pour l’Eurovision. Sanna Nielsen et Mans s’y étaient pris chacun à trois-quatre fois avant de gagner le MelFest par exemple!

    PS: je pense qu’ils ont eu un problème avec les cheveux de couleurs flamboyantes cette année. Raiven, Sashka Janks, la Bertè… Cheveux violets et bleus pour un refoul en sélection nationale. On l’a trouvé le secret!! D’ailleurs, Markus, si tu pouvais repasser au brun, mon petit coeur s’en trouverait ravi!

    1. Merci rem. D accord avec toi, surtout quand tu évoques Fusedmarc.

      Pendant qu’Aiste Pilvelyte alignait les bonnes performances, Fusedmarc grapillait des places semaine après semaine et on voyait la catastrophe se profiler comme avec D Moll cette année au Monténégro…

      Comme Pauly, j ai beaucoup de sympathie pour pas mal de lituaniens. Je serai peut etre le seul eurofan transcendé par un duo Mia/Edgaras Lubys au concours.

      Après, se qualifier c’est bien mais si c’est pour gâcher en envoyant un pensum comme Claudia Faniello l’a fait avec « Breathlessly », est ce bien nécessaire?

      PS : je milite aussi pour que Markus Riva arrête ses teintures. Si il nous lit…

      1. Bah ça sert parce que ça permet à des multirecidivistes de jeter l’éponge après une belle défaite en demi-finale 😉

  6. – Pour cette rubrique, je souhaiterais faire une réflexion très personnelle dont je sais pertinemment que peu de personnes partageront.

    – A titre personnel, si j’étais chanteur ( NB : je le suis deux fois par an dans un karaoké mais c’est bien peu ! ), après trois ou quatre participations maximum, je ne me présenterais plus. Je me dirai que je n’avais pas le profil requis et qu’il valait mieux que je me retire de la sélection au profit d’artistes qui avaient plus de chance que moi de se qualifier. Après, il est vrai que chacun est libre de se présenter autant de fois qu’il le désire et donc chacun sa conception.

    – Après, si je ne tiens absolument pas compte des propos que je viens de tenir, il y a vraiment deux artistes dans la liste des  » treize à la douzaine  » que je souhaiterais vraiment voir gagner leur sélection nationale : il s’agit prioritairement de Jon Henrik Fjallgren et ensuite de Markus Riva. Les autres ne me manqueront pas mais bonne chance à eux s’ils décident de retenter leur chance.

  7. Ha si la Suede avait choisi Jon Henrik Fjallgren j’aurais été si heureux, même si j’aurai préféré une femme lol.
    Je pense que la Hongrie n’a vraiment pas fait le bon choix, mais bon c’est fait 🙁 .

  8. Ah tu n’es pas très loin! Voici mon Top 3 des chansons et artistes que tu nous proposes dans ton article:

    3. Samanta Tina – même si je ne supportais pas le titre qu’elle proposait cette année
    2. Markus Riva – mon préféré de sa sélection l’an dernier. En plus, il est auteur – compositeur et c’est un gage d’authenticité pour moi
    3. Dilan Reka – de très, très loin! C’est un remarquable chanteur, et le titre que tu nous présentes était excellent, et parfaitement adapté à sa voix et son énergie.

    En revanche, Saska Janks, non. Voilà un titre qui lorgne trop sur ce qui a déjà fonctionné (Irlande des années 90, Serbie des années 2000) et ça m’ennuie, par principe.

    Parmi nos Etoiles au Firmament, je rappelle que Davor Popovic (Etoile # 51) a obtenu son billet pour le Concours à sa 10° participation (ses 8 premières tentatives avec son groupe Indexi) :O

    1. Ah ce Dilan Reka. … « Mos harro » est un de mes titres favoris de 2017. Je me suis remis de sa non sélection car j aimais beaucoup Lindita .

      Quand j ai su qu’il revenait en 2019, j étais tout content mais « Karma » était tellement décevant. Ça m évoquait la musique d’un épisode de Scoubidou, je ne sais pas pourquoi…

      Je ne te voyais vraiment pas apprécier Markus Riva. Il est charismatique mais vocalement ce n est pas Jacques Houdek (pardon Sakis). Merci de t’être penché sur l’article en tout cas.

      1. Effectivement, il n’est pas le meilleur vocalement, mais je trouve qu’il a une vraie présence sur scène. Indépendamment de son physique avantageux LOL

  9. Pour moi mes peines de coeur sont seemone et Markus riva….vraiment c’est d’une tristesse pour tous les deux….la France aurait un meilleur classement… Pour moi et Markus riva aurait du gagner….a l’année prochaine….donc….par contre sur qu’il reviendra….l’année prochaine…. Lol

    1. Markus Riva reviendra, j’en suis aussi certain ! Et comme il a fait 2 ème cette année avec une chanson moyenne, tous les espoirs lui sont permis.
      Je croise les doigts pour ton idole, Sakis!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :