Israël, les voilà ! Attendues dès demain pour les premières répétitions de l’Eurovision 2019, les délégations étrangères ont entamé leur voyage vers le pays-hôte. Nombre d’entre elles ont posé au départ de leur vol pour Tel Aviv, à commencer par la représentante chypriote, Tamta (ci-dessus), qui a accordé ses dernières interviews à la presse hellénophone, à l’aéroport d’Athènes.

La délégation islandaise au grand complet a posé devant les locaux de la RÚV, avant de prendre la route de l’aéroport de Reykjavík. Le chef de délégation, Felix Bergsson, a révélé dans une interview qu’ils voyageraient avec une grande quantité de bagages. Les membres d’Hatari emportent en effet avec eux un costume différent pour chaque occasion publique.

Comme vous le voyez ci-dessus, ils ne sont pas les seuls dans ce cas : le représentant saint-marinais, Serhat, emporte aussi de nombreuses valises avec lui.

Toujours à l’aéroport, mais à Ljubljana cette fois, les représentants slovènes, Gašper Šantl et Zala Kralj (ci-dessus), en attente de leur vol.

À l’aéroport Frédéric Chopin de Varsovie, les représentantes polonaises, le groupe Tulia (ci-dessus), ont posé en ensembles coordonnés.

À l’aéroport Nikola Tesla de Belgrade, la délégation serbe pose autour de la représentante nationale, Nevena Bozovic (ci-dessus).

Également en chemin, l’inénarrable William Lee Adams de Wiwibloggs (ci-dessus), en direct de l’aéroport d’Heathrow.

Déjà dans l’avion, le représentant hongrois, Joci Pápai (ci-dessus), qui pose aux côtés de sa délégation, juste avant leur décollage.

Et comme l’indique la télévision israélienne, à leur arrivée, les délégations seront reçues dans le nouvel espace VIP de l’aéroport Ben Gourion, inauguré cette semaine.

Partie hier, la représentante australienne, Kate Miller-Heidke (ci-dessus), est déjà arrivée et a posé pour sa photo-souvenir, après un voyage de 22 heures. Elle a confessé qu’il lui serait pénible d’être séparée de son fils (ci-dessous) durant deux semaines et demi.

Sur ces entrefaites, la délégation hongroise a bien atterri à Tel Aviv.

Tamta, également.

Et Serhat, aussi.