Nous savons désormais qui défendra la Suisse à Rotterdam en mai prochain On ne s’y attendait peut-être pas mais on peut déjà dire que cette révélation fait de plus en plus sensation au niveau international et même auprès des fameux bookmakers qui parient sur les chances de notre talentueux représentant en le plaçant actuellement dans leur Top 5 des candidats en lice pour l’ESC 2020.

C’est Gjon’s Tears, né Gjon Muharremaj, un jeune artiste très complet qui a grandi en Suisse en Gruyère une très belle région qui se trouve dans le canton de Fribourg où l’on parle principalement le français.

Bien que ses parents ont des origines albanaises, Gjon a effectué toute sa scolarité ainsi que ses études supérieures en français avec plein de rêve en tête. Il a néanmoins souhaité consacrer son cœur et son âme à la musique.

Lors de sa tendre son enfance. le tout jeune Gjon a su émouvoir son grand-père aux larmes avec son interprétation de “Can’t Help Falling in Love” d’Elvis Presley à l’âge de neuf ans a été une expérience formatrice. Le nom de l’artiste dérive également de cette expérience: Gjon’s Tears. “Que ce soit la joie, la tristesse ou la mélancolie – ce bel artiste veux avant tout toucher les gens avec sa musique de toutes les manières possibles.”

Ce musicien âgé de 21 ans Gjon’s Tears a été repéré par la télévision suisse RTS pour tenter de défendre la partie francophone de notre pays aux Pays-Bas. il a franchi toutes les étapes et a été finalement sélectionné par un panel de 100 membres et un jury international composé de 20 experts en musique après avoir soumis sa chanson dans le cadre d’un appel à candidatures ouvert. Le jury et le jury ont chacun rendu 50% de la décision.

Gjon doit tout à son grand-père qui a des racines albanaises et qui avait été tellement ému par la voix de son petit-fils qu’il l’avait inscrit sur le terrain, Albania’s Got Talent, en 2011. Le jeune homme de 12 ans était alors arrivé troisième du concours. Un an plus tard, il a atteint les demi-finales de l’équivalent suisse Switzerland’s Got Talent et a poursuivi sa séquence en demi-finales dans l’émission de talents français The Voice France en 2019 dans laquelle sa notoriété explose.

Gjon n’est pas qu’un simple interprète qui tente sa chance dans le but de devenir célèbre et de se faire un nom sur la scène musicale francophone et internationale. il aime l’art sous toutes ses formes. Il a une profonde admiration pour le cinéma, est passionné de théâtre et aime s’inspirer des musées et des galeries d’art. Cependant, la musique joue un rôle essentiel dans sa vie et a toujours été sa priorité, son essence même.

Depuis qu’il sait qu’il est l’heureux élu pour défendre son pays de coeur qu’est la Suisse mais en même temps, la chanson française, il est enthousiasmé par ses préparatifs pour le Concours de cette année:

Il est conscient que «L’ESC est le plus grand événement musical et il est énorme pour un artiste d’en faire partie. Fidèle au slogan de cette année – «Ouvrez-vous» – il précise que cela lui ressemble et qu’il se projette déjà, il est totalement ouvert à vivre cette aventure unique. Il le dit avec beaucoup d’humilité et de conviction « Je veux tout donner au Concours Eurovision de la chanson et je veux être fier de qui je suis, d’où je viens et de ce que j’ai accompli. Je veux inspirer les gens à suivre leur propre chemin avec ma chanson ‘Répondez-moi’.

Voici sa chanson avec laquelle il espère marquer les esprits et pourquoi pas toucher au plus profond les coeurs !

Avant d’avoir le privilège et l’honneur de fouler le sol de l’Eurovision Gjon s’est déjà distingué à plusieurs reprises, je vous laisse découvrir tout son talent !

La chanson suisse de cette année a été coécrite par Gjon ainsi que par un autre compositeur célèbre qui a déjà fait ses preuves à l’ESC.  Jeroen Swinnen (auteur du Me & My Guitar de Tom Dice).

Cependant, ceux qui sont également à l’origine de ce projet audacieux et qui ont tout mis en oeuvre pour composer un titre qui soit en phase avec l’univers et les qualités vocales de Gjon, sont des artistes qui font figure de véritable référence en Suisse, il s’agit du duo “Aliose” que j’affectionne tout particulièrement et que je vous présentais sur ce site, il y a déjà quelques années et qui s’est révélé également avec le temps sur la scène musicale française.

Alizé Oswald et Xavier Michel se rencontrent en 2004 aux Ateliers du funambule à Nyon et démarrent une collaboration, esquissant les débuts de ce qui deviendra Aliose en 2007. Le premier album, Aliose, sorti en 2009, est bien reçu[réf. nécessaire] et diffusé sur les radios suisses, puis francophones.

Tournant intensivement depuis sa formation à travers la francophonie, le duo s’est également produit en Chine, au Népal, en Arménie et en Géorgie. Il a collaboré avec différents artistes, tels que Louis Bertignac.

En 2010, Aliose représente la Suisse dans l’émission Talents Acoustic de TV5 Monde. À la fin de cette même année, la Télévision suisse romande désigne le groupe pour se rendre à la finale nationale déterminant le candidat suisse au Concours Eurovision de la chanson 2011

En mars 2012 sort leur deuxième album, Le vent a tourné. Il est présenté à Genève lors d’un vernissage au Casino Théâtre dans le cadre du Festival voix de fête.

Depuis ce beau duo continue sa route et s’est fait connaître à travers toute la francophonie, même jusqu’au Québec. L’Eurovision a toujours été un défi qu’il souhaitait un jour relever mais ces deux talentueux artistes pensaient certainement à tort que cela ne correspondait pas vraiment à leur univers.

Aujourd’hui, avec du recul et beaucoup plus de maturité, ils sont de retour et c’est en tant qu’auteurs et compositeurs qu’ils s’inscrivent pour cette nouvelle édition et ils espèrent bien faire briller la Suisse à Rotterdam avec “Répondez-moi” !

En parallèle, ils viennent de publier leur nouveau single “J’ai oublié” une très belle chanson qui met une fois de plus en exergue leur belle plume ainsi que tout leur talent !

Voilà, désormais, vous en savez plus sur ces artistes suisses qui sont passés au fil du temps, de l’ombre à la lumière et qui reflètent aussi l’identité même de mon pays, la Suisse ainsi que notre ouverture au monde.

Souhaitons bonne chance à Gjon, personnellement, je lui souhaite d’atteindre les sommets.

Espérons aussi que sa chanson soit accueillie comme elle se doit, c’est à dire avec le coeur, du respect et aussi beaucoup d’émotion.

Merci !