Hej ! À quelques jours du tant attendu lancement du Melodifestivalen 2021, L’Eurovision au Quotidien vous invite à faire plus ample connaissance avec les candidat.e.s que vous verrez s’affronter au cours de la première demi-finale ce samedi. Voici sans plus attendre quatre premiers portraits.

#1 – Kadiatou

CARTE D’IDENTITÉ

– Date et lieu de naissance : 06/09/2001 à Stockholm (19 ans)
– Nombre de participations au Melodifestivalen : première participation

– Style musical : soul, RnB
– Titres notables : Say Something (reprise), Lonely Sometimes, Best I”ve Had
Le saviez-vous ? Lors de son audition à Idol, elle a été qualifiée de “diamant non taillé” par
Alexander Kronlund
SUIVRE SON ACTUALITÉ

Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Spotify
Site officiel

Née Kadiatou Claudine Holm Keita, elle se révèle au public suédois en 2018 grâce à sa participation à Idol.

Elle atteint la finale à l’Ericsson Globe, où elle perd face à Sebastian Walldén.

Si son premier single est une reprise de Say Something de Christina Aguilera, qu’elle avait interprété sur le plateau d’Idol, elle sort son premier titre original en août 2019, Lonely Sometimes.

En 2020 sortant Legacy et Best I’ve had.

À l’occasion des fêtes de Noël sont publiés une reprise de White Christmas ainsi qu’un titre original Christmas Night With You.

Avec One Touch, Kadiatou aura la lourde tâche d’ouvrir le bal de ce Melodifestivalen 2021 comme l’avaient fait The Mamas l’année dernière (et avec le destin qu’on leur connaît). Pour sa première participation, suivra t-elle le même chemin ?

#2 – Lillasyster

CARTE D’IDENTITÉ


– Membres : Martin Westerstrand (chant), Max Flövik (guitare), Ian-Paolo Lira (tambours) et Andy Oh My God (Andreas Bladini) (basse)
– Nombre de participations au Melodifestivalen : première participation

– Style musical : hard-rock, métal
– Titres notables : Berätta det för Lina, Rad efter rad (Dreamhack Anthem), Jag är här nu, Så jävla bra, Krossat glas (från nya albumet 4)

Le saviez-vous ? À ses débuts, le groupe s’appelait Rallypack, et a changé son nom en Lillasyster dès lors qu’il s’est mis à créer des titres en suédois
SUIVRE SON ACTUALITÉ

Facebook
Instagram
YouTube
Spotify
Site officiel







D’origine gothembourgeoise, le groupe Lillasyster s’est formé en 2006. Leur premier titre Berätta det för Lina est sorti en février 2007, soit quelques mois avant leur premier album, Hjärndöd musik för en hjärndöd generation, qui contient notamment une cover d’Umbrella de Rihanna.

La sortie de leur second album, Det här är inte musik, det här är kärlek, en 2009, est suivie de l’annonce du départ de Daniel Cordero, membre originel du groupe. L’album est notamment porté par les singles Andreas et Rad efter rad.

L’arrivée du bassiste Andy Oh My God coïncide avec la sortie du troisième album du groupe, 3, en 2012, dont est extrait Så Jävla Bra, titre écrit pour le Frölunda HC, une équipe de hockey sur glace dont il devient l’hymne officiel.

Cet album sera logiquement en 2016 suivi du quatrième intitulé … 4.

Le nouvel album de Lillasyster, Svensk Jävla Metal (mais entièrement en anglais) est sorti au début de l’année 2021, soit quelques semaines avant leur première participation au Melodifestivalen.

Avec Pretender, Lillasyster parviendront-ils à être les premiers artistes à se voit offrir cette maudite deuxième place dans l’odre de passage à atteindre la finale depuis Swingfly en 2011 ?

#3 – Jessica Andersson

CARTE D’IDENTITÉ

– Née Jessica Arvidsson
– Date et lieu de naissance : 27/10/1973 à Spånga, Stockholm (47 ans)
– Nombre de participations au Melodifestivalen : 7, dont 2 avec Fame (2003, 2004) et 5 en solo (2006, 2007, 2010, 2015, 2018)
– Meilleur classement : vainqueure (en 2003 avec Fame)
– Dernière participation en date : 2018

– Style musical : pop, schläger
– Titres notables : Give Me Your Love, Kalla Nätter, Kom, I Did It For Love, Can’t Hurt Me Now, Party Voice

Le saviez-vous ? Elle fait partie du Trollhättan’s Park of Fame depuis 2009
SUIVRE SON ACTUALITÉ

Facebook
Twitter
Instagram
Spotify







C’est une multi-récidiviste du Melodifestivalen qui tente cette année sa chance pour la huitième fois ! Après avoir travaillé comme chanteuse au sein d’un show de la ville de Trollhättan et en tant que mannequin, Jessica Andersson est révélée en 2002 par l’émission Fame Factory. Un manager lui propose alors de former un duo avec un ancien participant de l’émission nommé Magnus Bäcklund. C’est ainsi que naît le duo Fame. Et pour fêter cela, rien de tel qu’une première participation au Melodifestivalen avec le titre Give Me Your Love.

La magie opère alors auprès du public et des jurys suédois, qui offrent au duo une large victoire (240 pointsdevant Pernilla Wahlgren, Sanna Nielsen ou encore Afro-dite, représentantes suédoises à l’Eurovision 2002. Voilà Fame embarqué dans l’aventure de l’Eurovision direction Riga, où ils terminent à une très belle cinquième place avec 107 points (dont 12 de la Belgique 🇧🇪 ).

Suit la sortie d’un premier album intitulé Give Me Your Love et une seconde participation consécutive au Melodifestivalen, en 2004, avec le titre Vindarna vänder oss. Ils termineront à la sixième place, avec 66 points dont … 66 du jury et 0 du public.

Deux ans plus tard, le groupe se sépare et les deux ancien.ne.s partenaires se lancent chacun.e dans une carrière solo, que Jessica entame avec une participation au Melodifestivalen 2005 avec Kalla nätter. Eliminée dès les demi-finales, elle verra son titre connaître le succès dans les charts suédois et enchaînera avec un second single.

L’année suivante, Jessica Andersson réapparaît au Melodifestivalen et y interprète Kom. Elle verra néanmoins son aventure melodifestivalesque se terminer en Andra Chansen.

Elle tient par la suite le premier rôle de la comédie musicale Little Shop of Horrors, qui lui vaut le Guldmasken de la meilleure interprète, et sort son premier album Wake Up en 2009.

En 2010, elle retente sa chance au Melodifestivalen et parvient à atteindre pour la première fois la finale en solo, non sans avoir du affronter Alcazar et Kalle Moraeus (qu’elle bat de 3 397 petites voix) dans les duels de l’Andra Chansen. Avec I Did It For Love, elle terminera à la huitième place de la finale avec 37 points.

En 2011, elle participe à Let’s Dance (version suédoise de Danse avec les stars) et remporte l’émission. Elle publie également När kalla nätter plågar mig med minnen av hur det var, une autobiographie qui s’écoule à 120 000 exemplaires.

En 2013 paraît son second album, 40.14.4, porté par les singles Septembermorgon, Ingen kan älska som vi et Aldrig, aldrig.

En 2015, elle remet le couvert au Melodifestivalen avec Can’t Hurt Me Now et se qualifie directement pour la finale, où elle terminera à la onzième place sur douze participant.e.s.

La même année, son troisième album, Peak Now, se hisse à la troisième place des ventes de disques en Suède. Un an plus tard, c’est un album de Noël intitulé Once Upon a Christmas Night qu’elle sort avec Magnus Carlsson 💙 💛 .

En 2018, elle participe pour la cinquième fois au Melodifestivalen avec Party Voice. Elle se qualifie directement pour la finale et après avoir un (court) temps figuré en tête des bookmakers, elle se place une nouvelle fois à l’avant-dernière place.

Son dernier single, Go Slow, date de 2019.

Horizon lui offrira t-il une nouvelle fois l’horizon d’une onzième place ou celui d’un premier voyage en solo vers les étoiles de l’Eurovision ?

#4 – Paul Rey

CARTE D’IDENTITÉ

– Né Pauli Jokela
– Date et lieu de naissance : 23/05/1992 à Lund (28 ans)
– Nombre de participations au Melodifestivalen : 1 (2020)
– Meilleur classement : 6ème
– Dernière participation en date : 2020
– Style musical : pop, soul, RnB
– Titres notables : All Falls Down, What Good is Love, Day by Day, Good for Me, Hurt, Talking With My Sleeps, Mistakes

Le saviez-vous ? Un an avant sa participation au Melodifestivalen, Paul Rey avait été repéré par un duo d’inénarrables rédacteurs de l’EAQ qui en avaient fait le représentant suédois au Quorovision 2019
SUIVRE SON ACTUALITÉ

Facebook Twitter
Instagram
TikTok
YouTube
Spotify





C’est en 2012 que Paul Rey, alias PJ à l’époque, sort son premier album studio, Makin Moves. Il a alors vingt ans et autoproduit ce premier disques exclusivement sorti en version digitale.

C’est cependant trois ans plus tard que la carrière de Paul Rey prend un tournant, lorsqu’il est signé par Epic Records aux Etats-Unis. Il sort dans la foulée son premier album, Good As Hell et réalise les premières parties de Fifth Harmony, tout étant pris sous son aile par Quincy Jones.

Il enchaîne les collaborations de prestige durant trois années, notamment avec Dame D.O.L.L.A, Arman Cekin et Snoop Dogg.

En 2017, il sort le single All Falls Down, un an avant la sortie de son deuxième album auto-produit, Note to Self, qui inclut notamment les titres Soldier, Day by Day et Company (en duo avec Molly Pettersson Hammar).

En 2019, Paul Rey sort deux titres, Hurt et Good For Me, qui lui permis de représenter la Suède au Quorovision 2019, dont vous l’avez classé à la 13ème place.

À croire que ces chers André C. et Yoann ont eu du flair puisque c’est pile poil l’année suivante, en 2020, que Paul Rey participe pour la première fois de sa jeune carrière au Melodifestivalen. Avec Talking With My Sleep, il terminera à la sixième place de la finale avec 68 points, non sans avoir dû passer par l’Andra Chansen, dont il est ressorti vainqueur de son duel contre Malou Prytz à 5 points contre 3 … même s’il a été devancé de plus de 23 000 votes.

Il a depuis sorti les titres Mistakes et Richest Man Alive avant d’être sélectionné une deuxième année consécutive par la SVT pour participer au Melodifestivalen.

Il y a quelques jours de cela, Paul Rey a sorti un EP intitulé Note To Her comprenant cinq titres dont Richest Man Alive et Talking In My Sleep.

Rendez-vous dès demain pour découvrir les portraits des trois autres candidat.e.s de la première demi-finale qui tenteront de décrocher un billet Direkt till final du Melodifestivalen 2021 !

Crédits photographiques : @SVT