Je vous ai vu! J’ai bien vu que vous étiez derrière votre écran à pester contre moi pour qu’arrive enfin ce moment! Je peux vous le dire maintenant: je vois et entends tout! Ayez peur!

Vous l’avez donc supplié, pleuré, prié en m’invectivant de la faire venir le plus vite possible: Voici la Moustache du Moment “Waouh Trop Fou” (c’est le français de “What The F*ck” qui est bien trop vulgaire pour quelqu’un de mon rang! )

Alors pour tout vous dire, cette année a été assez light quand même par rapport à d’autres années (Conchita dans les airs en 2015, Elodie Gossuin en 2016, le cul de Jamala en 2017 (j’aime les raccourcis!)). Mais nous avons eu tout de même droit en 2018 à quelques petits moments croustillants, palpitants ou au contraires totalement étonnants voir presque choquants. Jugez-vous même!

Les Nominés sont…

Chicken Netta

La gagnante se sent pousser des ailes (ouaiiiis j’aime les blagues faciles!)

Dracula Mélovin

Sortir d’un cercueil pour ouvrir le Grand Soir! Fallait le faire!

Cut Lea

Le moment fake qui marche pas deux fois!

Sleeping Julia (ou Yulia, enfin on sait pas! Enfin on s’en fout!)

2 min 02! Petit moment d’absence ou kiff absolu sous amphèt’?

La Vague Gromee

Que c’est gênant… Je me suis senti violé…

La prestation entière de Iriao

Ils ont volé 3 minutes de ma vie! Je leur en veux tellement!

 

 

Back to Rose with Alekseev

Vous avez vomi vous aussi?

Size Doesn’t Matter

heu… L’association des Micropénis vous saluent bien Jess et Jen!

Ouiiiiii! Je sais que j’aurais du nominer aussi le vol du micro de SuRie mais ce n’était pas de son fait et je ne remuerais pas le couteau dans la plaie! Non non non!

REUCHA! LA RUSSIE!

 

D’ailleurs je remue tellement jamais le couteau dans la plaie que j’ai décidé d’attribué cette moustache à la Russie!

On a eu la chance hier de dire “Goodbye” à la Roumanie, aujourd’hui nous revenons sur le pays souverain de la mauvaise foi. Le pays qui ne s’avoue pas vaincu et crie à tue tête “AOUONTE BREEEEEEEQUE IEEEKE IEEEEKE”

Bon, l’histoire vous la connaissez, je ne reviendrais dessus que par mot clef: Julia, Crimée, Ukraine, Non non, Toi pas pouvoir entrer sur territoire, toi rester chez toi, même si t’es en fauteuil, m’en fout! Voila, ça se résumait un peu à ça en 2017… Des querelles de bac à sable! La Russie a boudé dans son coin et l’Ukraine a fait preuve de grande maturité en laissant un cul monter sur scène!

Passons!

2018 donc! Retour en grande pompe! Et la Russie avait TOUT en main pour faire revenir la charmante et naïve Julia (Yulia, Yulyiiiaa, je sais plus!) et la délégation a préféré TOUT gâcher: La chanson plait à certain d’entre vous, je ne reviendrait donc pas dessus pour m’éviter les foudres. Mais alors… la mise en scène… Cette montagne! Ce volcan! Ce perchoir… Et puis ces danseurs, ces choristes, cette voix noyée, cet accent anglais pourri, cet endormissement… Julia en a carrément oublié de chanter, tellement son rêve se réalisait! Non, c’est trop! De la première note de la chanson jusqu’à la dernière je suis rester complètement pantois avec cette ritournelle folle en tête: “Tout ce bruit, ce vacarme en 2017 pour ça????????? Non c’est forcément un Foutage de g$u*Le! Non mais Waouh c’est Trop Fou” (WTF! CQFD! RAS! TPE! RMI! EAQ!)

Heureusement, le public n’a pas été dupe et a préféré écarter la Russie du samedi soir laissant des échos et bruits de couloir d’une délégation bourrée et furieuse partie à la va-vite. Tant mieux! Bon vent!