Bien que je sois en vacances et que j’avais prévu initialement de faire une petite pause, j’ai décidé de terminer l’année 2017 avec ma série de découvertes en ajoutant cet article qui est est dédié à un artiste suisse que j’ai découvert il y a très peu de temps.  Son univers, sa voix et surtout ses paroles m’ont interpellés immédiatement. j’ai été ému et embarqué par sa musique,  au point d’avoir des frissons,

Il  débute avec courage et pas mal d’audace, c’est un véritable autodidacte qui mis à part son immense talent,  ne possède pas encore de gros moyens pour envisager de lancer sa carrière.  Alors, j’ai estimé qu’il méritait que je lui consacre un peu de mon  temps libre et que l’on parle de lui,  bien au-delà de nos frontières.   Je sais à quel point il est déjà difficile de se faire connaître dans notre petit pays et je me devais de lui donner un petit coup de pouce.

La musique de JulDem est aussi un appel à rompre les barrières sociales et à voir le monde comme un ensemble harmonieux.  Il écrit et compose ses chansons lui-même et celles-ci débordent de passion.

Ses chansons, des vibes qui groovent truffés d’influences pop-soul ainsi que d’éléments reggae et électroniques, prônent la paix, l’amour et le respect tout en reflétant sa spiritualité.

JulDem est un artiste qui a toujours préféré faire les choses à sa manière. C’est très tôt qu’il commence la musique au sein d’un chœur dans le canton de St- Gall. Puis il reçoit le rôle principal des enfants de l’Opéra « Jonas ». Il commence ensuite à la guitare qu’il apprend de manière autodidacte et compose ses premières chansons.

Un artiste qui possède sa propre vision des choses, qui se pose beaucoup de questions sur le monde actuel : « Où va-t-on ? » ou « Pourquoi le monde fonctionne-t-il de cette façon ? » Il s’interroge sur ses sentiments personnels, ainsi que sur des observations d’individus rencontrés à plusieurs reprises durant son existence.

 

Sa biographie:

Julien Pellaud, alias JulDem, est un auteur, compositeur et interprète autodidacte Suisse.

Le parcours musical de JulDem débute à l’âge de treize ans, en Suisse-allemande. Il s’engage dans une chorale et se voit confier, dès ses premiers pas, la place de soliste. Par la suite, il obtient le rôle principal parmi les enfants, dans l’opéra « Jonas ». Durant deux ans, cette expérience l’a enchanté et permis de se développer vocalement et musicalement parlant. Bien qu’il reconnaisse les bénéfices artistiques que de telles opportunités apportent, Juldem ne se reconnaît pas dans ce style musical et passe à autre chose. La basse lui fait des messes basses…

Seul dans sa chambre, il apprend à jouer de cet instrument et compose pour la première fois. A seize ans, il revient s’installer en Suisse-romande et l’envie de rencontrer d’autres musiciens se manifeste. Il intègre alors le conservatoire, qu’il quitte après sept mois. En effet, il constate que le travail d’autodidacte qu’il a initié à la basse, lui correspond plus. Il se prépare donc, seul, à ses toutes premières scènes.

Par la suite, il signe son premier contrat musical avec l’agence « Backoffice », ce qui lui offre une légère diffusion et suscite l’intérêt de quelques scènes et fêtes privées. En 2009, le destin l’oriente vers DJ Antoine, qui, intrigué par l’écoute de son EP, lui propose une collaboration. Suite à une bronchopneumonie qui nécessite un mois et demi de convalescence, il est contraint de refuser l’enregistrement en studio avec le DJ qui ne peut repousser la date convenue et avec qui plus aucun contact ne s’est présenté depuis.

Quelque peu déçu par cette expérience, JulDem se focalise de 2009 à 2014, sur son service militaire et ses études. Il devient 1er lieutenant et obtient sa maturité fédérale. ( baccalauréat en Suisse)  C’est à ce moment qu’il prend conscience qu’il n’a nullement envie de poursuivre des études supplémentaires.

Autodidacte passionné, il renoue les liens avec le monde musical. Son passé de bassiste l’oriente vers l’apprentissage d’un nouvel instrument : la guitare. A cette époque, la rencontre fortuite avec une connaissance charmée par son grain de voix, lui donne l’idée d’initier un projet bien personnel cette fois-ci. Les deux jeunes s’engagent donc dans l’aventure, bien que le monde de la musique leur soit quasiment inconnu.

Deux mois plus tard, un accord s’établi entre «  chamosound records » et JulDem. Le label permet à notre artiste d’enregistrer un EP de trois titres s’intitulant « Hello World ».

S’en suivent quelques dates locales dans des bars, sur des petites scènes, ainsi que ses premières apparitions à la radio. Début 2016, il participe à un concours au « Rock the piste festival ». En résidence toute une semaine dans le cadre de cette compétition, il est coaché par Philippe Prohom, Cecilia Pascale et Michael Jones.

Ces derniers reconnaissent en lui un vrai potentiel et lui conseillent d’arrêter les dates qu’il acceptait auparavant dans les restaurants et différents cafés, en faveur de festivals. Suite à cette expérience, de nombreuses rencontres se présentent à lui et l’amènent à envisager un projet en groupe.

En outre, lors d’un concert de « Phases cachées », alors que Juldem est dans le public, il a l’opportunité d’être invité sur scène, en fin de concert. Cet événement marque le début de sa collaboration avec « Escudero Records ». En effet, présent à cet événement, le label montre son intérêt envers Juldem. L’artiste, suivant les conseils de « chamosound records », signe son nouveau contrat.

Au cours de l’année le liant à « Escudero Records », Juldem participe au concours UBS « Best singer, songwriter Switzerland ». Il est finaliste et ceci lui offre le privilège de jouer dans le « Music in the park » du Montreux Jazz Fastival 2016. Il est, finalement, classé dans le top 3.

En plus du projet que développe Juldem en solo, naît « Juldem and band ». Une jam session est à l’origine de sa rencontre avec les musiciens de « Bastian Baker » et « Anach Cuan ». Ils revisitent ensemble certaines compositions de notre artiste. L’enregistrement en studio de son premier album débute. Cependant, ne voulant se précipiter, il décide d’enregistrer un EP soutenu par une présentation visuelle de qualité. Cet EP verra le jour dans le courant de l’été 2017, durant lequel il espère faire un impact grâce aux réseaux sociaux.

Le nombre de dates auxquelles Juldem participe en 2017 est diminué, car il décide de rompre les liens établis avec son Label. Lui, ainsi que son agent, désirent faire les choses différemment : ils montent leur propre équipe, afin de rester indépendants. Ceci permet également à Juldem de se concentrer sur la préparation de nouveaux contenus, pour les présenter lors des lives, qui reprennent à partir d’août 2017.

Il décide de s’inscrire au grand concours ” Mycokemusic.ch 2017” qui déniche chaque année, les nouveaux talents suisses afin de tenter sa chance et de pouvoir élargir son horizon à un niveau national

Il ne remporte pas la victoire mais il s’arrête juste ‘aux portes de la finale, il se fait repérer et publie le single de sa chanson ” What Have We Done ” sur Youtube, au début de cet automne.

 

 

 

 

Voici le clip de la chanson qu’il a proposé dans cette compétition, une chose est certaine, il n’y pas gagné mais il n’a laissé personne indifférent et son talent a été repéré ! 

Et voici le clip vidéo officiel de cette excellente chanson ” What Have We Done ” 

Ma chanson préférée de JulDem,  beaucoup de sensibilité mais aussi des paroles empruntes de vérité ! 

En octobre dernier, il publie une nouvelle chanson “ Better ” une composition soignée qui fait déjà son chemin !

Un autre style dans lequel JulDem invente un autre personnage !

Encore un autre titre que j’apprécie tout particulièrement  !

Une de ses premières chansons  ! 

 

 

Prix du Public UBS – Live JulDem | Montreux Jazz Festival 2016

C’est avec ce titre que JulDem obtient le prix du public UBS, lors du célèbre Festival Jazz de Montreux, une référence absolue où l’on retrouvent chaque année,  les meilleurs artistes de la scène musicale internationale !

 

 

 

 

C’est évident que ce jeune homme doit encore faire ses preuves et trouver sa place sur la scène de la Pop Internationale, le chemin risque peut être d’être encore long pour lui mais je me dis qu’avec autant de talent et une voix aussi riche et impressionnante, qu’il ferait un excellent représentant pour défendre les couleurs de la Suisse à l’Eurovision.   Un défi, un vrai tremplin pour lui,   il ne lui reste plus qu’ à trouver la bonne chanson !

En tous les cas, je lui souhaite vraiment bonne chance, je suis convaincu qu’il peut aller très loin,  il a le talent nécessaire et surtout le potentiel et l’étoffe pour y parvenir, Il me fait beaucoup penser à Hozier, le talentueux chanteur irlandais,    Alors, soyons fou après tout, c’est bientôt Noël,   un petit coup de pouce d’une importante maison de production et l’affaire est dans le sac !

Voilà,  cette fois, je vais vraiment me taire et vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année,  Mais avant ça, j’ai hâte de connaître vos impressions, vos sentiments à propos de ce jeune artiste atypique qu’est JulDem  !

Voici son site internet et son compte facebook  :

http://juldem.com

https://www.facebook.com/juldemofficial/

 

Et pour terminer, un petit bonus sous forme de cadeau,  pour ces fêtes de Noël qui approchent à grand pas,

Chaque année, un grand distributeur suisse, le groupe MIGROS publie des clips de Noël très touchants et qui mettent en avant la magie, la ferveur de cette belle période qui fait surtout la joie des enfants.

Et là, j’ai craqué,  je trouve ça tellement beau que mon âme d’enfant à vite refait surface,  il y a toujours un petit lutin quelque part qui nous aide dans notre vie, sans forcément qu’on le sache et il était important de ne pas l’oublier.

 

 

 

Merci et Joyeux Noël !

N I C O