Comme tous les samedis, le petit journal vous est livré tout chaud, histoire de commencer le week-end avec le plein d’informations sur les sélections nationales.

Au programme cette semaine, du drama à répétition en Italie, une candidate biélorusse bien connue des eurofans et un trouble-fête en Lituanie sans oublier le plateau télé et le point bookmakers.

A la une cette semaine : haute tension à San Remo

La semaine écoulée n’a pas été de tout repos pour les suiveurs du festival de Sanremo.

Les atermoiements liés à l’évolution de la situation sanitaire ont déclenché une crise sans précédent : d’un coté ceux qui voulaient que du public assiste au festival, de l’autre les autorités sanitaires italiennes qui menaçaient d’interdire la manifestation si des normes drastiques d’isolement n’étaient pas instaurées.

Dans la 1ère catégorie, le directeur artistique du Festival, Amadeus qui a même mis en balance sa démission ainsi que celle de son co-animateur Fiorello si il n’obtenait pas satisfaction. Mais cette position jusqu’au boutiste n’a pas tenu quand des indiscrétions ont laissé entendre que la RAI avait déjà contacté des candidats pour les remplacer.

Donc Amadeus sera encore le maître de cérémonie des 5 soirées qui sont définitivement confirmées à leurs dates initiales, du 2 au 6 Mars. Les conditions sanitaires seront drastiques : les artistes devront respecter une distance sociale d’1m50 et arriver au théâtre Ariston en tenue de scène. Des prises de température seront effectuées et toutes les manifestations dans la ville ont été supprimées.

Maintenant que les derniers doutes sur la tenue du Festival ont été levés, les préparatifs rentrent dans leur phase terminale : la scène est en cours d’installation et les premières images sont assez impressionnantes :

Le logo officiel du festival a également été révélé, il est aussi assez “vintage”

Dans moins d’un mois, les artistes fouleront la scène ; par contre, l’aventure ligure a failli tourner court pour deux d’entre eux qui ont frôlé la disqualification cette semaine.

Il s’agit du duo formé par Francesca Michielin et son compagnon Fedez. Le couple est largement favori selon les bookmakers mais une grossière erreur de Fedez a failli leur coûter leur place. Le rappeur a en effet diffusé sur Instagram une vidéo dans laquelle on entendait 10 secondes de “Chiamami per nome”, le titre qui sera présenté à Sanremo. Et cela contrevient formellement aux règles du festival qui stipulent que les chansons doivent rester intégralement sous embargo jusqu’à leur présentation sur la scène de l’Ariston.

Heureusement pour Francesca et Fedez, la direction du Festival a finalement décidé de les laisser dans la compétition, au motif que l’extrait dévoilé était très court et avait été promptement retiré par les équipes du duo. La mansuétude dont le couple a bénéficié n’aurait sans doute pas été de mise pour d’autres candidats moins emblématiques….

Une photo assez comique a été publiée depuis par le duo : de multiples interprétations en ont été faites, personnellement je pense que Francesca éprouve un peu de ressentiment pour son compagnon…

Lituanie : et si The Roop n’avait pas course gagnée ?

Ce samedi nous suivrons l’épilogue du PiN, la sélection lituanienne. Au départ 20 chansons qui ont été réduites à 5 finalistes qui rejoindront The Roop, vainqueur de la sélection 2020 et automatiquement qualifié pour cet épilogue.

Depuis sa révélation, “Discoteque” bat tous les records en terme de vues sur le sol lituanien et semble en position idéale pour s’imposer et justifier l’engouement des fans et des bookmakers qui placent The Roop en pole position pour remporter l’Eurovision 2021.

Mais cette chronique d’une victoire annoncée est elle déjà écrite ? Pas sûr si on regarde attentivement les résultats des demi-finales et le mode de scrutin en finale.

Le seul rival qui semble de taille à empêcher The Roop de s’imposer est Gebrasy avec son joli morceau, “Where ‘d you wanna go ?”

Gebrasy s’est imposé sans coup férir en série et en demi-finale, obtenant à chaque fois les 12 points du jury et également ceux du public. En demi-finale, il a même fait carton plein auprès des 5 jurés qui lui ont chacun accordé leur 12 points.

Pour ce qui est de la finale, les 12 points du télévote ne devraient pas échapper à The Roop. Mais l’incertitude est encore (un peu) de mise au niveau du jury qui aura le dernier mot en cas d’égalité ce qui signifie que Gebrasy, si il remporte les 12 points du jury et les 10 du télévote sera couronné.

Si The Roop venait à être battu, l’onde de choc serait forte parmi les eurofans, du même niveau que celle ressentie l’année dernière quand Erika Vikman avait été écartée par Aksel.

Rumeurs, rumeurs : Zena fera t-elle la passe de deux après 2019 ?

En Biélorussie, les candidatures sont peu à peu révélées : nous nous sommes fait l’écho les semaines précédentes des propositions de Kazna, d’Aura et de Daz Sampson.

Et cette semaine, deux vieilles connaissances de l’Euro-monde ont révélé leurs titres.

Tout d’abord, le trio un peu perché Chakras a dévoilé 30 secondes de leur morceau “Waterfall”

Dans un autre registre, Zena, représentante biélorusse en 2019, semble avoir décidé de remettre le couvert. Une vidéo de moins de 3 minutes a été dévoilée dernièrement…

Ce n’est pas un mystère, le contexte politique a une grande influence en Biélorussie. Et le soutien manifesté au régime par l’interprète de “Like it” pourrait conduire le diffuseur à la sélectionner…

Découvrons 3 candidats déclarés dans des registres plus artisanaux :

Dana Lenevska tente le côté dramatique…

Le clip d’Egor Luts vaut le détour. Visiblement quelqu’un lui a dit que l’homo érotisme ca pouvait marcher au concours…

Pour Pavloni, ça risque d’être plus compliqué d’aller faire du tourisme à Rotterdam en Mai prochain. Voici toutefois le titre proposé par ces artistes pour le concours

Le plateau télé : tous en Suède !

Trois sélections au programme ce samedi. La finale lituanienne bien entendu, le 4ème épisode de la quête norvégienne et le début des agapes suédoises qui nous emmèneront 6 semaines durant dans le show le plus efficace et clinquant de la Saison : le Melodifestivalen

Quoi qu’on pense du côté ultra formaté de la grand-messe suédoise, on ne boudera pas son plaisir dès 20 heures avec la 1ère Deltavling.

Vous en avez pris l’habitude, l’Eurovision au Quotidien vous accompagnera sur Twitter tout au long de la soirée avec nos rédacteurs, Pauly, Betty et Rem_Coconuts. On vous espère nombreux au rendez-vous.

Le coin des bookmakers

Le marché s’anime au fur et à mesure que les chansons sont révélées : pour le moment, Barbara Pravi est la seule des 4 artistes dont la proposition est connue à séduire les parieurs. “Voila” est 4ème à l’heure où ces lignes sont écrites, très loin devant les chansons ukrainiennes, israéliennes et albanaises qui se classent respectivement aux rangs 29, 31 et 41.

Aux 3 premières places trônent dans cet ordre la Lituanie, l’Islande et la Bulgarie. La Russie, 5ème, n’a pourtant toujours rien révélé sur l’identité de son candidat. Derrière suivent la Suède, l’Italie, la Norvège, la Roumanie et la Suisse.

Petit zoom sur les côtes du Melodifestivalen : Eric Saade semble être devenu l’homme à battre !

Avec 19% de chances de victoire, il domine largement Danny Saucedo, en forte baisse (sans doute que les premières images de sa prestation ont déçu.. ) et Dotter à 11 %. Le débutant Tusse est à 10 % et devance les tenantes du titre, The Mamas à 9 %. N’oublions pas Charlotte Perrelli, 6ème.

Et à part ça ?

Pour terminer, 3 informations plus ou moins essentielles..

  • Gebrasy (Lituanie 2021) a composé le titre de deux de ses rivaux en sélection : “No” de Titas et Benas et “”Shadows” de Milita. Il a par contre révélé qu’il avait refusé de chanter “Run with the lions”, le titre victorieux de 2019
  • Juliette Moraine a diffusé une vidéo d’une crêpe party avec 2 de ses collègues d’Eurovision France : Ali et Philippine. La bonne ambiance règne parmi les anciens candidats.
  • La semaine dernière, un concert hommage à Marie Fredriksson, la chanteuse de Roxette, a été diffusé sur la TV4. On a pu y entendre ce medley des plus grands succès du groupe interprété par un quatuor de choc : Loreen, Mariette, Frida Ohrn et Janice

Ainsi, s’achève ce 3ème numéro du PJS, le seul et l’unique. Je vous attends dans la section commentaires et vous donne rendez-vous samedi prochain.