Bonjour à tous. Aujourd’hui nous allons revivre ensemble une des éditions les plus indécises du Melodifestivalen qui a couronné une jeune fille de 18 ans à l’époque. Le cadeau était sans doute empoisonné, on s’en rendra compte quelques mois plus tard au concours….

Découvrons les 10 finalistes :

1 Darin “You’re out of my life”

Darin était déja à l’époque un artiste reconnu. Il avait fait ses premiers pas au Mello en 2009 durant l’entracte et c’est assez logiquement qu’il participa au concours suivant avec ce titre très efficace. Curieusement on ne le revit plus ensuite en sélection suédoise. Troisième place des jurys, quatrième du public et du général.

2 Pernilla Wahlgren “Jag vill om du vagar”

La maman de Benjamin Ingrosso (et sa plus fidèle fan) a une longue carrière derrière elle : présentatrice télé, chanteuse, actrice. Le Melodifestivalen et elle c’est une longue histoire, débutée en 1985. Son schlager de 2010 est pour moi assez poussif et je soupconne que sa notoriété l’a aidé à parvenir en finale via l’Andra Chansen. Elle terminera dernière avec une belle unanimité des deux collèges de votants.

3 Andreas Johnson “We can work it out”

On parle quasiment toutes les semaines ici d’Andreas Johnson : pas de ma faute si il est si talentueux que ses chansons s’illustrent souvent au Mello ! “We can work it out” n’est pas ma préférée et la 6ème place obtenue me parait plutôt juste.

4 Timoteij “Kom”

Un des titres phares de l’édition 2010. Le quatuor féminin a gagné sa demi-finale et s’est classé 5ème de ce Mello. Timoteij fit une seconde tentative moins fructueuse en 2012 et se sépara quatre ans plus tard. Dernier fait d’armes : avoir assuré les choeurs derrière leur compatriote Erika Selin lors de sa tentative (malheureuse) à la sélection irlandaise en 2015.

5 Peter Joback “Hollow”

Encore un qui aurait dû faire un procès à son styliste….. Peter Joback s’est principalement illustré dans diverses versions du Fantôme de l’Opéra à Broadway. Vocalement il est impeccable mais ce titre est peut être un poil trop générique. 9ème place au final.

6 Ola Svensson “Unstoppable”

Issu de la même saison d’Idol (la Nouvelle Star suédoise) que Mans Zelmerlow, Ola Svensson fit une prestation remarquée dans la compétition 2010. Il avait déja tenté sa chance en 2008 avec le schlager “Love in stereo” qui, en dépit d’une élimination précoce, lui avait assuré un succès dans les charts suédois. Ces dernières années, Olaa créé sa propre maison de disques et a changé son nom d’artiste. Dorénavant il faut l’appeler Brother Leo. 7ème place.

7 Jessica Andersson “I did it for love”

La douce Jessica est ici totalement dans son élément avec cette ballade qui met en valeur ses qualités vocales. Parcours heurté au Mello 2010 avec un passage par l’Andra Chansen et, comme souvent pour elle , une fin de classement en finale : 8ème.

8 Salem Al Fekir “Keep on walking”

Les trois derniers à passer sont tous montés sur le podium. Découvrons d’abord le 2ème du classement, Salem Al Fakir : artiste très talentueux qui s’est pourtant totalement détourné de sa carrière d’interprète peu après le Melodifestivalen 2010. Il oeuvre depuis en coulisse et a co-écrit une bonne partie des tubes d’Avicii. Il est également intervenu sur plusieurs titres de l’album de Madonna “Rebel heart”

9 Anna Bergendahl “This is my life”

Une jeune fille frêle et sa guitare. Anna Bergendahl a emballé le public qui lui a offert la victoire alors qu’elle comptait 13 points de retard sur Salem Al Fakir après le vote des jurys. La prestation présentée ici est celle de sa demi-finale. A Oslo deux mois plus tard, elle sera éliminée en demi-finale.

10 Eric Saade “Manboy”

Les débuts ici de la belle histoire d’Eric Saade au Mello. 3ème du classement. Tous les ingrédients de “Popular” sont déja là : chorégraphie millimétrée, gants noirs, regard de braise. Je reconnais toutefois que “Manboy” n’est pas révolutionnaire, loin de là…

Découvrons le moment du vote :

Gros suspense dans l’attente de connaitre l’artiste aux 132 points du public

Et à part ça, quoi de beau ?

Linda Pritchard “You’re making me hot hot hot” : une chanson à texte assurément . Linda était choriste de Michael Rice à Tel Aviv 2019 : élimination en séries

Alcazar “Headlines” : élimination en Andra Chansen pour ces multirécidivistes du Melodifestivalen

Neo “Human frontier” : plutôt divertissant dans son genre , c’est un peu le grand frère de Mika : élimination en Andra Chansen

Je recommande aussi Pauline “Sucker for love” et les filles de Crucified Barbara “Heaven or hell”

C’est ainsi que se referme cet ultime numéro des Mello du samedi. Ensemble, nous avons “révisé” 12 éditions, de 2006 à 2017. Je vous retrouverai jeudi prochain pour un petit bilan. Et dès samedi 31, je vous présenterai une nouvelle rubrique qui nous accompagnera les deux prochains mois. Je garde encore un peu le secret, je peux juste vous dire que vous serez mis à contribution !