Le Kazakhstan, par le biais de KazMedia Ortalygy, est en négociation pour devenir membre actif de l’UER. La principale raison : le pays souhaite depuis très longtemps participer au Concours Eurovision de la Chanson.

Le pays d’Asie avait déjà fait plusieurs demandes auprès de l’organisme européen, mais sans succès. En cause les exigences de l’UER : le pays de l’ex Union Soviétique ne répondait pas à certains critères obligatoires pour devenir membre actif. Pour faire partie du “club”, il faut employer les services de l’UER, payer (et souvent cher) des droits de diffusion et posséder des installations techniques avancées.

Le Kazakhstan, qui considère le Concours Eurovision comme un événement médiatique majeur, n’avait pas les ressources nécessaires pour répondre à de telles exigence… jusqu’à récemment.

Zhanar Shalbayeva, la directrice de KazMedia Ortalygy, est optimiste. Selon ses dires, le travail sur l’introduction du Kazakhstan dans l’Union européenne de radiodiffusion est actuellement menée. Elle ajoute que Kazmedia Ortalygy est techniquement équipé pour répondre à toutes les normes internationales et que cela permettra aux médias du Kazakhstan de se déclarer au niveau international.

Parallèlement à cette demande, le diffuseur attend également une réponse sur son adhésion à l’Asia-Pacific Broadcasting Union.

source : m.bnews.kz