Je positive ! Eh oui, aujourd’hui, après le sport, je m’ennuie un peu, je me repose et je réfléchis à mes prochains articles, assis dans un bar. Et là, je vois un gars très sympa, souriant et qui me rappelle quelqu’un. Je le regarde, il est très mignon. Mais bon, je suis célibataire et je tiens à le rester, car j’ai bientôt ma formation sportive. Pas envie de me prendre la tête. Il me rappelle vraiment un chanteur. Je vous en fais le portrait : il doit avoir entre 30 et 40 ans, style italien, yeux marrons. Je m’approche doucement sans me faire voir, je m’assieds à côté de lui, il parle italien. Sympa, vu que toute cette année, j’ai motivé les foules pour Francesco Gabbani. Donc, les Italiens, je kiffe bien. Comme je suis assez culotté, je m’en fiche. Je me lève et je me présente : “Salut ! Moi, c’est Jean-Christopher. Et toi ?” Avec un sourire charmeur, il répond : “C’est Tiziano !” Mais peut-être voulez-vous voir cette beauté ? Comme je pense à vous, voilà le spécimen :

Bien sûr, je rigole ! Tout ceci est du pur fantasme ! Mais qui sait ? Au fait, qui est Tiziano ? Vous avez certainement deviné : il s’agit de Tizianno Ferro, le beau chanteur italien, un féru de musique, qui a touché son premier instrument de musique à cinq ans.

Tiziano Ferro est né le 21 février 1980, à Latina, au sud de Rome. D’origine vénitienne, son père et sa mère, respectivement architecte et mère au foyer ont deux fils. Tiziano a onze ans de différence avec son plus jeune frère. C’est à l’âge de cinq ans qu’il découvre son premier instrument de musique, un clavier musical pour enfant. À sept ans, Tiziano se sent une âme de compositeur et il enregistre sur un magnétophone ses premières compositions.

La musique et le cinéma, un vrai refuge

Son adolescence est difficile. Ses camarades le rejettent, car il est obèse et boulimique. Tiziano Ferro, que la musique passionne, prend des cours particuliers de chant, batterie, guitare et piano. À seize ans, il rejoint la chorale Gospel de Latina et se découvre une passion pour la musique noire américaine. Tiziano devient speaker pour des radios locales après avoir pris des cours de doublage cinématographique.

Le Festival de Musique de Sanremo

Tiziano participe d’abord à un télé-crochet sur une chaîne de télévision italienne, sans succès. Puis il tente pour la première fois le Festival de Musique de Sanremo en 1997 mais, il échoue également. En 1998, il retente sa chance avec Quando Ritornerai une chanson inédite, considérée comme sa toute première. Les producteurs Alberto Salerno et Mara Majonchi le remarquent. Ce festival de chansons a déjà révélé par ailleurs de nombreux talents comme Laura Pausini en 1993.

Une carrière de chanteur incertaine

Tiziano retourne étudier au lycée scientifique de Latina, puis en facultés d’ingénieur et de sciences et communication à Rome. Sa carrière de chanteur ne démarre pas. Tiziano chante à l’occasion comme choriste pour le groupe Sottotono.

En 2001, les producteurs qui l’ont remarqué lors de sa seconde participation au Festival de Musique de Sanremo, le produisent après avoir convaincu la maison de disque EMI. Tiziano sort Perdono, avec son premier single Xdono. Les critiques sont mauvaises, le cataloguant comme chanteur pour midinettes. Pourtant la chanson devient un des hits du moments.

Un public jeune le soutient

Les adolescents et surtout les adolescentes prennent la défense de Tiziano. Ils s’identifient aux paroles de ses chansons dans lesquelles il livre une part de sa personnalité. Son jeune public aime son style, d’un nouveau genre musical, le r’n’b pop. Ses fans le désignent comme meilleur auteur et interprète Italien. Tiziano enregistre un nouveau titre Imbranato, relayé par les radios italiennes.

Une nomination aux Latin Grammy Awards

C’est le début du succès pour Tiziano en 2002. Perdono, le nouveau tube de l’album Rosso Relativo est enregistré en anglais, en espagnol et en français. Il devient le single le plus vendu, cette année-là. Ce succès est couronné par une nomination aux Latin Grammy Awards comme meilleure révélation internationale. Tiziano est le premier et le seul Italien nommé aux Grammy Awards.

Le début d’une carrière internationale en 2002

L’album Rosso Relativo sort dans quarante-deux pays à travers l’Europe, l’Amérique du Sud, l’Asie, l’Afrique et l’Océanie. Tiziano , avec cet album, engrange les récompenses. Triple disque de platine en Italie. Disque d’or en France, en Belgique et en Turquie. Double disque de platine en Suisse. Disque de platine en Espagne. Le titre Perdono, collectionne les N° 1 et sa version espagnole est un vrai sésame pour le marché latino.

Un album, quatre single et une tournée en 2003 et 2004

Tiziano prépare un second album pour l’automne 2003. Plus autobiographique, 111 (c’est le poids de Tiziano à l’adolescence), est vendu à plus d’un million d’exemplaires et devient quadruple disque de platine en Italie, disque de platine en Colombie et double disque de platine au Mexique. Quatre singles connaissent aussi un immense succès. Le romantisme est au rendez-vous et la voix de baryton de Tiziano n’y est pas étrangère.

Perverso, le premier single, reste dans le classement italien pendant quatorze mois. Sere Nere, le second, est utilisé dans le film italien Tre metri sopra il cielo. Quant aux deux autres single, Non me lo so spiegare et Ti Voglio Bene, ils sont très bien accueillis par le public. Tiziano prépare sa tournée italienne 111 Tour.

Une pause en 2004, malgré un succès planétaire

Tiziano quitte l’Italie en 2004 pour s’installer à Londres. Malgré un succès grandissant Tiziano souhaite faire une pause dans sa carrière de chanteur. Il reprend des études dans une université de Los Angeles où il réussit un examen de traducteur-interprète en langues anglaise et italienne.

La chanson rappelle Tiziano en 2006

Tiziano fait une courte pause. Il revient au devant de la scène avec Nessuno è solo. C’est un nouveau succès planétaire. L’album est vendu dans plus de quarante pays à plus d’un million et demi d’exemplaires.  Nessuno è solo devient l’album incontournable de l’été 2006. L’un des titres, Stop Dimentica ! devient  N° 1 du top italien pendant plus d’un mois et l’album reste dans le top 5 des ventes pendant six mois.

Une nouvelle tournée en 2007

Avec son album Nessuno è Solo, Tiziano commence une nouvelle tournée en Italie. Il se produit d’ailleurs avec Laura Pausini et Biagio Antonacci. L’album devient disque de diamant cette même année.

Au Festival de Sanremo, édition 2007

Tiziano, invité d’honneur du Festival de Sanremo, présente son dernier single Ti Scaterò Una Fotoextrait de la bande originale du film Ho Voglia di Te.

Hommage à Dean Martin

En 2007, l’album Forever Cool est un hommage à Dean Martin et Tiziano y participe aux côtés de Robbie Williams, Joss Stone, Charles Aznavour, Shelby Linne et de nombreuses autres vedettes de la chanson. Il reprend Arrivederci Roma.

2008, le nouvel album Alla Mia Età

Tiziano sort son quatrième album, Alla Mia Età, le 7 novembre 2008. Il est distribué dans plus de quarante pays et traduit en quatre langues, ce qui en fait encore un véritable succès planétaire. Plusieurs titres sortent en single : Alla Mia Eta, Il regalo più grande, Il sole esiste per tutti, Indietro, Breathe gentle, Scivoli di nuovo. L’album se classe N° 1 en Italie.

Un cinquième album et un duo avec John Legend

L’Amore è una Cosa Semplice est le cinquième album de Tiziano. Sorti en Italie en novembre 2011, l’album n’est pas disponible en France avant avril 2012 et il comprend treize titres.

 Avant de continuer sur la carrière de Tiziano, pourquoi donc lui ai-je consacré un article ? J’ai toujours aimé la musique italienne. Combien de fois, petit, ai-je volé les disques de mes parents pour écouter Eros Ramazzoti, Laura Pausini, Nek ou Zucchero. Et cette année, j’ai craqué pour Francesco Gabbani. En ce qui concerne Tiziano, je devais être très jeune quand j’ai entendu son premier morceau Perdono. J’ai été ébloui par son sourire et cela n’était que le début. J’avoue, je préfère quand même Eros Ramazzotti. Mais Tiziano a son charme et une voix de ouf. On ne peut qu’être ébloui par ce personnage marquant, vu sa carrière et son coming-out, en Italie. Souvenez-vous…

Bien que son homosexualité soit connue du public depuis 2010 (le chanteur l’avait lui-même révélée), Tiziano est alors un cœur à prendre. C’est ce qu’il a déclaré à l’édition italienne du Vanity Fair, dont il fait la couverture. On peut y lire : “Tiziano Ferro : je veux tomber amoureux d’un homme”. Dans un pays aussi fermé que l’Italie, où la répression des homosexuels est omniprésente, Tiziano raconte : « Désormais, je veux simplement vivre cette partie de moi, arrêter de la considérer comme un monstre en moi, comme une chose négative ». Il ajoute qu’il veut vivre pleinement une vie heureuse, chose qu’il n’arrivait pas à faire puisqu’il rejetait lui-même son homosexualité. En effet, accepter son homosexualité n’a pas été facile pour le chanteur. Il a même admis qu’il considérait « l’homosexualité comme un genre de maladie ».

L’artiste se rappelle également de l’époque où les gens se demandaient pourquoi il n’avait pas de petite amie, et soupçonnaient déjà qu’il était homosexuel. Il affirme que s’il avait eu des petites amies, « il aurait dû vivre une double vie ». Aujourd’hui, il attend que Cupidon lui lance l’une de ses flèches : « Pour l’instant, je suis célibataire, mais j’espère bientôt ne plus l’être ».

Tiziano a pourtant eu une petite amie dans le passé, mais il l’a quittée, conscient qu’il était attiré par les hommes. La jeune femme ne l’avait pas très bien pris, et lui avait d’ailleurs répondu qu’elle n’arrivait pas à y croire.

  • Universal prayer avec Jamelia
  • Sere Nere avec Liah Soares (portugais)
  • Mi credo avec Pepe Aguilar
  • Baciano le donne avec Biagio Antonacci
  • Non me lo so spiegare avec Laura Pausini (sur son album Io canto)
  • L’alfabeto degli amanti [live] avec Michele Zarrillo
  • L’amore e basta avec Giusy Ferreri
  • Breathe Gentle – avec Kelly Rowland (album Alla mia età)
  • El regalo mas Grande – avec Anahí et Dulce María (album version espagnole de il regalo più grande)
  • Il re di chi ama troppo – avec Fiorella Mannoia
  • Cuestión De Feeling – avec Mina
  • Each Tear – avec Mary J. Blige
  • Entro il 23 – Mp2
  • Dove il mondo racconta segreti – Michele Zarrillo
  • A chi mi dice – Blue
  • Dime tu – Myriam
  • E va be – Syria
  • Amaro amarti – Iva Zanicchi
  • Non Ti Scordar Mai Di Me – Giusy Ferreri
  • Stai fermo lì – Giusy Ferreri
  • L’amore e basta – Giusy Ferreri
  • Sogni Risplendono – Linea 77
  • Breathe Gentle – Kelly Rowland
  • Each Tear – Mary J. Blige
 

Tiziano Ferro à l’Eurovision après Francesco Gabbani, ça serait un exploit. Tiziano Ferro s’est produit à la première nuit du Sanremo 2017, tout comme il l’a fait en 2015. Carlo Conti l’a même annoncé comme la première star italienne. Mais s’il pouvait annoncer, en 2018, que le beau chanteur participerait au Concours et représenterait l’Italie à Lisbonne, ce serait l’apothéose.

Tiziano a sorti six albums studio, qui ont tous été numéro un en Italie. Il a eu des millions de ventes dans le monde entier et d’innombrables disques d’or et de platine en Italie, en France, en Allemagne, en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas, en Autriche. Il a chanté en italien, espagnol, anglais et français. Il a collaboré avec d’autres artistes comme Jamelia, Laura Pausini et a écrit des chansons pour des artistes comme Alice, Giusy Ferreri, Baby k et Blue.

En dehors de son succès en tant qu’artiste, Tiziano est également connu pour ses luttes personnelles, à propos desquelles il a été très honnête. Ayant été en surpoids en tant qu’adolescent, il a été franc au sujet de ses batailles avec la toxicomanie et les troubles de l’alimentation. Il a également été sous médication et est passé par une dépression. Malgré ses luttes, Tiziano est un homme fort qui a plu aux téléspectateurs de Sanremo 2017.

Voilà le bref résumé de sa carrière ! Ci-dessous, vous pouvez voir la vidéo de Potremmo ritornare, le dernier single de Tiziano, qui m’a beaucoup marqué

Le beau gosse a lutté et a gagné

Au premier coup d’œil, impossible de ne pas remarquer son sourire Colgate et son corps musclé… Et pourtant, loin du vide que nous pourrions attendre derrière cette caricature du bellâtre méditerranéen, ce crâne harmonieusement formé abrite un cerveau particulièrement bien conçu. Ancienne recrue d’un chœur gospel, Tiziano a suivi une formation d’ingénieur et des cours de sciences de la communication avant de passer un diplôme de traducteur. « Je suis un amoureux des dialectes et des accents ! » confie-t-il. Trilingue italien, anglais, espagnol, il est capable d’entonner des airs en portugais et d’encourager, dans la langue de Molière s’il vous plaît, le XV de France dont il raffole. Auteur, compositeur et interprète, il enchaîne les succès de l’autre côté des Alpes. Maigre compensation face à cette injustice de la génétique, la vie aura tout de même imposé des débuts laborieux à cet Apollon.

Ado, shooté au bacon et au Coca, il pesait 111 kilos

A l’adolescence, loin d’affoler les filles et de remuer les cœurs, le don Juan en devenir arrachait éclats et vociférations à sa balance. « A l’époque, la nourriture était une vraie drogue… » Shooté au bacon et au Coca, il réussit à imposer pas moins de 111 kilos à son 1,81 mètre. Mal dans sa peau, il parvient cependant à lâcher du lest. Cette période difficile lui inspirera, en 2003, l’album « Centoundici » (111 en italien). Écoulé à plus d’un million d’exemplaires, ce disque lui permet de se faire connaître du grand public et lui vaudra plusieurs récompenses. Surfant sur sa réussite, le jeune homme enchaîne les tubes jusqu’en 2008, culminant dans le haut des hit-parades nationaux et ramassant au passage de nombreux prix et disques de platine.

Aux portes de la trentaine, fatigué de se cacher derrière des sourires forcés, le chanteur décide de prendre le temps de soigner ses anciennes plaies, toujours ouvertes. « Je pouvais encore sentir les kilos accrochés à mon être », se souvient-il. Sans grande cérémonie, il met sa carrière de côté et se résout à suivre une thérapie dont les fruits mettront deux ans à mûrir. Sa troisième décennie officiellement entamée, il publie un livre dont les pages abordent sans tabou les claques que l’industrie du disque lui a assénées ainsi que ses troubles alimentaires.

 

Maintenant à la quarantaine qui arrive, Monsieur Tiziano est toujours célibataire et a très envie de devenir papa. Donc, il cherche ! Sinon, son prochain album est annoncé pour bientôt ! Pourquoi pas pour l’Eurovision 2018 ? Si ça pouvait être le cas, je sauterais en l’air et viva Italia pour la seconde fois ! Au moins, pas de déception cette fois-ci.

Voilà donc pour Tiziano Ferro. Où signe-t-on pour Lisbonne 2018 ? Au fait, je dédicace cet article au beau mec que j’ai croisé dans ce bar de Montpellier, aux alentours de 16h30. Je n’en dis pas plus, top secret !

Sur ce, passez un bon weekend et au prochain “happy hour” ! Je vais me coucher, mais je continue le sport. Allez, un indice à propos du beau grec sur qui je prépare un dossier et surtout, un article assez hot. Il est l’un des plus grand dragueurs de la planète. Deuxième indice : il est très sportif. Vous devinez ? À bientôt !