Le débrief (1) : les premiers éliminés

Un Eurovision fini, c’est un Eurovision qu’on analyse sans fin… Retour donc sur les résultats de ce concours où le suspense a été maître de cérémonie ! L’occasion de remercier nos hôtes israéliens qui n’avaient plus accueilli l’Eurovision depuis vingt ans, mais qui ont proposé un concours grandiose !

17ème – Finlande – Darude ft. Sebastian Rejman – Look away. 23 pts

La cuiller en bois revient à l’ennuyeuse chanson électro de la Finlande. Malheureusement, c’est la deuxième fois pour le pays, après la sanction des jurys pour l’handi-groupe punk Pertti Kurikan Nimipäivat en 2015. La Finlande échappe au ridicule grâce aux 12 points des téléspectateurs voisins de l’Estonie. L’Islande est le seul autre pays où les téléspectateurs ont placé le DJ finlandais dans son top 10. Mine de rien, on le verra cet été, la Finlande est des pires contributeurs de l’Eurovision de cette décennie…

16ème – Monténégro – D-mol – Heaven. 46 pts

Le groupe monténégrin n’a pas emmené grand monde au septième ciel… Ses 46 points sont exclusivement balkaniques + Saint-Marin… La Serbie a elle seule représente 20 des 46 points. C’est la troisième fois d’affilée que le Monténégro termine 16ème en demi-finale… Le groupe gnan-gnan a fait aussi pschitt que le costume à paillette et la queue de cheval… Au Monténégro de trouver une véritable formule pour retourner en finale après 4 échecs…

15ème – Portugal – Conan Osíris -Telemóveis. 51 pts

Il faisait figure de favori, puis avait semé le doute aux répétitions. C’est finalement la sanction ! Le chanteur visionnaire Conan Osiris n’a pas su vendre son Telemoveis. Au télévote, il n’est que 12ème, grâce à la communauté portugaise de France (12 pts) et de Belgique (8 pts), et au voisin espagnol (12 pts). Seuls quatre autre pays lui donnent des points. Mais il est surtout dernier des jurys avec seulement 8 points, et un maximum de 3 pts à Chypre. C’est la pire performance depuis 2011… Espérons que cela ne donne pas au Portugal l’envie de renoncer aux choix innovants !

14ème – Géorgie – Oto Nemsadze – Keep on going. 62 pts

Il était impressionnant vocalement ! Le chanteur à la voix rocailleuse a fait émerger sa chanson ésotérique à la 14ème place. Il bénéficie bien sûr des voix de Chypre et de la Grèce où vivent de nombreux géorgiens, mais il a également plu à Israël ou en France. Il est le n°2 du jury biélorusse. Oto fait donc mieux qu’Iriao l’an dernier mais c’est le 3ème échec d’affilée pour la Géorgie, loin des succès des débuts… On peut néanmoins saluer l’initiative du pays de chanter dans sa langue.

13ème – Belgique – Eliot – Wake up. 70 pts

C’était un des loupés de la soirée… Avec une mise en scène ratée et une prestation brouillonne, la Belgique n’a pas réussi à sauver une chanson bien composée. Eliot est néanmoins sauvé par les jurys qui ont pour 11 d’entre eux aimé l’originalité de la chanson : Chypre et le Portugal lui attribuent 10 points. En revanche, le public a été féroce. Seuls 20 points, dont 5 de la France, le pays qui a le plus aimé. C’est le deuxième échec d’affilée, le plus sévère depuis Axel Hirsoux en 2014.

12ème – Hongrie – Joci Pápai – Az én apám. 97 pts

Un échec qui fait mal, car la Hongrie détenait avec la Suède le record du pays hors big 5 présent au plus grand nombre de finales d’affilée : depuis 2011. Avec les année d’absence, c’est le premier échec depuis 2009. Si le jury qualifiait de justesse le professionnalisme sur scène de Joci avec des points de 14 pays, dont 10 de la France, c’est le public qui a fait défaut. Seulement 32 points, dont 12 de la Serbie et 6 de la Slovénie voisines… Peu d’intérêt hors des magyars d’Europe donc. A charge de revanche !

11ème – Pologne – Tulia – Fire of Love (Pali się). 120 pts

Qualifiées par le public, mais recalées pour deux points ! Même s’il faut bien le dire, le public qui a soutenu Tulia était sans aucun doute acquis à la cause polonaise, avec 8 points de l’Islande et de la France, 7 de la République Tchèque, 6 de la Hongrie et la Finlande… Le télévote n’est même pas particulièrement puissant, comme si la propre communauté polonaise n’avait pas été plus emballée que cela… Au jury, un soutien de la Finlande, l’Australie, la Hongrie, et des pays de l’Est essentiellement qui ont pu s’identifier à ces éléments de folklore… C’est donc le deuxième échec d’affilée pour la Pologne qui retrouve cette affreuse 11ème place pour la 3ème fois après 2005 et 2006.

(19 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. De ces sept chansons, deux auraient dû aller à la finale : la Belgique et le Portugal, si et seulement si, les mises en scènes étaient réussies. C’est dommage d’avoir de bonnes chansons et de ne pas se qualifier à cause de mauvais choix scènographiques.

  2. Merci pour ce classement mon cher Antoine….moi mon regret est le danseur de Conan trop magnifique ….vraiment… En ce qui concerne la Finlande on laisse darude au placard et on prends le beau Sébastian…les Monténégro changent de sponsor et next…..comment être ridicule… En trois mn…

    Le danseur de Conan il était sublime ….une pensée a notre cher Philipe qui comme moi a craque sur ce beau danseur….l’originalité ne paye pas pour le Portugal….dommage…

    Eliot….très gentil mais trop timide… Mais j’ai rêve deux fois que la France nous amené le même style de personnage avec Lilian..l’année prochaine..le vainqueur de thé voice….mais Eliot a du talent .contrairement a notre winner français…

    La hongrie je crois qu’il nous prévienne ….notre joci aura comme mission de revenir une troisième fois….lol…non…mais c’est ringard…au possible…

    La Pologne….je crois que le pays a tellement la trouille de gagner….qu’il envoie toujours des artistes itinérants et linéaire… La les quatre diva assurent un max…mais la chanson quel soufflet monumental….quel dommage avec les voix magnétique de ses divas…

  3. Le debrief d’Antoine, un des grands rendez vous pour moi après chaque concours.

    Les éliminés du mardi ne doivent pas nourrir de regrets excessifs, mis à part la Pologne pour les raisons que l’on sait…Ils auraient tapissé la partie droite du classement.

    La Finlande décroche la dernière place et, en depit de tous ses efforts, Sebastian n’a meme pas gagné le Barbara Dex award. Sanction severe meme si il n’y avait pas grand chose à sauver dans « Look away ».

    Sans tous ses renvois d’ascenseur avec les voisins + San Marin, les D-Mol auraient largement décroché la cuillere de bois. Ca n’aurait eté que justice pour le spectacle de fin d’annee de la kermesse montenegrine .

    Le Portugal a été lâché par les jurys. Sans doute trop avant gardiste mais plutôt divertissant dans son genre.

    Le lobby intensif de Francis avait fini par me faire croire à une qualification géorgienne. Mais la prestation habitée d’Oto a sans doute fait peur dans les chaumières. Ca fait quand même beaucoup d’éliminations pour la Géorgie qui cherche encore la bonne formule.

    Pour la Belgique ça fait deux échecs. A chaque fois une bonne chanson mais un interprete trop vert et une mise en scène loupée. Pour se relancer je pense que nos voisins d’outre Quievrin devraient recruter des artistes plus expérimentés.

    Premier couac depuis 2010 pour la Hongrie. Les audiences du A Dal et du concours ont été catastrophiques au pays de Viktor Orban. Comme en Roumanie, je sens que le très faible intérêt pour le concours pourrait avoir raison du processus de sélection. Revenir à peine deux ans après « Origo » était prématuré pour Joci Papai.

    Les polonaises ont failli passer , grâce à la diaspora. Pas convaincu par « Pali sie ». Les Tulia ont été de très bonnes camarades sur les réseaux sociaux pour les autres artistes. Je les sentais comme prisonnières de leurs tenues et de leur mise en scène figée.

    1. Comme Pascal l’évoque, je ne me suis toujours pas remis de l’élimination de la Géorgie. La plus grande injustice de cette demi-finale, c’est certain. Le reste me semble logique, même si la dernière place de la Finlande me paraît tout de même très sévère.

  4. Shame to the public who didn t qualified Belgium!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C est le seul regret que j ai pour cette partie du classement

  5. J’ai des regrets pour la Géorgie, le Portugal et la Pologne mais c’est le jeu donc voilà. Les autres m’importent …

  6. La Hongrie aurait du passer pour moi mais meme pour ce pays, comme les 6 autres éliminés, leur elimination est justifiable. On avait des fois la mise en scène mais pas la chanson (Hongrie, Géorgie), la chanson mais pas la mise en scene (Belgique, Portugal), voire aucun des deux (coucou Monténégro! Entre autres bien sur). C’est sur que voir Saint Marin et la Bielorussie passer aux depends de ces quelques pays n’est pas ce que j’aurais souhaité mais ce qui est fait est fait.

    • MrNathanHarper on 1 juin 2019 at 13:50
    • Répondre

    Le Pologne et le Belgique méritait être en finale a la place de la Biélorussie et le Saint Marin !

  7. Nous trouverons toujours de bonnes raisons pour expliquer un échec et refaire le monde à coup de « si la mise en scène avait été comme ci » mais n’oublions pas que la raison principale est à trouver du coté de ceux qui eux se sont qualifiés et qui ont su trouver un meilleur équilibre entre créativité, qualité et goût partagé …

    Ceci dit, j’avoue que c’est plus simple à écrire sur cet article que sur le prochain de cette rubrique où nous reviendrons sur l’échec de mon chouchou de l’année pour un pauvre point ridicule !!!

    1. Je ne suis pas totalement d’accord avec toi. Il est plus facile de justifier une élimination lors d’une demi-finale relevée comme la deuxième que lors de celle-ci, où le niveau n’était globalement pas très haut.

      1. Plus facile à admettre quand les adversaires sont un cran au-dessus en effet … tu as raison, Francis !

        Et d’ailleurs, je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie encore béante de l’incompétence de l’équipe de scrutateurs de Jon Ola Sand, mais quand une qualification et donc une place en finale se joue à un point près, on fait de sa scrutation l’honneur de sa vie !
        T’es payé pour scruter, alors scrute !

        1. Parfaitement d’accord avec toi, sans compter qu’ils ne sont pas novices en la matière puisqu’ils sont en place depuis des années. Ça laisse imaginer que peut-être, des irrégularités sont passées inaperçues les années précédentes…

    • Phileurophage on 1 juin 2019 at 16:44
    • Répondre

    On le voit, tous les avis s’expriment et chacun a ses regrets. Pour ma part, l’absence de la Belgique et surtout, surtout l’élimination de la Pologne, prestation que j’adore, voix que j’adore, chanson que je continue à écouter et donc, à adorer !

    1. Phil, tu es revenu !!!!! Alléluia 🙂

        • phileurophage on 2 juin 2019 at 09:17
        • Répondre

        Merci Francis ! …et tu sais que c’est l’une de mes chansons préférées de tous les temps cette victoire israélienne de 1979 ! Oui, me voilà de retour après avoir bien été occupé par mon entourage et… des soucis d’ordinateur !! Alors, tout passe désormais par mon portable et comme un vieux que je commence à être, l’adaptation n’a pas été très aisée !

        1. Je suis vraiment heureux de te revoir parmi nous.
          Signé : un autre ancien, en délicatesse avec les technologies modernes. Et les musiques aussi, affirmeront certains (à raison) 😛

  8. – Ma petite analyse toute personnelle :

    * FINLANDE : quand j’ai vu la prestation du candidat finlandais qui semblait être sans la moindre énergie et plutôt ratée, j’ai pensé que le Monténégro parviendrait à ne pas finir dernier, ce qui n’était pas gagné d’avance ! Je ne me suis pas trompé c qui prouve la faiblesse de la Finlande…

    * MONTENEGRO : Très désordonné mais ils ont essayé d’apporter un peu de personnalité à leur prestation et logiquement ils sont parvenus à éviter la dernière place.

    * PORTUGAL : quand je vois les têtes de ceux qui étaient à côté de moi en regardant la prestation, j’ai vite compris que c’était l’incompréhension totale… Et cette tenue  » exotique  » pour couronner le tout ! Bref, ça ne pouvait pas fonctionner et pourtant, je trouvais dans cette chanson une poésie un petit truc en plus qui aurait pu provoquer un miracle mais non…

    * GEORGIE : belle prestation mais là aussi incomprise et sa manière de chanter, un peu féroce ? Peut-être trop virile ? a plutôt fait peur au public selon moi et c’est dommage car la chanson était de qualité

    * BELGIQUE : Vocalement très faible le soir du direct, sa tenue bizarre et le voir complètement perdu au milieu de la scène, il m’a fait pitié le jeune Eliot … Mais j’ai vite compris qu’il n’y avait aucun espoir pour lui.

    * HONGRIE : Là, c’est un mystère car il a fait une prestation parfaite. Je ne vois pas ce qu’on peut lui reprocher sinon que le public n’aimait tout simplement pas sa chanson. Je n’ai aucune autre explication à donner…

    * POLOGNE : j’aimais beaucoup leur prestation vocale très harmonieuse et leur chanson, même si elle ne décollait pas était plaisante. Hélas il y a eu ce soir-là quelques fausses notes ( de trop ? ). Il faut noter la parfaite égalité d points entre public et jury pour la Pologne. Et quand on sait qu’elles ont été victime d’une erreur qui leur a coûté la qualification, j’espère simplement qu’elles auront une nouvelle chance l’an prochain directement en finale.

    – Voici donc mon analyse rapide mais elle donne bien mon sentiment après ces éliminations de cette première demi-finale

  9. * FINLANDE : je les remercie de m’avoir fait découvrir toute l’immensité de la scène.
    cette chanson me laisse indifférent. si je déteste, j’éprouve quelque chose, mais là rien…
    dernière place sévère mais méritée

    * MONTENEGRO : je déteste…

    * PORTUGAL : leur prestation en sélection nationale tenait mieux la route.
    j’aurais eu du plaisir à retrouvé cette chanson atypique et bien foutue en finale.
    dommage, ces costumes hideux qui tranchaient avec le visuel.
    une accumulation de choses déroutantes qui n’ont pas convaincu même les plus ouvert d’esprit.

    * GEORGIE : globalement très chargé, tout me semblait surjoué.

    * BELGIQUE : ma chanson préférée de cette édition.
    il faut reconnaître que la mise en scène n’était pas une réussite et qu’Eliot était absent.

    * HONGRIE : je n’apprécie pas cet artiste pourtant je dois reconnaître qu’il n’aurais pas démérité sa place en finale

    * POLOGNE : une chanson et des chanteuses, que j’aurai aimé (et que l’on aurait dû) retrouver en finale.
    mais des costumes et un visuel que j’ai détesté.

    j’aurait aimé retrouvé le Portugal et la Belgique en finale. mais je peu comprendre leur élimination

    • rem_coconuts on 2 juin 2019 at 14:21
    • Répondre

    Pour moi, deux énormes injustices: le Portugal qui, malgré un costume plutôt hideux, a livré une très belle performance habitée et sensuelle sur un titre extrêmement original qui a eu le mérite d’apporter de l’audace au concours – je suis d’ailleurs surpris que ce soient les jurys qui l’aient tué au niveau des points, et la Géorgie, avec un chanteur littéralement possédé, grand interprète, une performance puissante, mais un titre difficilement accessible. Saint-Marin et la Biélorussie leur ont volé la place.

    Pour le reste, un duo de queue de peloton logique vu l’insipidité de la chanson de nos amis finlandais et la catastrophe monténégrine (même si vocalement ils l’ont évitée). La Pologne et la Hongrie éliminés malgré les votes de diaspora et de de voisinage, c’est une mini surprise, d’autant plus qu’elles ont livré deux belles performances. Les polonaises avaient un combo folklo/pop-rock qui avait de quoi séduire, pour la Hongrie un titre moyen en dépit de l’immense talent de Joci Papai. Pour la Belgique par contre, très bonne chanson à mon sens, mais un live raté à beaucoup de points de vue, à commencer par la présence inexistante d’Elliot et surtout cette mise en scène à côté de la plaque.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :