En Italie, on ne s’embarrasse de questions superflues quant à savoir qui peut représenter l’Italie. Pas question pour la RAI (qui supporte déjà le Festival de Sanremo), d’organiser une sélection nationale. Alors, plutôt que chercher midi à quatorze heures, pourquoi ne pas envoyer à Copenhague l’une des chanteuses les plus populaires du pays ? Et pourquoi inventer une chanson pour l’Eurovision puisque la dite chanteuse vient de sortir du four son futur succès ? Le résultat donne La Mia Citta interprétée par Emma Marrone.

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La chanteuse[/pullquote]

emma-marroneC’est à Florence le 25 mai 1984 qu’Emma Marrone pousse son premier cri. Grâce à un père passionné de musique, Emma commence à chanter très tôt. Elle parcoure sa région en se produisant dans les bals et les fêtes locales.
Elle n’en n’oublie pas pour autant les études et obtient son bac littéraire.
En 2009, l’Italie la découvre dans la saison 9 de l’émission Amici di Maria De Filippi, un radio crochet très proche du concept de la Star Academy. Elle remporte l’édition devant Loredana Errore.
Deux ans plus tard, Amici décide de faire une saison avec d’anciens participants. Emma se retrouve en finale, terminant deuxième derrière Alessandra Amoroso.
Entre ces deux compétitions, Emma trouve le temps de sortir deux albums et d’obtenir 5 disques de platine… excusez du peu !
En 2011, un nouvel opus débarque dans les bacs (Schiena) et devient rapidement double disque de platine.
Cette même année, Emma est atteinte d’un cancer de l’utérus. Elle est opérée d’urgences à Rome, où les médecins, après une intervention de 7 heures, réussissent à sauver son utérus.
En 2012, elle s’attaque au sacro-saint Festival de Sanremo, et remporte l’édition avec la chanson Non è l’inferno.
Un véritable conte de fées pour Emma Marrone, qui continue grâce à sa participation à l’Eurovision 2014.

Galerie photos de l’Italie : cliquez pour agrandir

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La chanson[/pullquote]

La Mia Citta est un titre rock étourdissant, mais dans le bon sens du terme. Elle ne nous laisse aucun répit lorsqu’on l’écoute et la chanteuse nous fait tourbillonner avec elle.
Le refrain est particulièrement envoûtant. Les notes montent et lorsqu’on a l’impression qu’elles vont redescendre, elles remontent de plus belle.
La chanteuse, charismatique et professionnelle, devrait pouvoir capter l’attention des téléspectateurs. Encore un plus pour l’Italie.

 

N’oubliez pas les paroles

Odio andare di fretta,
i rumori, la nebbia,
il tempo appeso 
di questa città

Odio le scarpe col tacco,
che incastro distratta 
nei tombini invadenti
di questa città

Odio me stessa allo specchio
non per il difetto,
ma per stupidità

Amo restare in giro
sapendo di tornare sempre 
in questa città

E dimmi se c’è un senso al tempo,
al mio vagare inutile,
e dimmi se c’è davvero una meta
o dovrò correre per la felicità.
E corro corro 
avanti e torno indietro
scappo, voglio, prendo e tremo
stringo forte il tuo respiro
e penso a me che non ho un freno
spingo forte e non ti temo
voglio tutto 
voglio te…voglio te, voglio te

Amo il traffico in centro,
parcheggiare distratta,
il tuo sorriso, 
la mia instabilità

Amo fare l’offesa
senza neanche una scusa
fare pace la sera,
spegni la città

E amo me stessa per questo
per egocentrismo, 
senza razionalità
Amo prenderti in giro
sapendo di tornare sempre,
nella mia città
E dimmi se c’è un senso al tempo,
al mio vagare inutile,
e dimmi se c’è davvero una meta,
o dovrò correre per la felicità
E corro corro 
Avanti e torno indietro,
scappo voglio prendo e tremo,
stringo forte il tuo respiro
e penso a me che non ho un freno
spingo forte e non ti temo,
voglio tutto, voglio te
voglio te, voglio te, voglio te.
E dimmi se lo vuoi
E dimmi che non sei
Soltanto un riflesso confuso
che guardo sul fondo di noi

E corro corro
Avanti e torno indietro,
scappo voglio prendo e tremo,
stringo forte il tuo respiro
e penso a me che non ho un freno
spingo forte non ti temo,
voglio tutto voglio te,
voglio te, voglio te,
voglio te, voglio te.

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La tendance musicale en Italie[/pullquote]

“Because I’m happyyyy”… Pharrell Williams fête sa 17ème semaine de présence dans les charts italiens à la première place. On note la très belle 3ème place du groupe français qui chante en suédois Klingande, et la 8ème position de Stromae avec Tous les mêmes. Côté italien, Cesare Cremonini semble promu à un bel avenir avec son nouveau single Logico #1 qui entre directement à la cinquième place du classement digital en Italie.