Quels enseignements peut-on tirer de cette finale ?

L’enseignement principal, c’est qu’il n’y a pas d’enseignement à en tirer. Parce qu’à l’Eurovision, on sait maintenant que tout peut arriver. Alors qu’on pensait qu’il fallait une mise en scène spectaculaire, avec parfois des accessoires improbables pour gagner, et bien c’est faux. Le Portugal nous a prouvé hier que l’Eurovision, cela pouvait être aussi un coup de cœur pour une chanson, rien qu’une chanson. Salvador ne grimpe pas sur un mur virtuel comme le Russe l’an passé, pas plus que sur un canon en argent comme le Roumain. Il ne se fait pas griller dans un four à énergie solaire comme l’Anglaise, il ne change pas de vêtements ni n’enlève une cape en cours d’interprétation… Rien de tout cela, il a simplement chanté, au milieu des fans, avec derrière un décor qui ne payait pas de mine.

Quand il s’agit d’Eurovision, nous avons trop tendance à être cérébraux, à calculer chaque pas de scène, chaque décor, chaque lumière, chaque mouvement de caméra. Hier, on nous a prouvé que l’émotion d’une chanson valait bien plus qu’un artifice bidon.

On peut aussi mettre à la poubelle la théorie du complot géopolitique. Quand on voit que la Suède donne 12 points au Portugal, que l’Italie en donne 12 à l’Azerbaïdjan… Certes, il reste encore des pays qui aiment se faire huer par le public tous les ans comme la Grèce ou la Moldavie par exemple.

Une nouvelle fois, le vainqueur émerge parce qu’un très grand nombre de pays a voté pour lui. Et cette année, en grande masse !

Quelles audiences ?

Pour France 2, ce fut un carton. L’idée de faire un après-midi complet Eurovision a bien profité à la chaîne puisqu’elle enregistre son meilleur score en journée de l’année, à savoir 18,8 % de part d’audiences.

Concernant la grande finale, et pour la troisième année consécutive, France 2 arrive en tête des audiences en part de marché : 26,3%. Cette année, l’Eurovision a aussi battu TF1 et The Voice en nombre de téléspectateurs : 4,7 millions pour notre show contre 4,3 pour celui de la Une.

Un pic d’audience a été réalisé entre 23h04 et 23h07 lors de la belle prestation d’Alma, avec en moyenne 6,2 millions de téléspectateurs et 34,4% de PdA.

L’Eurovision rassemble un large public avec en moyenne 25% sur les moins de 50 ans et 28,5% sur les plus de 50 ans. A noter le pic et le record sur les 15-24 ans avec 38,7% de PdA sur ce public.

“France 2 a su fédérer et rassembler le public autour d’Alma et confirme, à travers ces belles performances, sa place en tant que chaîne de la musique et de tous les artistes” annonce la chaîne dans son communiqué.

Qui vend le plus sur iTunes ?

La chanson gagnante balaye tout sur son passage. A 16h50, Amar Pelos Dois se retrouve classé numéro 1 des téléchargements dans pas moins de 15 pays. La France hisse la chanson gagnante à la deuxième place (plaçant Alma, 5ème et l’album de l’Eurovision, 4ème).

Non loin derrière suit la Belgique avec Blanche qui illumine les classements belges, estoniens et autrichiens. Le Bulgare, arrivé deuxième du concours, ferme le podium.

Classement du Portugal (à 16h50) 

Uniquement basé sur un top 20, sinon la liste serait trop longue :





























 

Classement de la Belgique : 























 

Classement de la Bulgarie :














 

Classement de la Moldavie : 













 

Quel succès !