Incontournable de l’Eurovision au Quotidien, le Festival ABU revient ! La huitième édition de l’ABU TV Song Festival se tiendra le 19 novembre au NHK Hall de Tokyo. Situé dans le quartier de Shibuya, le NHK Hall est une salle de 3800 places au cœur du NHK Brodcasting Center. L’organisation du festival est confiée au Japon après la Corée du Sud en 2012, le Vietnam en 2013, Macao en 2014, la Turquie en 2015, l’Indonésie en 2016, la Chine en 2017 et le Turkménistan en 2018. Il se déroulera pendant la 56ème Assemblée Générale de l’Asian Brodcasting Union.

Le festival TV est non compétitif contrairement à sa version radiophonique. Depuis 2012, le gala permet de promouvoir les artistes des pays membres de l’organisme de radiodiffusion, en Asie et au Pacifique.

NHK Hall de Tokyo

Onze performeurs se produiront sur scène. C’est la plus faible participation depuis sa création. Certains pays présents en 2018, n’y participeront pas cette année : il s’agit de l’Afghanistan, du Turkménistan, de la Russie, du Kyrgyzstan, du Bénin issu de l’Union Africaine de Radiodiffusion, des Maldives et de l’Ouzbékistan. Après sa dernière apparition en 2014, l’Australie fera son retour par le biais du diffuseur ABC. Les chansons présentées par chaque pays ne sont toujours pas connues.

Si vous souhaitez (re)visionner les prestations de l’an dernier, cliquez ici.

Les participants

AUSTRALIE (ABC) – Dan Sultan

Dan Sultan est un auteur-compositeur-interprète apprécié. Il est aussi acteur. Son univers oscille entre rock alternatif, blues et chanson enfantine. Sa musique s’inspire du quotidien australien et de ses racines indigènes. Il a remporté trois ARIA Music Awards, plus haute distinction pour un artiste australien, ainsi que de nombreuses récompenses nationales. Sa discographie se pare d’or et a souvent grimpé au top des charts. Parmi ses plus belles réussites : l’album Blackbird et son morceau Killer. Dan Sultan est considéré comme l’un des meilleurs guitaristes du pays. Il reste fidèle à sa réputation, de meilleur interprète de sa génération.

CHINE (SMG) – Na Ying

Na Ying est née à Shenyang. Dans la décénnie 90, elle devient une star de la C-pop et du divertissement dans les pays sinophones. L’artiste a vendu plus de 10 millions d’albums. Elle a participé au gala du nouvel an de CCTV : le programme le plus regardé de la télévision chinoise. Elle a collaboré en duo avec Andy Lau et Faye Wong. Dans les années 2000, Na Ying joue dans des séries télévisées et films chinois. Elle reçoit un Golden Melody Award (2001) et un MTV Asia Award (2002), ainsi que des prix asiatiques très influents. Depuis six ans, Na Ying est en tournée dans plus de vingt-deux pays. Très populaire, elle fut coach et juge pour l’émission The Voice of China.

HONG KONG (TVB) – Kay Tse

Kay Tse est une chanteuse pop qui a grandi à Hong Kong. Elle jouait déjà du piano à l’âge de 6 ans. Son travail varie entre cantopop, mandopop et jazz. C’est une artiste de studio et de télévision née : ce qui lui vaut le qualificatif de “déesse” de la musique par les médias. Ses chansons traitent régulièrement de la situation sociale hongkongaise et la lutte pour la démocratie. Elle a débuté dans le divertissement en 2005. Albums, concerts et tournées internationales connaissent un succès grandissant. En 2010, elle remporte un Honk Kong Ten Outstanding Young Persons Award. La diversité et le glamour caractérisent Kay Tse.

INDE (DD) – A. R. Rhaman

A. R. Rhaman assiste des musiciens de premier plan à ses débuts et compose des musiques pour la télévision indienne. Il aurait vendu plus de 150 millions d’exemplaires, depuis. Un exploit qui comprend plus d’une centaine de musiques de films et albums dans six langues différentes. Il s’illustre dans l’industrie du cinéma avec sa propre entreprise cinématographique. En 1991, il signe la bande-son du célèbre film Roja, qui lui confère une renommée internationale. Il reçoit le prix indien du “Meilleur compositeur de musique”. En 2008, il conforte sa popularité avec la bande originale de Slumdog Milionaire et obtient deux Oscars. A. R. Rhaman remporte plus d’une quinzaine de récompenses, dont deux Grammys, un Golden Globe et un BAFTA.

INDONESIE (TVRI) – Hanin Dhiya

Hanin Dhiya est âgée de 18 ans mais possède une forte expérience dans la musique, depuis cinq ans. En 2014, elle termine deuxième du talent show Rising Star. Elle y interprète Destiny’s Child, Céline Dion, ainsi que le meilleur de ses reprises qui deviendra son premier disque. Elle signe ensuite un contrat d’artiste avec la maison de disque Warner Music Indonesia. Par la suite, elle sort plus d’une dizaine de titres plébiscités par ses nombreux fans. En 2018, elle publie un nouvel album intitulé Cerita Hanin Dhiya (L’histoire de Hanin Dhiya) et le single Waktunya Sendiri (Temps libre) cette année.

JAPON (NHK) – Hey ! Say ! JUMP

Hey ! Say ! JUMP affole les groupies au pays du soleil levant. Le groupe est formé en 2007. Il est composé de Ryosuke Yamada, Yuri Chinen, Yuto Nakajima, Daiki Arioka, Yuya Takaki, Kei Inoo, Hikaru Yaotome et Kota Yabu. Ils se font connaître avec le single Ultra Music Power, classé à la première place du classement Oricon (meilleures ventes de disques hebdomadaires). Le boys band publie de nombreux titres “successful” comme Over The Top ou Sunshine. En 2017, il participe au Festival de la chanson de fin d’année – Rouge et Blanc. Un nouvel album intitulé Parade doit sortir dans les bacs. Le collectif se consacrera en fin d’année, à une grande tournée à travers le Japon.

KAZAKHSTAN (KHABAR AGENCY) – Dimash Kudaibergen

Une majorité d’entre nous le connaisse, Dimash Kudaibergen est un chanteur et instrumentiste kazakh. Il a déjà participé au Festival ABU en 2015 et son nom est souvent cité pour une participation à l’Eurovision. Il possède une formation en musique classique et contemporaine. A 6 ans, il remporte au piano le concours de musique Aynalayin. Il gagne ensuite de nombreux festivals comme Les voix sonores de Baïkonour en 2010, Bazar Oriental en 2012 et Makin Asia en 2013. Il est réputé pour sa large gamme vocale et ses interprétations dans plus d’une douzaine de langues. Son talent est révélé au Concours international des interprètes de chansons pop. En 2017, il finit deuxième du télé-crochet chinois, Singer 2017.

REPUBLIQUE DE COREE (KBS) – TWICE

TWICE est un girls band né de la K-pop. Ce nom a été choisi car ses membres sont en mesure “d’épater leurs fans une première fois à travers leurs oreilles et une deuxième, à travers leurs yeux”. Leur pop est lumineuse, énergique, accrocheuse. Le groupe s’est formé lors de l’émission de télé-réalité, Sixteen. Il est composé de Nayeon, Jeongyeon, Momo, Sana, Jihyo, Mina, Dahyun, Chaeyoung, et Tzuyu. En 2015, elles publient leur premier EP, The Story Begins. Un an plus tard, elles gagnent en notoriété et sortent le deuxième. Elles remportent de nombreuses récompenses nord-coréennes et produisent plusieurs morceaux comme Like Ooh-Ahh, Cheer Up ou encore Knock Knock. TWICE est considéré comme l’un des meilleurs groupes féminins d’Asie.

MACAO (TDM) – Adelino da Silva

Adelino da Silva est auteur-compositeur-interprète. C’est également un acteur reconnu à Macao. Il a gagné un Golden Awards avec sa chanson Leave Again, qu’il a lui-même écrite. Il devient ainsi le plus jeune artiste à obtenir cette récompense. En 2012 et 2019, il remporte le concours Best Of The Pop, organisé par la télévision macanaise.

TURQUIE (TRT) – Mustafa Sandal

Originaire d’Istanboul, Mustafa Sandal est un chanteur pop. Il est plus connu sous le nom de Musti. En 1994, son premier album Suç Bende cartonne. Un an plus tard, son deuxième opus Gölgede Ayni, atteint les 3,5 millions d’exemplaires. En 1999, il sort son titre Araba avec Sony Music. Son single Moonlight et son album Seven se hissent dans les classements européens, pendant plus de deux mois. En 2007, 500000 spectateurs assistent à sa tournée et plus de 13 millions d’albums sont vendus à l’international. Mustafa Sandal se démarque par ses compositions. Il est connu en Allemagne, où il a obtenu un disque d’or. Il parle couramment trois langues dont le français et fait partie des chanteurs turcs les plus titrés.

VIETNAM (VTV) – Hoàng Thùy Ling

Hoàng Thùy Ling est une chanteuse et actrice, aimée au Vietnam. Après le cinéma, elle débute une carrière d’interprète et devient leader dans l’industrie de la V-pop. Sa dance pop et ses balades sont destinées au jeune public. En 2010, elle sort un album éponyme et le single Beat of Dreams. En 2011, elle publie l’album No Hurry (Pas d’urgence) qui rencontre un vif succès. Son investissement est visible par ses chorégraphies et ses vidéos impressionantes. Elle signe de nombreuses collaborations et enchaîne les tubes, comme Fall In Love et Let Me Tell You. En 2019, elle tourne dans la série télévisée Maze et édite un nouvel album aux influences modern folk (numéro 1 ITunes).

Habituée aux événements culturels et sportifs, la NHK devrait offrir un beau spectacle aux (télé)spectateurs. Euroquotidienneurs, vous connaissez maintenant les participants de cette huitième édition. Rendez-vous le mois prochain : nous passerons en revue les meilleurs moments du Festival TV ABU 2019, une tradition en musique et en humour !

D’ici là, nous vous donnerons d’autres nouvelles venues d’Asie. Mata Né ! A bientôt…