Hier et aujourd’hui ont été rendus publics les 24 noms des participant.e.s à l’Eesti Laul 2020.

Demi-finale 1 :

  • “Beautiful Lie”: par Jaagup Tuisk
  • “Break Me” par Laura
  • “By My Side” par STEFAN
  • “Lean On Me” par Ziggy Wild
  • “Leelo” par Kruuv
  • “Out In Space” par SHIRA
  • “Unistustes” par Mariliis Jõgeva
  • “Videomäng” par Renate
  • “What Love Is” par Uku Suviste
  • “Without a Reason” par Little Mess
  • “Üks kord veel” par Traffic
  • “Young”: par Rasmus Rändvee

Demi-finale 2 :

  • “I’m Sorry. I Messed Up” par Uudo Sepp
  • “Georgia (On My Mind)” par Egert Milder
  • “Heart Winder” par German & Violina
  • “Hingelind” par Janet 
  • “Kapa Kohi-LA” par Viinerid
  • “Kirjutan romaani” par Revals       
  • “Majakad” par Synne Valtri feat. Väliharf
  • “Miljon sammu” par Merilin Märk
  • “Only Dream” par INGER
  • “Ping Pong” par Jennifer Cohen      
  • “Right Time” par INGA
  • “Write About Me” par Anett x Fredi

Comme souvent en Estonie, nous retrouvons des artistes déjà connus des amateurs de l’Eesti Laul (et pour le coup, surtout des amateurs de l’édition 2017 !). Nous comptons ainsi Traffic, l’ancien groupe de Stig Rästa (il est d’ailleurs co-compositeur de leur chanson, lui ainsi que Victor Crone… aaah, le petit monde de l’Eesti Laul !), Rasmus Rändvee (finaliste 2017 avec “This Love”) ou encore Kruuv (candidats en 2015) et Anett Kulbin (candidate en 2016, cette année en duo avec Frederik Küüts)

Trois finalistes de l’édition 2019 vont aussi retenter leur chance : il s’agit d’Uku Suviste (“Pretty Little Liar”, également candidat en 2017, un nom qui ravira plusieurs d’entre vous selon les commentaires de la dernière fois !), STEFAN (“Without You”), et Inger Frigolin (“Coming Home”). A noter également la présence d’une demi-finaliste malchanceuse de la même année, Jennifer Cohen (“Little Baby El”).

Beaucoup de visages familiers en DF1 ! (crédits : ERR)

Les deux demi-finales paraissent relativement hétérogènes, au sens où la première affiche un composition bien plus familière aux eurofans, tant au niveau des artistes que des compositeurs (Sharon Vaugh, dont la dernière composition en date pour l’Eurovision était “Scream” pour la Russie, a co-composé la chanson d’Uke Suviste, par exemple). La deuxième demi-finale elle, n’affiche quasiment que des nouveaux venus, avec peu d’informations disponibles sur le net, au point que tout ce que j’ai pu apprendre sur le groupe Viinerid, par exemple, c’est que leur nom de scène signifie “Saucisse de Francfort”. Ce n’est pas encore pour aujourd’hui le grand journalisme.

Les candidats de la demi finale 2 (crédits: ERR)

Parmi les nouveaux venus, je voulais faire un petit arrêt sur Shira, en demi-finale 1. Le seul single que j’ai trouvé d’elle, parmi tous ses homonymes, est un featuring avec Kisma, un duo orienté EDM composé de Vallo Kikas et… Stig Rästa (qui réussi donc à se faire mentionner deux fois dans cet article alors qu’il n’est que compositeur. What an impact). Si vous voulez l’ajouter à vos playlists !

Les amateurs de rock peuvent également aller jeter un œil du côté des single de Ziggy Wild, groupe primo-participant à l’Eesti Laul qui a déjà quelques EP et albums derrière lui. Leur chanteuse, en revanche, sera peut-être familière à certains: Laura Prits avait participé à l’Eesti Laul 2017 avec “Hey Kiddo !”.

Patientez encore quelques lignes avant d’aller rédiger votre commentaire pour me notifier de mon oubli de Laura – qui n’en sera donc pas un, puisque je la mentionne à présent ! -, qui est certainement LE nom qui aura sauté aux yeux de la plupart d’entre vous sur ce casting. Gagnante de l’Eesti Laul en 2017, elle s’était envolée avec Koit Toome pour Kiev, y interpréter “Verona”. Et rester en demi-finale.
Oui, je n’ai toujours pas digéré que “Verona” ai pu avoir plus de votes que la chanson de Kerli (et de tous les autres d’ailleurs, 2017 étant l’un des meilleurs crus de l’Eesti Laul) à cette époque. Non, je ne manquerai pas une occasion de rabâcher qu’il s’agit à mes yeux d’une faille spatio-temporelle musicale et que la non-qualification était annoncée de longue date. Quoiqu’il en soi, je ne peux que souhaiter que l’écoute de “Break Me” me fasse changer d’avis !

Je vous laisse, je retourne écouter l’entièreté de la sélection 2017 en attendant les chansons du cru 2020, qui sortiront le samedi 30 novembre à l’occasion d’une émission spéciale annoncée par l’ERR !