Comme vous avez pu le suivre depuis début juin, Eurovision au Quotidien a fêté ses dix ans d’existence. C’était l’occasion pour moi de poursuivre cet anniversaire et de revêtir ma veste de journaliste et de poser dix questions identiques à notre équipe de rédacteurs mais cette série n’aurait pas été compléte si je n’avais pas demandé à un de nos lecteurs assidus de répondre à ces dix questions. Comme vous êtes nombreux à nous lire et qu’il m’était impossible de faire un choix, j’ai tiré au sort et le hasard a voulu que ce soit un lecteur belge d’être à l’honneur: Antoine97.

Le commentaire d’Antoine97

“Si mes souvenirs sont bons, je lis les articles du blog depuis 2013 et j’ai commencé à commenter lors des finales nationales pour l’édition 2015 (sans grande certitude). Je sais en tout cas que j’étais là pour commenter la victoire de Mans au Melodifestivalen et Aminata au Supernova. Je trouve le site extrêmement bien construit et intéressant. Je ne participe pas à toutes les rubriques (d’où le fait que ça ne me dérange pas si vous vous tournez vers un lecteur plus assidu, il y en a suffisamment), mais il y en a pour tout le monde. Un grand nombre de rubriques nécessitent l’interaction avec les lecteurs et je trouve ça formidable. Les rédacteurs savent mettre en avant les sujets intéressés dans les divers articles et certains membres de l’équipe ont un véritable don pour l’écriture. Tout ça rend la navigation à travers le site très agréable!”

Bonjour Antoine97!

1) Quelle est ton édition du concours préférée de ces dix dernières années ?

L’édition qui m’a le plus marqué de par la qualité de sa production est celle de Stockholm 2016. Une scène magnifique, des cartes de présentations des pays au point, des prestations abouties, une flag parade qui me donne des frissons, un souci du détail selon moi sans égal. Mais surtout deux présentateurs qui ont rempli avec brio leurs fonctions. J’aimerais voir la Suède l’emporter une 7è fois pour le simple plaisir d’assister à un concours de qualité au minimum équivalente à celle de 2016. L’édition 2010 est par contre celle qui me laisse le plus nostalgique car c’est l’année où j’ai commencé à suivre le concours de façon assidue et Tom Dice a dignement ramené la Belgique au-devant de la scène.

2) Quel est l’entracte qui t’a le plus plu ?

Love, love, Peace, peace. What else? Dans la lignée de ma réponse précédente, des présentateurs au top qui savent jouer de leurs talents. Cette chanson est un hymne au concours. Je sais que certains fans trouvent la chanson ridicule car elle met en avant le kitsch d’un concours pourtant de plus en plus sérieux. C’est pour cette même raison que je l’adore. Ce coté kitsch et tape à l’oeil qui a été l’adjectif phare du concours pendant de nombreuses années est aussi la source de l’attraction de nombreux fans pour l’émission. Je trouve agréable de le célébrer tout en admirant le chemin parcouru en si peu de temps, surtout sous la direction de M. Ola Sand qui a fait un travail remarquable au cours de cette décennie.

3) Quel est le pays que tu aimerais revoir au concours eurovision ?

Nombreux sont les pays que j’aimerais voir revenir. Il est donc dur de faire un choix mais je me tournerais avant tout vers un pays gage de qualité et donc la Turquie. Je ne pense pas que l’on verra le pays revenir de sitôt mais il est toujours permis de rêver. Si je veux me tourner vers un pays pour gratter quelques points, je choisirais le Luxembourg 😉 Sinon un début officiel du Liban me plairait fortement.

4) Quelle est ta sélection nationale préférée ?

L’originalité n’est pas le mot qui me décrit le mieux et mes réponses le dévoilent aisément. Celle-ci ne fera pas exception. Pendant de nombreuses années, c’est bien évidemment le Melodifestivalen que j’ai suivi avec le plus d’enthousiasme. Les éditions 2012 à 2016 m’ont particulièrement marqué. Mais depuis 3-4 ans il y a une baisse de régime indéniable et un manque d’originalité dans les propositions qui commencent à m’exaspérer. J’espère sincèrement que la Suède va changer son fusil d’épaule en 2021.Cette année, c’est la sélection lituanienne qui a pris le dessus avec une finale de qualité. Je souhaite que cela va continuer et permettre au pays de décrocher sa première victoire que j’aurais apprécié voir à Rotterdam en mai dernier.

5) Sachant que l’EAQ est un site franco-belgo-suisse, quelles sont tes chansons française, belge et suisse préférées du concours des dix dernières années ?

En ce qui concerne la France, ma chanson préférée n’est étonnamment pas celle d’Amir mais celle d’Alma. Requiem m’a donné l’impression de marcher dans Paris dès la première écoute alors que J’ai cherché ne m’a jamais vraiment procuré de sensations quelconques. Par contre Amir a assuré sa prestation à l’inverse d’Alma. Pour la Suisse, la décennie a été très maigre. C’est sans aucun doute Luca Hänni qui m’a le plus ébloui. Ceci étant, Sebalter a fait un travail super en 2014, Anna Rossinelli méritait mieux en 2011 et Sinplus, Timebelle et ZiBBZ méritaient tous la finale selon moi! Pour la Belgique, ma chanson préférée est City Lights de Blanche mais Loïc Nottet est celui qui m’a fait le plus vibré. Il a délivré une prestation absolument remarquable que je place 3e de l’édition 2015.

6) Quelle est l’édition de cette décennie dont les votes t’ont apporté le plus de stress ?

La remise des points du public en 2016 est le moment le plus emblématique de cette décennie. Un stress intense jusqu’à la dernière seconde pour savoir si la Russie va oui ou non passer devant sa voisine rivale qu’est l’Ukraine. Aucune de ces 2 chansons n’était ma favorite (bien que toutes deux dans mon top 5) mais cette victoire de l’Ukraine au-dessus de la Russie est symbolique. La victoire de Duncan Laurence en 2019 est par contre ma préférée. Il était mon favori dès la première seconde où j’ai écouté Arcade, il est le premier artiste à me faire pleurer lors de sa prestation. Il était inconcevable pour moi qu’il ne l’emporte pas. C’est mesquin mais je ne cache pas avoir pleinement profité du moment où le visage de John Lundvik s’est décomposé à l’écoute des maigres 93 points qui lui étaient accordés. VIVE DUNCAN!

7) Quelle est ta chanson gagnante préférée de ces dix dernières années ?

Surprise: Arcade de Duncan Laurence. Des notes et une voix qui résonnent dans ma tête.

8) Quel pays aimerais-tu voir gagner l’eurovision ?

Bien qu’ayant dit vouloir voir la Suède l’emporter une 7è fois, j’aimerais avant tout voir un pays vierge de toute victoire. 2020 devait selon moi être l’année et je suis très triste. La Lituanie, l’Islande, la Bulgarie et Malte avait tous une carte à jouer cette année. J’espère que ce n’est que partie remise et que 2021 verra l’un de ces 4 pays l’emporter (avec l’artiste original de 2020 ce serait encore mieux). Je ne cracherai pas non plus sur une victoire de la Belgique :3

9) Si on te demandait de participer un jour au concours, qu’aimerais-tu faire ?

En tant qu’interprète, je ne le souhaite à personne hahaha. Par contre faire partie de la délégation belge qui se rend sur place le temps des festivités, avoir le plaisir de vivre l’événement en backstage et en green room, ça je peux assumer avec grand plaisir. 

10) Au concours, quel est le rêve que tu aimerais voir se réaliser ?

Mon rêve ne se limite pas au concours Eurovision sur le continent européen. Je trouve le concours déjà très bien tel qu’il est et je souhaite simplement le voir continuer sur cette lancée. Mon rêve absolu serait de voir le concours se développer à l’échelle mondiale. Un concours en Asie et en Amérique serait un premier pas (en Afrique aussi hein, mais le projet n’est pas à l’ordre du jour contrairement aux autres continents) mais si on pouvait développer le concept jusqu’à mélanger tous les pays du monde, je serais aux anges. Je doute malheureusement que ce genre de projet voit le jour, et encore moins de mon vivant.

Merci Antoine97 d’avoir répondu à mes questions.

Rendez-vous mercredi 02 septembre pour la suite de ces entretiens.