Chisinau

La Moldavie est le pays le plus pauvre d’Europe. Ce n’est pour autant pas le plus malchanceux à l’Eurovision, même si ces dernières années ont été plus difficiles.

Avant 2010… le pays est un récurrent des finales. 6ème dès sa première participation avec une chanson très audacieuse de Zdob si Zdub, il est presque chaque année en finale grâce à sa position stratégique au niveau du télévote, entre Balkans et ex-URSS. Une seule fausse note en 2008.

Depuis 2005, la Moldavie a sélectionné toutes ses chansons par le biais d’une sélection nationale, sauf en 2007, faute de temps, car le pays avait prévu de ne pas participer… Celle de 2010 est baptisée O melodie pentru Europa. Ont lieu deux demi-finales de 15 candidats et une finale à 14. Sunstroke Project & Olia Tira l’emportent devant Millenium et Pasha Parfeny.

Qualification de justesse et petit score en finale, mais buzz mondial avec Epic Sax Guy. Le format est reconduit en 2011 avec une simple finale de pas moins de 25 chansons. Zdob si Zdub, représentants de 2005, s’imposent devant Natalia Barbu, représentante de 2007 qui a eu les faveurs du jury, et Pasha Parfeny encore.

Qualification de justesse encore, mais succès en finale avec une 12ème place pour le groupe aux chapeaux pointus. La sélection perd son nom en 2012 et devient simple Selecția Națională. Une seule finale de 21 interprètes remportée enfin par Pasha Parfeny devant Cristina Croitoru, vainqueure du télévote. Pasha fait encore mieux que l’année précédente en terminant 11ème en finale.

Retour des demi-finales en 2013 pour O melodie pentru Europa, après le succès de Pasha. Des 24 demi-finalistes, seuls 14 parviennent en finale : Aliona Moon, mentorée par Pasha Parfeny, s’impose devant le favori du télévote, Boris Covali, et Cristina Scarlat. Aliona fait aussi bien que son pygmalion à l’Eurovision, 11ème avec “O mie”, resté en roumain sous la pression des fans.

Le format de sélection est identique en 2014, avec deux finalistes de plus. Cristina Scarlat, souvent candidate, l’emporte devant de nouveau Boris Covali de nouveau favori du télévote…

Cristina Scarlat termine dernière de sa demi-finale… La télévision moldave conserve toutefois le même format en 2015, encore, avec un groupe qui attire l’attention, DoReDos, car doté d’une composition de Pasha Parfeny. Ils ne terminent que 6ème avec le grand soutien du public. Le chanteur ukrainien Eduard Romanyuta s’impose en explosant le télévote, devant la favorite du jury, Valeria Pasa, et SunStroke Project qui rata son retour…

Et de nouveau un échec, mais de peu. On retrouve quand même le format habituel. Avec sa chanson très suédoise, Lidia Isac s’impose devant Cristina Pintilie et Valeria Pasa.

Et c’est un nouveau lourd échec qui attend la Moldavie. A ce stade, on ne les attend plus nulle part au concours… De plus, la télévision moldave reçoit peu de candidatures. Un format raccourci est mis en place, avec une demi-finale à 14 (où il a fallu disqualifier trois artistes !) et une finale à 8. Sunstroke Project s’impose d’un cheveu devant Ethno Republic & Surorile Osoianu, et Diana Brescan.

Retour gagnant pour Sunstroke Project qui non seulement qualifie le pays en finale, mais en plus offre le premier podium du pays. Une seule finale de 16 chansons est organisée en 2018. Le groupe DoReDos l’emporte très largement devant Vera Turcanu.

Nouveau succès avec une 10ème place pour la Moldavie qui simplifie encore sa sélection en 2019, avec seulement 10 finalistes. Anna Odobescu, participante l’année précédente, l’emporte avec “Stay”, devant Maxim Zavidia, vainqueur du télévote.

Et le retour en grâce fut de courte durée : Anna Odobescu échoue, mais de peu, à atteindre la finale.

La Moldavie termine 16ème de la décennie, avec 859 points en finale.

Le top : la 3ème place de Sunstroke Project en 2017.

Le flop : la dernière place en demi-finale de Cristina Scarlat en 2014.