Il a le même prénom que le héros amoureux de Cosette dans Les Misérables de Victor Hugo, et sa chanson porte le même titre qu’un film de Christophe Honoré avec Louis Garel et une bande originale signée Alex Beaupain. Bref: tout pour plaire. Le 5 mars (c’est-à-dire demain), il viendra chanter ses Chansons d’amour et parler au public de peines de coeur changées en musique.

Je ne vous ferai pas l’affront de vous faire jouer aux devinettes: vous savez déjà de qui cet article se propose de tirer le portrait: Marius, évidemment.

Qui es-tu ?

Marius est un nouveau venu complet sur la scène musicale française, dans le sens où Les Chansons d’amour est son tout premier titre. Ce samedi soir et sa participation à Eurovision France signeront aussi sa toute première prestation télévisuelle.

Et pourtant, la musique semble ne l’avoir jamais quitté dans son parcours éclectique, le faisant passer d’une chorale au collège à un conservatoire de jazz au lycée, puis par une école de comédie musicale, qu’il quitte au bout d’un an et demi sans aller à son terme. C’est à ce moment-là qu’il se rend compte vouloir livrer ses émotions en musique et devenir auteur-compositeur-interprète.

Alors qu’il travaille sur sa musique et se livre à des activités de modèle (il a ainsi incarné la marque Cerrutti dans une récente campagne), c’est à la suite d’un enchaînement de circonstances que Marius fait la rencontre d’un allié de premier choix: Igit, que je n’ai pas vraiment besoin de vous présenter. Vous savez qu’il a participé aux compositions de Bim bam toi, J’imagine et Voilà avec Barbara Pravi, et qu’il fut aussi candidat à Destination Eurovision en 2018 avec Lisboa Jerusalem.

D’un concert d’Yseult à une porte frappée dans un label, en passant par un message de l’aîné à son cadet, les deux artistes et leurs équipes se rencontrent à plusieurs reprises. Un rendez-vous entre Marius et Igit dans un café proche de la Gare du Nord à Paris finit d’acter leur collaboration, dont le premier fruit porte un doux nom : Les chansons d’amour.

Sa chanson pour Eurovision France

Dans son interview accordée à Rémi sur votre site préféré, Marius décrit son univers et sa chanson comme empreints d’une « tristesse solaire »; il fait de ses chagrins des instants lumineux.

Dans ses influences, Marius cite autant la variété française que Billie Eilish, Beyoncé ou Kanye West. Avec son titre Les Chansons d’amour, il compte porter un message universel: d’une peine de coeur (ou de tout événement sombre), on peut parvenir à créer quelque chose de beau, quelque chose qui donne de l’espoir.

Les paroles

Je n’aimais pas les chansons d’amour
Avant que tu ne nous laisses
Mon cœur et moi, tour à tour

Je passe mes nuits blanches à écouter chanter ceux
Qui rêvent de fleurs et de revanches
Dans des chansons où il pleut
Je passe mes nuits à chasser l’ennui
Et mes jours aussi

Je n’aimais pas les chansons d’amour
Avant que tu ne nous laisses
Mon cœur et moi, tour à tour
Je n’aimais pas les chansons d’amour, les chansons d’amour

J’me foutais bien des mots
Tant que la musique était bonne
Maintenant je ne trouve beaux
Que les chagrins qui résonnent
Aujourd’hui, j’écris que tout est fini
Plus je mens, plus je crie

Je n’aimais pas les chansons d’amour
Avant que s’enfuient tes promesses
Une fois partis les beaux jours
Je n’aimais pas les chansons d’amour, les chansons d’amour

Elles chantent toutes la même chose
Sans prévenir, fanent les roses
Elles parlent toutes de toi et moi
Et de cet amour qui s’en va
Alors j’écoute comme un con
Je pleure et je monte le son

Avant toi je n’aimais pas les chansons d’amour
Mais si demain tu reviens me dire
« Partons pour un tour »
Je chanterai, oh je chanterai
Cette chanson d’amour

Suivre Marius sur les réseaux sociaux

La sensibilité de Marius saura-t-elle émouvoir et charmer jurys et télévote ? Seul l’avenir le dira, et l’EAQ sera là pour vous tenir informés !

Crédits photographiques : Cyril Moreau | BestImages