Grece-titre16

argo_greece_utopian_land_1Argo est le nom du groupe qui représentera la Grèce au Concours Eurovision. Il a prit le nom de Argo pour l’Eurovision. Mais le groupe s’appelle en réalité Europond. Il est composé de Christina Lahana (la chanteuse), Maria Venetikidis (choeur), Vladimir Sofianidis (choeur), Kostas Topouzis (Lyre), Elijah Kessidis (choeur– percussion) et Alekos Papadopoulos (tambourin).

Argo fait référence à la mythologie grecque. C’est le nom du navire à bord duquel Jason et les Argonautes naviguèrent depuis Pagases, port d’Iolcos, d’où ils embarquèrent pour retrouver la Toison d’or.

Le groupe existe depuis plus de 15 ans et a été fondé par Vova Sofianidis et son cousin Ilya. Au départ, le groupe se produisait dans des événements comme des mariages. Il a véritablement débuté sa carrière en 2001 avec la sortie du single Kazanova.

En 2006 sort un album intitulé Morom et enregistré avec la chanteuse Eleonora Fersidou, alias Nora, où figurent quelques titres en russes.

En 2011, le groupe change radicalement de cap musical et abandonne les chansons en russe. C’est à cette période que Kostas Topouzis, Giorgos Fountoukidis et Armen Nazarian rejoignent le groupe.

Pour les besoins de l’Eurovision, le groupe a effectué quelques changements. Outre son nom, Theodoros, Giorgios et Armen sont remplacés par Maria Elbrus, chanteuse de jazz membre du groupe Superfly et Alekos (membre du groupe Pontoporoi).

La Grèce participe à la première Demi-Finale

argo_black_portraits_verticalWe are the rise in the rising sun
dance with us and have some fun
We are the rise in the rising sun
join with us for a Utopian Land

Planitis Ghi 2016 –
oti ki an kanoun
i genia mas tha t’ anteksei
tin prosfigia tin ezisa mikros
kitazo piso ma prochorao empros.
Skoume to proi – tsateuo ta pedia.
Peram’ apsimon ke achpastame sin Utopian
Sa outon kosmon k’ evrame sterea
pame chalanoume ekes s’ enan merean

We are the rise in the rising sun
dance with us and have some fun
We are the rise in the rising sun
join with us for a Utopian Land

Hop Hop
temeteron hip hop
perame isitiria
ke pame sto aeroport
dyo oras anamenoume to airbahal
bgalo ta stipa ke o Kotson pa ebgalen to boukal
hop salout parakatha ke potia
pinoume votkas ki i giagia m’ gavourevi chapsia
st’ aeroplano esevame me t’ achpaston
ada nichton ki aki pou pame ksimeron

We are the rise in the rising sun
dance with us and have some fun
We are the rise in the rising sun
fight with us for a Utopian Land

Ada nichton ki aki pou pame ksimeron
ksimeron
Ada nichton ki aki pou pame ksimeron
Ki aki, ki aki kia aki p,
ki aki pou pame ksimeron

We are the rise in the rising sun
dance with us and have some fun
We are the rise in the rising sun
join with us for a Utopian Land
We are the rise in the rising sun
dance with us and have some fun
We are the rise in the rising sun
join with us for a Utopian Land.

Single :

2016 – Utopia Land

[poll id=”172″]

[poll id=”173″]

argo_utopian_land_4Que dire de cette chanson ? Il y a vraiment de tout dans cette chanson : musique traditionnelle, rap, R’nB… paroles en grec, paroles en anglais… on sait plus trop où tout ça nous mène. Le refrain est plutôt bon, même s’il laisse un goût de « déjà entendu » et le rap grec… ben c’est du rap grec, quoi ! Bref, je pense que la Grèce devrait conserver son 100% de passage en finale mais devra peut-être s’attendre à avoir un des plus mauvais classements en finale depuis longtemps. 

Vos avis : 

Franck 10/03/2016 – Je n’aime pas, mais ça a le mérite d’être original et de proposer des sonorités grecques, qui m’ont manqué depuis 2013. Bonne chance à eux !

Nico 10/03/2016 – Bon c’est la Grèce, donc ça passe en finale mais il est vrai que la chanson n’est pas terrible. Cependant, j’aime bien le côté ethnique de ce titre, il y avait certainement beaucoup mieux à proposer mais austérité budgétaire oblige, le pays ne pouvait pas se le permettre à mon avis.

Anthony 10/03/2016 – C’est pas mal mais j’ai connu beaucoup mieux de la Grèce. Je sens que cette fois-ci, ils vont rester (enfin) pour la 1ère fois en 1/2 finale. Mais j’ai du mal à imaginer comment elle va être reçue.

Sakis12 10/03/2016 – désolé c est horrible moi qui adore la musique grecque quelle horreur a mes oreilles désolé mais pas pour moi la Grèce cette année. Où sont passés les sakis rouvas et ses musiques endiables kostas martakis nikos ganos kalomira the otherview eleftheria eleftheriou et autres désole la Grèce ne passera pas les demi-finales pour moi une horreur ce groupe.

Quentin 10/03/2016 – Moi j’aime bien franchement. La Grèce gardera son 100%.

Matt’ 10/03/2016 – Effectivement, je m’attendais également à bien pire. L’utilisation du grec dans la chanson est appréciable, mais finalement les meilleures parties sont les « refrains » en anglais. L’instru de la fin est assez brouillonne aussi… La qualification reste en tout cas possible pour cet habitué des finales, d’autant que Chypre sera dans la même demi.

Antoine97 10/03/2016 – Je ne trouve pas la chanson si terrible et comme c’est la Grèce, la qualification reste possible mais je souhaite que ce ne soit pas le cas! C’est original au moins! D’un point de vue « éthique », je préfère voir la Grèce proposer quelque chose qui sort du lot par rapport à ce que le pays envoie habituellement mais d’un point de vue qualité, je préfère ce qu’ils ont fait en gros ces 10 dernières années.

John 10/03/2016 – Je m’attendais à une soupe et j’ai trouvé un bon potage anglo grec lol. C’est un parti pris cette chanson et un véritable pari mais c’est tout même super brouillon. Perso je n’aime pas du tout. J’espère que la Grèce laissera sa place pour une fois…

KingBis 10/03/2016 – J’aime beaucoup. Mais il faut avouer que c’est peut-être un peu trop traditionnel pour les non-grecs (ayant baigné dans la musique grecque depuis ma plus tendre enfance, je ne saurais dire ce qui trop ou trop peu traditionnel). Qui plus est, faut avouer que le mélange avec le rap et le RnB à de quoi déstabiliser. Mais je rêve d’un jour (qui n’arrivera sûrement jamais) où la Grèce enverra une légende qui montrera au monde entier toute la richesse et la beauté de la musique traditionnelle grecque.

Kléo 11/03/2016 – Bien que je sois Grec d’origine, je n’ai jamais trop aimé les chansons grecques depuis 2010, à l’exception notable de la délicieuse Eleftheria Eleftheriou. Le pays de la lumière (« hora tou fotos ») nous sert d’année en année une bouillie improbable de sons modernes et bas de gamme, accentués de touches ethniques rugueuses. La balade de l’an passé s’écartait certes de cette recette peu digeste, mais n’en restait pas moins très fade. Cette année encore, les Grecs remettent le couvert en nous proposant un truc hybride, très mal ficelé, voire amateur. Petit point positif, le côté ethnique de la chanson reprend différents éléments de la culture pontique (Grecs des côtes turques de la Mer Noire). Le dialecte utilisé est donc le grec pontique, et l’instrument à cordes frotées, la « lyra » (ou kemence en turc). Personnellement, je ne place aucun espoir en cette chanson qui ne me plaît de toute façon pas, et espère que la traditionnelle place de la Grèce en finale sera réservée cette année à une chanson qui en vaut vraiment la peine.

Arthur 11/03/2016 – Et bien moi j’A-DORE !! Les sonorités ethniques me font toujours voyager et me font évader. Ici elles sont modernes, accompagnées de musique électronique, de rythme de Hip-hop. Le refrain est très agréable et mémorisable. Vive la Grèce !

Voir tous les commentaires