Sautons les articles et les pays, pressons-nous et concluons pour aujourd’hui avec la sélection lettone ! Voici tout d’abord les Loreen, qui vous indiqueront mon opinion personnelle et subjective sur les huit morceaux en lice. Vous trouverez juste après notre habituel sondage, qui vous indiquera l’opinion générale de nos lecteurs.

LES LOREEN

Loreen demeurera toujours perplexe et incrédule quant aux choix de nos amis lettons. Leurs votes sont si imprévisibles et aléatoires…

 ChansonsCommentairesLoreen
Edgars Kreilis - Younger DaysBonne proposition, au son contemporain, à la voix intéressante. Début prometteur, mais arrivé au refrain, chanson fait du surplace. Potentiel pas exprimé dans son entièreté. Honnête, mais manquant de piment, de souffle épique.
Liene GreifāneProduction des soeurs Persson. Par conséquent : bien produit, bien fini, mais suédoiserie sans grande originalité. Sauvé de la déroute par voix, charisme et interprétation de Liene. Trois minutes agréables, mais manufacturées et inoffensives.
Madara - EsamibaLes amateurs de violoncelle, de musiques classique et traditionnelle et de langues nationales tomberont en pâmoison. Les autres tomberont dans un profond sommeil. Aurait eu sa place au Concours Reine Elisabeth ou à l'Eurovision des Jeunes Musiciens. Sérieux doutes quant à l'Eurovision tout court... M'ennuie...
Markus Riva - This TimeProduction professionnelle, paroles et musique en harmonie, interprète charismatique. Dans l'air du temps, mais ni extraordinaire, ni soufflant. Honnête en tous ses aspects, manque cependant d'un supplément d'âme, de profondeur et de surprise.
Ritvars - Who's Counting ?S'il y a bien quelque chose que l'on compte ici, ce sont les secondes... Et elles semblent s'écouler plus lentement que jamais... Ballade au début minimaliste, dont la composition s'enrichit au fur et à mesure. Idée de base intéressante. Résultat final ennuyeux au possible.
Lauris Valters - Lovers BlissBonne proposition, bonne production, bonne prestation, voix attractive. Mais linéaire et trop simple. Son pas novateur. Honnête, rien cependant qui remue les tripes et donne envie de décrocher son téléphone.
Laura Rizzotto - Funny GirlDéjà très bien en version studio. M'avait marqué dès la première écoute, en octobre. Se transpose admirablement bien en direct. Réminiscences d'Aminata. Meilleure proposition de l'année. Atteindrait la perfection si crescendo et final plus percutant.
Sudden Lights - Just FineBallade qui débute doucement, va en s'amplifiant et devient plus rock. Bonne production, bonne construction. Fait penser à Softengine. Bien dans son genre, pas ébouriffant.

Impossible de comprendre l’emballement autour de Madara… Quant à moi, mon cœur bat entièrement pour Laura Rizzotto. C’est elle ma favorite dans cette sélection au long cours, parsemée de chausse-trappes et d’écueils. Funny Girl est un morceau à haut potentiel, qui avec une légère réorchestration et une présentation visuelle au cordeau, ramènera la gloire dans le camp de la Lettonie.

LE SONDAGE

À votre tour de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis !

[poll id= »683″]

Nous nous retrouverons donc ce samedi pour la finale de cette sélection ! À très bientôt !