Dernier épisode ce vendredi de notre mini- rétrospective des sélections nationales 2020.

Nous allons rendre hommage aujourd’hui aux ovnis de la Saison, ces artistes aux prestations lunaires qu’on aime revoir avec plaisir.

Avant tout, une précision : parmi les 17 chansons qui vont être distinguées, il y a autant de loupé que de génie. Le seul point commun entre tous est leur capacité à s’être fait remarquer, volontairement ou pas.

Découvrons le top 17 des ovnis de la Saison 2020 :

17. Elis Mraz ft CisT « Wanna be like » (2ème en République tchèque)

Un morceau très bizarre mais assez addictif pour ceux qui ne sont pas horripilés par la voix d’Elis. « Wanna be like » a failli créer la surprise en République tchèque..

16. Nanne Gronvall « Carpool karaoke » (éliminée en série en Suède)

Nanne Gronvall n’a plus rien à prouver. Cette année elle a eu envie de s’amuser et a présenté un cocasse hommage à l’animateur anglais James Corden. La mise en scène en particulier était plutôt savoureuse.

15. Twosome « Playa » (éliminé au 1er tour en Lituanie)

Comme tous les ans, Twosome a présenté un numéro absurde à la sélection lituanienne. Cette année, il était question d’une sombre histoire de basketteur lituanien. Le morceau était plutôt réussi dans son genre mais n’a pas été apprécié par les votants.

14. Jerry Heil « Vegan » (6 ème en Ukraine)

Longtemps considérée comme la favorite du Vidbir, Jerry Heil a finalement fait pschitt le jour J, en partie parce qu’elle avait abandonné sa mise en scène délirante de la demi-finale. Je garderai en mémoire sa sortie du frigo géant et ses danseurs déguisés en légumes.

13. Zdenka Kovacicek « Love love love » (6 ème en Croatie)

Figure septuagénaire de la variété croate, Zdenka a marqué les esprits quand elle a commencé sa prestation par une crise de larmes. Certains ont même supposé qu’elle était ivre… Rien de tel bien évidemment, seulement une idée de mise en scène..

12. F3M « Bananas » (4 ème en Finlande)

Quelle curieuse idée de composer une ode aux bananes.. Mais on est en Finlande, le pays du non-sens et, face à la mise en scène d’Erika Vikman, les F3M paraissaient même extrêmement sages. Le plus étonnant dans cette histoire est le bon score réalisé auprès des jurys.

11. Sergey et Nikolay Arutyunov « Ha, take a step » (7 ème en Arménie)

L’intégralité de la sélection 2020 du Depi Evratesil aurait pu figurer dans cette rubrique mais j’ai choisi de mettre en lumière ce très curieux duo père/fils et leur morceau si particulier…

10. Gena « Shqiponja e lire » (10 ème en Albanie)

Le premier plaisir coupable de la saison : un numéro tout boursouflé où Gena, très premier degré, semble décidé à ferrailler contre le monde entier pour sauver son pays. Les jurys ont stoppé assez vite ses velléités, le reléguant en fin de tableau.

9. Elettra Lamborghini « Musica (e il resto scompare) » (21 ème en Italie)

Sacrée Elettra, star de télé réalité érigée au rang d’attraction de la sélection de SanRemo cette année. Le premier soir, sa prestation était savoureusement ratée et les observateurs ont moqué la jeune femme. Mais, au fil des tours de chants, elle a su élever le niveau et n’a pas été si ridicule que certains le redoutaient (ou l’espéraient)

8. Rein Alexander « One last time » (finaliste en Norvège)

En voilà un qui s’est dit qu’il allait surfer sur la prestation de Rasmussen pour le voisin danois en 2018… Les vikings sont de retour et Rein Alexander ne recule devant aucun effet durant trois minutes très divertissantes. Mais, même en insérant un tour de magie, il n’a pas séduit le jury norvégien.

7. Julia Ilienko feat Mishel Dar « Tears » (13 ème en Moldavie)

Difficile de ne choisir qu’un morceau dans la finale moldave tant quasiment toutes les mises en scène étaient outrées et dignes d’une fête de fin d’année au collège. Julia et ses amis se sont visiblement bien amusés, mais n’ont pas été récompensés au moment du vote.

6. Bozidar Wolfand «  Maybe someday » (12 ème en Slovénie)

Après des années d’exil pour fuir le fisc slovène, Bozidar a tenté un come back cette année à l’EMA. Mal lui en a pris car tout était loupé : son morceau et son interprétation ont amusé les eurofans mais ce sont surtout sa frange et son kilt qui ont animé les conversations.

5. Synne Valtri & Valiharf « Majakad » (9 ème en Estonie)

Synne maîtrise le schlager comme personne : après sa première tentative en 2019, elle est revenue nous enchanter cette année, accompagnée de deux solides marins pieds nus. Le non sens était total mais qu’est ce qu’on a ri !

4. Filipe Sambado « Gerbera amarela do sul » (3 ème au Portugal)

Sur le papier, un morceau qui ne s’était pas fait remarquer. Mais en direct, le magnétisme de Filipe et son interprétation ont séduit le jury qui ne voulait que lui à Rotterdam. Sa tenue de scène a déjà fait oublier celle de Conan Osiris, c’est dire la performance !

3. Annna « Polyester » (3 ème en Lettonie)

Quel curieux morceau que celui d’Annna, letonne installée au Pays Bas.. De prime abord, une aimable pochade de trois minutes mais en fait « Polyester » est un brûlot contre la société de consommation et notre tendance à acheter frénétiquement des tee shirts à 1 € sans nous soucier des conséquences.

2. Achille Lauro “Me ne frego”

Chacune de ses performances à SanRemo était particulièrement attendue et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’a jamais décu. Son alchimie troublante avec son guitariste a beaucoup fait causer…

1. Chakras « La ley la » (3 ème en Biélorussie)

Les reines incontestées de la saison. Trois prêtresses biélorusses qui chantent « la la la » durant 3 minutes en prenant des poses pénétrées pendant que résonnent les « cui cui » de la bande son. Complètement baroque mais tellement amusant…

Voilà, vous connaissez mes 17 ovnis de la saison. A vous maintenant de vous exprimer et de voter à travers notre petit sondage.