Donatan-Cleo-MY-SŁOWIANIE15. Islande – Pollapönk – No prejudice. 58 pts.
Voilà une chanson que les fans n’imaginaient évidemment pas aussi haut. D’ailleurs, il n’y avait pas grand monde pour imaginer l’Islande en finale, même si on n’en était convaincus. De l’amitié, de la dérision, de l’énergie, de la conviction, des personnages attachants, des chanteurs solides… Bref toutes les recettes qui ont toujours valu à l’Islande son succès. Et aussi incroyable que cela puisse l’être, c’est le meilleur score pour la petite île depuis Yohanna ! Quoique ce soit la qualification la plus difficile depuis 2008. Malgré leur 300 000 habitants, l’Islande est depuis 7 ans en finale : une prouesse !

14. Pologne – Donatan & Cleo – My Słowianie – We Are Slavic. 62 pts.
Retour réussi pour la Pologne qui a fait confiance aux téléspectateurs qui ont sélectionné le tube de l’année en Pologne par un plébiscite. Et TVP a eu raison de faire confiance à des pros. La Pologne signe son record depuis 2003 et son 4ème meilleur résultat. Un résultat qui aurait pu être meilleur : si les téléspectateurs ont classé les polonaises dans leur top 5 (et quand on voit les requêtes du blog qui nous réclament les “seins des polonaises”, on voit pourquoi), mais les jurys n’ont pas aimé cette performance trop sexuelle… Espérons que c’est le début d’un renouveau pour ce grand pays qui devrait être un habitué des finales.

13. Suisse – Sebalter – Hunter of stars. 64 pts.
Même si les jurés ont privé notre avocat chanteur tessinois d’atteindre le top 10, Sebalter réalise tout de même la prouesse de s’inviter en première partie du tableau, ce qui n’était plus arrivé à la Suisse depuis 2005, lorsque les Estoniennes Vanilla Ninjas étaient le premier espoir de ramner l’Eurovision dans la Communauté Helvétique depuis Annie Cotton. Plus étonnant, Sebalter réalise du coup le meilleur résultat pour un citoyen helvète depuis… Sandra Simó ! Espérons que ce résultat est le début d’une longue série d’autres. En tout cas, après Sinplus, la télévision suisse peut s’appuyer sur la chaine italophone pour dénicher des talents, même parmi une communauté à peine plus grande que l’Islande.

12. Roumanie – Paula Seling & Ovi – Miracle. 72 pts.
Voilà un curieux résultat. Alors que le couple roumain avait tenu la dragée haute avec une interprétation magistrale, les producteurs danois ont décapité la chanson en la plaçant tout au début du spectacle, entravant beaucoup le résultat de nos deux stars. De même, on a remarqué que le spectacle souffrait mal la rediffusion. Une fois l’effet de surprise passé, on s’est lassé en finale. Ils semblaient eux-mêmes peu y croire… On aime néanmoins leur charisme sans pareil, leur voix impeccable, leur inventivité, leur communion (on les croirait mariés pour de vrais, un peu comme nos inséparable Géorgiens de l’an dernier !). On les aime, alors ils peuvent revenir ! Côté résultats, c’est un peu mieux que César, égal à Mandinga. La Roumanie surnage au milieu du classement. On attend l’impulsion qui les fera renouer avec le top 10, abandonné depuis… Paula Seling & Ovi !

softengine_111. Finlande – Softengine – Something better. 72 pts.
Que n’aura-t-on entendu sur nos rockeurs finlandais, sans charisme, incapable de chanter, et on en passe… Certes, le public les a un peu boudés, mais le jury leur a permis d’atteindre les portes du top 10. Et c’est mérité ! La Finlande nous propose de la musique de qualité et des jeunes talents par le biais de son UMK, qui malheureusement n’a pas encore lancé grand monde, mais c’est sans doute le début d’une belle carrière pour Softengine. La preuve ? C’est le meilleur résultat finlandais depuis Lordi ! Et avant cela à 1989. Bref, une prouesse nordique ! Bravo !